Le Finistère Nord, sur la Route des phares

Le Finistère Nord, sur la Route des phares
Phare de la pointe Saint-Matthieu © aterrom - stock.adobe.com

Le littoral du Finistère sans ses phares ? Impensable, aussi bien pour les marins que pour les habitants et les visiteurs ! Ils sont en effet indissociables des paysages fantastiques qu’offre le littoral de ce territoire situé le plus à l’ouest de la France métropolitaine. La destination touristique Brest terres océanes a imaginé une pertinente Route de phares qui permet d’emprunter un circuit de rêve dans cette partie de la Bretagne. En route, à l’ouest toute !

Le Finistère Nord, un territoire carrément à l’ouest !

Le Finistère Nord, un territoire carrément à l’ouest !
Ouessant © Stéphane Bidouze - stock.adobe.com

Le bout du monde, cette finis terrae qui a donné son nom au département, se trouve ici, au bord de la mer d’Iroise, qui sert de prélude à l'Atlantique. C’est là que se trouvent les trésors de Brest terres océanes, l’une des 10 destinations touristiques que comprend la Bretagne.

Cette région du nord du Finistère, où la Bretagne épouse l’océan, s’étend de Kerlouan à la presqu’île de Crozon en passant par Brest, Landerneau et Daoulas, ce à quoi il faut ajouter plusieurs îles, dont Ouessant et Molène.

Ses côtes ponctuées d’une vaste rade, d’abers, baies, criques, plages, caps, pointes ou ports vous offrent largement de quoi vous émerveiller le temps d’un week-end !

Randonnées et activités nautiques en Finistère Nord

Randonnées et activités nautiques en Finistère Nord
Sentier des douaniers sur la Presqu'île de Crozon © Suzanne Plumette - stock.adobe.com

Partout de somptueux décors situés face à la mer et une multitude de rochers, îlots et îles vous laissent bouche bée...

Les randonneurs et promeneurs ont à leur disposition des chemins balisés, dont le GR34, sentier des douaniers qui longe le littoral breton au plus près de l’eau, de la baie du Mont-Saint-Michel aux abords de Saint-Nazaire. Avis aux amateurs, il cumule plus de 2 000 km !

Des falaises, des chaos rocheux, des landes où s’élèvent de-ci de-là des chapelles et des phares, des plages de sable... Pas de doute, vous êtes en Bretagne !

Cette côte révèle aussi ses beautés depuis la mer, à bord d’un petit bateau à moteur ou en pratiquant une activité nautique de son choix. Ce n’est pas compliqué, elles sont toutes proposées par ici : voile, planche à voile, paddle, kayak, plongée, kitesurf, surf… Bon vent !

Le Finistère Nord : la plus grande concentration de phares au monde

Le Finistère Nord : la plus grande concentration de phares au monde
Phare de l'Île Vierge © Eric Fahrner - stock.adobe.com

C’est dans cette partie du Finistère que se trouve la plus importante concentration de phares dans le monde ! Il y en a 19 sur un petit territoire. Et pour cause : par ici, les rochers sont nombreux dans la mer. Les repères et les lueurs que les phares diffusent sont indispensables pour emprunter les bonnes routes, même si la plupart des bateaux sont équipés de matériels électroniques pour cela.

Aujourd’hui automatisés, les phares continuent de fasciner, notamment parce qu’ils sont généralement implantés sur des sites majestueux. On a donc envie d’aller y voir de plus près... Cela tombe bien, quatre d’entre eux se visitent au nord et à l’ouest de Brest.

Le phare de l’Île Vierge, à Plouguerneau, est le plus haut d’Europe et même du monde, en ce qui concerne ceux qui ont été bâtis en pierre de taille. Vous gravissez ses 82,5 m au fil d’un escalier de 365 marches pour recevoir votre cadeau : un époustouflant panorama !

