Normandie, au fil des boucles de la Seine

Normandie, au fil des boucles de la Seine
Eure Tourisme / E. Mémeteau

Des Andelys (Eure) à Villequier (Seine-Maritime), au fil de la Seine... Un week-end à l’ombre des pommiers, des impressionnistes, des moines et de Victor Hugo, le long du grand fleuve. Huit bacs gratuits traversent la Seine et l’on peut croquer une pomme à prix coûtant le long de la route des fruits. Un parcours romantique et facile à suivre, en quatre étapes.

La boucle des Andelys

Château Gaillard fut baptisé ainsi par Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre, lorsque cette redoutable forteresse fut achevée, en 1198. Sur une hauteur stratégique de la Seine, et destinée à défendre les terres anglo-normandes, elle ne fut prise qu’en 1204 lorsque les soldats français pénétrèrent par la basse-cour. Et la Normandie devint française.

Le panorama (photo), l’un des plus beaux donnant sur la Seine, s’étend sur les toitures de tuile et les falaises blanches encadrant les méandres argentés du ruban fluvial. Forteresse devenue prison, elle fut démantelée sur ordre d’Henri IV. Classées, les ruines sont répertoriées comme Grand Site National.

À leur pied, Les Andelys, Petit et Grand, méritent d’être parcourus en suivant l’itinéraire balisé « Au fil de l’eau et des rues ». Celui-ci vous mènera vers les orgues de l’église Saint-Sauveur, ceux de la collégiale Notre-Dame, ses vitraux et la Mise au Tombeau (XVIe siècle).

Le musée Nicolas Poussin évoque le grand peintre du XVIIe siècle, enfant du pays, avec le tableau de Corolian. Des œuvres de l’École de Rouen (fin XIXe s) complètent cette visite de l’histoire locale.

Voisine, la fontaine Sainte-Clotilde rappelle la légende de la reine des Francs, épouse de Clovis au VIe siècle, qui transforma l’eau en vin pour revigorer les ouvriers du monastère. Depuis, cette eau s’est sans doute bonifiée !

La boucle de Duclair

Remontant la rive droite de la Seine par la Côte des Deux Amants, triste souvenir pour des amoureux sinistrés, on dépasse Rouen, dont la visite à elle seule mérite bien une journée.

Face aux vestiges du château de Robert-le-Diable surplombant La Bouille sur la rive gauche, on continue par Saint-Pierre-de-Manneville et les jardins du manoir de Villers, à voir en saison.

L’étape se fait à Saint-Martin-de Boscherville, avec l’abbaye romane bénédictine de Saint-Georges et son jardin monastique, magnifiquement restaurés.

Passez sous l’austère portail en calcaire de Caumont et pénétrez à l’intérieur pour être inondé de lumière. Derrière le chevet, le jardin des moines Mauristes (XVIIe s) s’étend, entre carrés de simples légumes et vergers conservatoires animés d’ifs taillés.

Depuis le pavillon des Vents, la vue laisse deviner les ondulations du Val de Seine et le château de Bardouville. On raconte qu’un petit moine, au temps des croisades, y allait consoler la châtelaine esseulée…

La boucle de Jumièges

Par la route des fruits depuis Duclair, vous arrivez à l’abbaye de Jumièges. L’occasion de croquer les pommes normandes directement chez le producteur, en saison.

Les ruines de l’abbaye bénédictine de Jumièges restent parmi les plus expressives de France, malgré les agressions des Vikings et des Révolutionnaires. Les bras décharnés de sa nef, haute de 47 mètres, semblent vous enserrer sous le croassement des choucas. Romantique à souhait, elle a inspiré nombre d’artistes.

Prenez la peine de monter jusqu’au logis abbatial (XVIIe s) pour appréhender la plénitude chaque fois différente de cet ensemble monumental.

Plus au nord, l’abbaye de Saint-Wandrille de Fontenelle, également bénédictine, est encore en activité. 35 moines y chantent messes et prières, réservées prioritairement aux hommes.

Que cela ne vous empêche pas de visiter les ruines gothiques, le cloître plutôt austère et la grandiose charpente en bois de l’église modernisée. L’abbaye reste un haut-lieu spirituel en dépit de ses nombreuses péripéties.

