Le Mont-Saint-Michel et sa baie : divin week-end !

Le Mont-Saint-Michel et sa baie : divin week-end !
Mont-Saint-Michel © Ilya Shimanskiy - stock.adobe.com

Le Mont-Saint-Michel, qui fête cette année le 40e anniversaire de son classement au Patrimoine mondial de l'Unesco, forme le premier site touristique visité dans l’Hexagone, hors Île-de-France. On comprend aisément pourquoi lorsqu’on se trouve face à ce Mont surmonté d’une fabuleuse abbaye. Sa silhouette se dessine à la perfection dans une vaste baie dont l’eau se retire à chaque marée basse pour révéler un paysage sablonneux. Au plaisir de sa découverte s’ajoute celui d’explorer le littoral de sa baie, qui se partage entre Normandie et Bretagne.

Le Mont-Saint-Michel, plus de 1 300 ans d’histoire !

Le Mont-Saint-Michel, plus de 1 300 ans d’histoire !
Dans les ruelles du Mont-Saint-Michel © rh2010 - stock.adobe.com

C’est l’une des icônes de la France, connue dans le monde entier, et l’un des sites les plus visités du pays. Situé en Normandie, à quelques encablures de la Bretagne, le Mont-Saint-Michel est tout d’abord un îlot rocheux de 4 km², haut de 80 m, dont l’histoire a débuté il y a plus de 1 300 ans.

Dès le 8e siècle, de premiers édifices dédiés à l’archange saint Michel y ont été bâtis, puis une abbaye bénédictine à laquelle on accède par une rue montante bordée de maisons destinées depuis très longtemps au commerce et à l’accueil des visiteurs, en particulier des pèlerins.

Les plus anciens bâtiments qui subsistent sont de style roman (11e). Au fil du temps, le site a fait l’objet de modifications et d’ajouts, notamment à l’époque gothique (13e-15e). Se trouver dans l’église permet d’ailleurs de se rendre compte des différences entre ces deux formes d’art architectural puisqu’elles y coexistent.

Panorama depuis le Mont-Saint-Michel © Telly - stock.adobe.com

Avec son cloître dominant la baie, la partie de l’abbaye nommée la Merveille fait partie des ajouts médiévaux, de même que les remparts qui longent le village.

Quant à sa flèche surmontée d’une statue de saint Michel – 157 m de hauteur –, elle date du 19e siècle, période durant laquelle le site a été classé monument historique.

Une bonne demi-journée, au moins, est nécessaire pour visiter l’ensemble du Mont et prendre le temps de profiter des nombreux et exceptionnels points de vue qu’il offre. Notez que vous pouvez grimper tout en haut ou presque de l’abbaye, mais sur réservation (escalier et terrasses étroits).

Passerelle du Mont-Saint-Michel © javarman - stock.adobe.com

Sachez que le Mont est redevenu une île en 2015 avec la destruction d’une digue-route construite au 19e siècle et son remplacement par une passerelle qui la relie au continent. À présent, on s’y rend à pied ou à bord de navettes depuis de grands parkings.

Près du départ de la passerelle se trouve le barrage du Couesnon. Vous pouvez y observer ses machines, lesquelles ouvrent régulièrement la voie aux eaux douces de ce fleuve côtier canalisé, afin d’éviter l’ensablement de la baie.

La terrasse qui surmonte le barrage permet d’avoir un beau point de vue sur le Mont... Un de plus !

Une merveille de la nature : la baie du Mont-Saint-Michel

Une merveille de la nature : la baie du Mont-Saint-Michel
Baie du Mont-Saint-Michel © Max Topchii - stock.adobe.com

La baie du Mont-Saint-Michel s’étend dans les eaux de la Manche entre Granville et Cancale, sur les territoires des départements de la Manche (Normandie) et d’Ille-et-Vilaine (Bretagne). Couvrant environ 500 km², elle comprend deux îlots de belles dimensions, celui du Mont-Saint-Michel – originellement nommé mont Tombe – et celui de Tombelaine.

Soumise aux spectaculaires effets des marées, particulièrement au moment des grandes marées durant lesquelles le marnage atteint 15 m, elle présente des paysages extrêmement changeants. Des promenades sur le sable sont proposées. Elles sont plus ou moins longues, cela va de la petite balade à la grande randonnée. Bien qu’il soit humide, ce sable forme des étendues qui donnent parfois l’impression de se trouver dans un désert !