Les vues depuis les sommets des autres phares sont également magnifiques. Celui de Saint-Mathieu (37 m), à Plougonvelin, a aussi pour lui de côtoyer les ruines d’une abbaye. À voir encore : le phare de Trézien (37 m) à Plouarzel et celui du Stiff (32 m) à Ouessant qui, datant de 1700, est la plus ancienne construction de ce type en Bretagne.

Le Finistère, au fil des abers

Le Finistère, au fil des abers
Aber Benoît © aterrom - stock.adobe.com

La route des phares compte également d’autres merveilles à découvrir, comme les abers, l’une des particularités géographiques du Finistère Nord qui présente des côtes parmi les plus découpées d’Europe.

Appelés aussi rias, les abers sont des cours d’eau qui, rejoignant la mer en formant un étroit estuaire, ont pour caractéristique d’être assujettis aux marées, ce qui les fait changer d’aspect tout au long de la journée.

Ce sont des petits cousins des fjords, lesquels ont tracé leur chemin à travers de hautes montagnes, alors qu’ici, les rives sont en pente douce. Leurs paysages bucoliques sont des plus charmants. Situés non loin les uns des autres au nord du Finistère, ils se nomment Wrac'h, Benoît et Ildut.

Brest la Blanche

Brest la Blanche
Tour Tanguy et château © Pecold - stock.adobe.com

Brest est la grande ville de ce coin de Bretagne. Situé dans une rade, c’est un port riche d’une longue histoire, comme l’indique la tour Tanguy (14e siècle) et un château dont l’origine remonte à l’époque gallo-romaine – il a notamment été remanié par Vauban.

En partie militarisé au 17e siècle, le port est devenu la base navale de la Marine nationale française. Occupées dès 1940 par les troupes allemandes, ses installations ont été la cible de bombardements des Alliés, qui ont quasi intégralement détruit la ville.

Reconstruite, celle-ci a alors été surnommée « Brest la Blanche » en raison de la couleur dominante de ses nouvelles façades.

Sont à voir : le musée national de la Marine, installé dans le château ; les anciens ateliers de mécanique de la Marine nationale des Capucins transformés en un centre culturel protéiforme ; le musée des Beaux-Arts (peinture d'Histoire, marines, École de Pont-Aven, Nabis, symbolisme...) ; les merveilleuses collections d’animaux marins de Bretagne, des tropiques et des pôles d’Océanopolis (elles comprennent des requins !) ; ainsi que celles du jardin du Conservatoire botanique...

Et ne manquez pas l’insolite téléphérique qui relie les quartiers de Siam et des Capucins !

De belles étapes dans le Finistère Nord

De belles étapes dans le Finistère Nord
Château de Kergroadez © Jürgen Reitz - stock.adobe.com

Les belles haltes ne manquent pas sur la route des Phares. Au nord, on remonte le temps au hameau de Meneham, à Kerlouan, qui fut habité par des pêcheurs. Côtoyant de gros rochers, ses chaumières traditionnelles ont été restaurées et abritent des espaces muséographiques, des ateliers d’artisans, une auberge...

Près de Brélès, le château de Kergroadez, manoir fortifié de type Renaissance bretonne (17e siècle), est doté d’un parc avec jardins. Des animations pour tous les âges y sont proposées.

Non loin, à Milizac, le parc d’attractions La Récré des 3 Curés s’étend sur 17 hectares autour d’un plan d’eau. Son nom fait référence à celui du lieu-dit où il se situe !

Commune continentale se trouvant le plus à l’ouest de la France métropolitaine, d’où son surnom de « port du bout du monde », Le Conquet est plein de charme. On peut y prendre un bateau pour découvrir les îles et îlots pour la plupart sauvages du parc naturel marin d’Iroise, où des animaux tels que des phoques sont à voir – périple également possible depuis Brest et Camaret.

Certaines îles sont peuplées quant à elles par des humains, comme Molène et la mythique Ouessant. Celle-ci possède cinq phares, l’un d’eux abritant un Musée des Phares et Balises.

