Indonésie : Borobudur et les temples autour de Yogyakarta

Borobudur, le plus grand monument bouddhiste du monde

Borobudur, le plus grand monument bouddhiste du monde
Borobudur © R.M. Nunes - stock.adobe.com

Situé à 40 km au nord-ouest de Yogyakarta, le temple bouddhiste de Borobudur (Unesco), bâti du 8e au 9e s, est l’un des monuments les plus emblématiques d’Asie. Haute de 35 m, sa silhouette pyramidale mais aplatie, assise sur un plan carré d’environ 120 m de côté, aux contours alternant saillies et retraits, ne laisse personne indifférent.

Édifié à l’aide plus de 1 500 000 blocs de pierre volcanique, ce gigantesque chef-d’œuvre de 9 niveaux déroule d’abord quatre étages de galeries sculptées sans répit (5 km bout à bout !) de scènes bouddhiques en bas-reliefs  et ornées de centaines de statues de Bouddha. Suivent trois terrasses circulaires plantées de 32, 24 et enfin 16 petits stupas ajourés où siègent à chaque fois un bodhisattva, le tout couronné d’un stupa-flèche. 

Borobudur © Glebstock - stock.adobe.com

Abandonné à la jungle à partir du 12e s, Borobudur est redécouvert en 1814 et baptisé par l’Anglais Raffles, tuyauté sur ces vestiges dont le nom s’était perdu. Le temple a été restauré sous l’égide de l’Unesco, de 1955 à 1983.

Plus qu’un « simple » temple, Borobudur est un gigantesque mandala de pierre, associé au karma – somme des actions passées, présentes et futures, dont le rôle initiatique est identique à celui de ces représentations du bouddhisme tibétain, mais en 3 D !

Le vertigineux rituel consiste à tourner dans le sens des aiguilles d’une montre et d’étage en étage pour accomplir l’ascension physique et spirituelle menant de la sphère des désirs terrestres au nirvana. 

Et rien ne presse ! D’une terrasse, vous apercevrez peut-être le courroucé volcan Merapi, au-delà de belles campagnes, vertes même en saison sèche – à ce sujet on conseille une balade sur la petite route  longeant la rivière Progo au sud de la Nationale.

Bukit Rhema © Michal - stock.adobe.com

Le site comprend aussi un musée, curieusement peu fréquenté alors que sa visite est recommandée pour mieux comprendre cette merveille du monde qui n’a pas encore livré tous ses secrets.

Les levers de soleil depuis le temple sont coûteux (tarif séparé) et souvent frustrants car brumeux. Autant choisir un point de vue : Bukit Barede non loin, ou Suroloyo, plus éloigné pour l’effet silhouette.

Resté assez villageois, Borobudur mérite une nuit sur place. Un agréable quartier de homestay tout budget s’est développé. Dans l’agglomération, visiter les petits temples de Pawon et Mendut.

Véritable curios monumental, Bukit Rhema, ou encore Chicken Church (Ayam Gereja), s’atteint par une bifurcation 5 km à l’ouest du bourg.  Œcuménique et truffé de tableaux naïfs, ce curieux volatile abrite un escalier menant à une plateforme au panorama hypnotisant, où un enthousiaste barista sert de très bons cafés.

Texte : Dominique Roland

Indonésie Les articles à lire

Voyage Indonésie

Bons Plans Voyage

Services voyage