Faire appel à des guides agréés est impératif, car le sol est ici plein de pièges, tels que des sables mouvants. Si l’on n’est pas initié, on ne sait littéralement pas où on met le pied. Et quand la mer monte, elle ne le fait pas au galop, mais rapidement, en isolant des bancs de sable qu’elle couvrira inéluctablement en faisant qui plus est des tourbillons. Ne jouez pas au plus malin avec la nature !

Pour observer le mascaret, vague haute de 50 à 70 cm qui indique l’arrivée des eaux de mer lors de grandes marées, le mieux est de se placer au pied du Mont. Notez que vous pouvez à cette occasion admirer d’intrépides surfeurs, paddlers ou kayakistes à l’œuvre !

Moutons dans les prés salés © aterrom - stock.adobe.com

Ces balades qui font le tour du Mont, ou s’approchent de Tombelaine, vous en apprennent beaucoup sur le milieu naturel de la baie.

Pour profiter les pieds au sec des beautés de celui-ci, vous pouvez aussi emprunter le sentier des douaniers qui longe le littoral sur le continent, en marchant, sur un vélo, ou un gyropode, par exemple.

Paysages de campagne, falaises, zones humides abritant de nombreux oiseaux – des sorties ornithologiques sont notamment à faire à Carolles –, prés salés où paissent des moutons... L’écomusée de la Baie à Vains vous apprend plein de choses sur ces paysages, leur évolution au fil du temps, leur faune, leur flore, etc.

Cancale © shorty25 - stock.adobe.com

Voilà un beau programme que l’on complète agréablement par des flâneries entre Normandie et Bretagne, notamment dans la jolie station balnéaire de Granville, la cité historique d’Avranches, le port de Cancale où l’on produit de fameuses huîtres – les parcs se visitent – et que voisine la Pointe du Grouin, laquelle se trouve entre baie du Mont-Saint-Michel et côte d’Émeraude...

Notez que si l’on ne peut pas faire de la voile dans la baie, on peut y pratiquer le kayak, tandis que des chars à voile vous attendent sur des plages.

Et n’oubliez pas qu’au Mont-Saint-Michel, ainsi que tout autour de la baie, on déguste des spécialités normandes et bretonnes : fruits de mer, poissons, viande d’agneau de pré-salé, cidre, douceurs...

Et dans les environs...

Et dans les environs...
Maisons colorées à Dol-de-Bretagne © guitou60 - stock.adobe.com

Si vous voulez prolonger votre séjour, les centres d’attraction ne manquent pas : la cité corsaire de Saint-Malo et la côte d’Émeraude ne sont pas loin, la ville de Dol-de-Bretagne labellisée « Petite cité de caractère » non plus, ainsi que le Mont-Dol qui en est proche (points de vue sur la baie à 65 m de hauteur), ou encore l’archipel de Chausey qui, au large de Granville, révèle à marée basse plus de 300 îlots...

Pour en savoir plus

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Normandie et le Routard Bretagne Nord en librairie.

Consulter notre guide en ligne Normandie

Mont-Saint-Michel Normandie Tourisme

Abbaye du Mont-Saint-Michel 

Pays de la baie du Mont-Saint-Michel 

Saint-Malo Baie du Mont-Saint-Michel Tourisme 

Manche Tourisme 

Normandie Tourisme 

Bretagne Tourisme

Célébration des 40 ans de classement au Patrimoine mondial de l’Unesco

À l’occasion du 40e anniversaire du classement sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco du bien « Mont-Saint-Michel et sa baie » (en 1979), un vaste coup de projecteur est mis sur plus de 40 expériences à vivre sur ce beau territoire. Tous les détails sur : www.40rdvdanslabaie.fr

Y aller

Toutes les infos selon votre moyen de transport sur Bienvenue au Mont-Saint-Michel 

Trouvez votre hôtel au Mont-Saint-Michel

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Normandie Les articles à lire

Célèbre pour sa cathédrale qui a inspiré Claude Monet, Rouen possède encore en son cœur...

La Manche à vélo ? Une bonne idée pour découvrir ce département qui se constitue de...

Voyage Normandie

Bons Plans Voyage

Services voyage