La boucle de Villequier

Après le pont de Brotonne, tout le monde descend à Caudebec-en-Caux ! Les bombardements de la dernière guerre ont épargné l’église gothique flamboyante de Saint-Étienne et ses sculptures raffinées abritées par des verrières d’un bleu profond.

Le site boisé face à la forêt de Brotonne verra bientôt le réaménagement du musée de la Marine de Seine. Car tout ici parle du mascaret, aujourd’hui endigué : une sorte de vague déferlante qui, lors des grandes marées, remontait le fleuve comme une « barre » à contre-courant, provoquant de nombreux dégâts. La chapelle de Barre-y-Va, sur la corniche, lui est dédiée. Son plafond, en forme de coque de bateau renversée, abrite quelques maquettes de bateaux et ex-votos consacrés. Voisine, la chapelle primitive se creuse derrière une grille bleue, émouvante dans sa simplicité.

Toujours sous l’esprit capricieux de ce fleuve assagi, on arrive à Villequier et à la maison des Vacquerie. Devenue musée Victor-Hugo, elle a gardé une certaine nostalgie du drame survenu à la fille du poète, Léopoldine, noyée dans la Seine avec son mari Charles Vacquerie en 1843, l’année de son mariage. Un drame qui laissa Victor Hugo désemparé.

La maison Vacquerie, meublée à l’identique, est riche de nombreux dessins à la plume et souvenirs de Victor Hugo et de sa famille. Les tombes, au pied de la petite église de campagne, s’alignent devant la mairie, sous la bruyère et les rosiers.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Normandie.

Normandie Tourisme

Eure Tourisme

Seine-Maritime Tourisme

Boucle des Andelys

- Tourisme Les Andelys (fiches de randonnées).
- Château-Gaillard : entrée libre toute l’année pour la Basse-cour. Ouvert de mi-mars à mi-novembre, sauf le mardi, pour le donjon et la Haute-cour. Visites guidées.
- Musée Nicolas Poussin : l’après-midi sauf le mardi
- Hôtel de Paris-Restaurant du Castelet

Boucle de Duclair

- Manoir de Villers
- Abbaye Saint Georges de Boscherville
- Route des fruits, de Duclair à Notre-Dame-de-Bliquetuit et au pont de Brotonne, 62 km pour croquer une pomme « à la barrière » des fermes, à prix coûtant, en saison. Liste des marchés fruitiers et des fermes.

Boucle de Jumièges

- Abbaye de Jumièges
- Auberge du Bac, Jumièges, terrasse sur la Seine. Tél : 02 35 37 24 16 (fermé lundi et mardi).
- Abbaye de Saint-Wandrille (boutique remarquable avec librairie et produits monastiques, dont la fameuse cire de Saint-Wandrille).
- Chambres et Table d’hôtes à Saint-Wandrille

Boucle de Villequier

- Office de tourisme de Caudebec-en-Caux
- Hôtel-restaurant Le Cheval Blanc à Caudebec
- Musée Victor-Hugo à Villequier

Bacs d’est en ouest

Dieppedalle à Grand-Quevilly, Petit-Couronne à Val-de-la-Haye, La Bouille à Sahurs, Duclair à Berville-sur-Seine, Mesnil-sous-Jumièges à Yville-sur-Seine, Jumièges à Heurteauville, Yainville à Heureteauville, Quillebeuf-sur-Seine à Port-Jérôme. Gratuits, tous les 1/4 d’heure env. Tel. 0820 076 776

À faire

À suivre, du 20 mai au 9 septembre 2012, la 16e opération « Les églises de nos villages se racontent ». 47 églises champêtres de la Seine-Maritime et leurs trésors ouvrent exceptionnellement tous les dimanches, autour d’animations et de randonnées. Infos : Seine-Maritime Tourisme

Texte : Anne-Marie Minvielle

Mise en ligne :

Normandie Les articles à lire

Célèbre pour sa cathédrale qui a inspiré Claude Monet, Rouen possède encore en son cœur...

Voyage Normandie

Bons Plans Voyage

Services voyage