Pont de Rohan © Herb Rice - stock.adobe.com

À l’est de la rade de Brest, Landerneau est riche en belles demeures et monuments anciens, comme le pont de Rohan (16e siècle) qui a pour particularité d’être habité. Le Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la Culture s’est installé dans cette ville où a été ouvert le premier magasin Leclerc. Il présente de grandes expositions, d’art moderne notamment, dans un ancien couvent des Capucins (17e siècle).

À proximité, il y a l’abbaye de Daoulas (12e siècle) qui comprend entre autres une église, un cloître et des jardins dédiés aux plantes médicinales du monde entier. Ce site propose aussi des expositions.

Au sud, enfin, s’élance la presqu’île de Crozon. Également riveraine de la rade de Brest, de même que de la baie de Douarnenez, cette bande de terre dont l’extrémité est en forme de croix possède un littoral riche en pointes et caps, en falaises... Sa vallée de l’Aulne maritime est réputée pour ses paysages faits de forêts et de landes... À Camaret se trouvent notamment une tour Vauban et les alignements mégalithiques de Lagatjar.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Bretagne Nord en librairie

Consulter notre guide en ligne Bretagne

Brest terres océanes 

Lire aussi nos articles

Le Finistère, côté nord : de Brest à la côte des Légendes
Île d’Ouessant, l’appel du large

Comment y aller ?

Brest est reliée à plusieurs aéroports français, dont Orly Ouest, Toulouse, Nice, Marseille et Lyon, par Air France Réserver votre billet d’avion vers Brest.

Liaisons également par le TGV et par autoroute via les axes Paris-Rennes et Bordeaux-Nantes.

Location de voiture conseillée pour visiter la région à sa guise.

Bonnes adresses

Face à l’archipel de Molène, au Conquet

- Hôtel & Spa Sainte-Barbe : pointe Sainte-Barbe, au-dessus de l’embarcadère pour les îles, 29217 Le Conquet. Ouvert toute l’année. L’hôtel le plus à l’ouest de France a rouvert ses portes cette année, totalement rénové ! Chambres doubles avec vue sur la mer à partir de 150 €. Excellent petit déjeuner buffet avec un bon choix de produits bretons (far, kouign-amann…). Superbe rooftop panoramique avec panorama imprenable sur la mer et les îles. Restaurant du Sainte-Barbe : menus déjeuners à l’excellent rapport qualité-prix 19,50-26 € (lundi-vendredi) ; menus dîner 36-49 € ; carte 50-60 €. En savoir plus sur l’hôtel Sainte-Barbe.

- Crêperie Louise de Bretagne : 6, rue Poncelin au Conquet. Pour déguster des crêpes aussi inventives que succulentes, à base d’excellents produits. Comptez 15 € le repas.

Face au phare de l’île Vierge, à Plouguerneau

- Le Castel Ac’h : Hôtel-restaurant en bordure et avec vue sur la mer, à 5 km de Plouguerneau. Spécialité de fruits de mer et de produits du terroir. Doubles 61-179 €.

- Legris Coquillages : 20 Kastel Ac’h, Kervenni à Lilia. Sur le port, l’adresse incontournable pour déguster bigorneaux, huîtres ou ormeaux (un délice !). Formules 10-20 €.

Face au phare de Saint-Mathieu, à Plougonvelin

Hostellerie de la Pointe Saint-Mathieu : 7, place Saint-Tanguy à Plougonvelin. Situation idéale face à la pointe Saint-Mathieu et au phare. Chambres confortables et décorées avec goût, donnant sur le « bout du monde ». Piscine chauffée. Excellent resto gastronomique, formule brasserie également et un service attentionné. Une très belle adresse. Doubles 95-300 €. Menus à partir de 21,50 € et 45 €.

Trouvez votre hôtel dans le Finistère

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Bretagne Les articles à lire

Voyage Bretagne

Bons Plans Voyage

Services voyage