Santé et sécurité Tunisie

Santé

Vaccinations

La Tunisie n'exige aucun vaccin pour l'entrée sur son territoire des visiteurs en provenance d'Europe.
Il est conseillé d'être à jour pour ses vaccinations « universelles » : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, ainsi que l'hépatite B.

Par ailleurs, les maladies transmises par l'eau et les aliments étant assez fréquentes, il est recommandé de partir protégé contre : l'hépatite A.

Pour les séjours longs ou ruraux, la vaccination préventive contre la rage est fortement recommandée. Les symptômes n’apparaissent pas avant 10 à 15 jours, mais l’issue est alors toujours fatale. Le vaccin peut être délivré par tout pharmacien et les 3 injections peuvent être réalisées par tout médecin.
En cas de morsure, laver immédiatement et abondamment la plaie avec du savon. Puis contacter en urgence le consulat qui doit pouvoir vous délivrer (ou vous conseiller une pharmacie qui ne vend pas de contrefaçons) des doses de vaccin ou vous faire rapatrier en urgence.
Attention, même lorsqu’on est déjà vacciné, il faut se faire injecter aussi vite que possible le rappel, puis une autre dose 24h après.

Quelques règles de base

La Tunisie ne présente pas de graves risques sanitaires. Toutefois, le manque d'eau dans certaines régions doit inciter à se méfier des maladies transmises par l'eau et les aliments, et à respecter les règles universelles en la matière.

- Éviter les boissons non industrielles et non cachetées et, bien sûr, les glaçons.

- Lorsque ces boissons sont indisponibles - c'est rare - purifier soi-même son eau grâce à un procédé individuel et économique : une paille d’ultrafiltration de poche à 0,01 micron, qui, à travers 5 étages de filtration, piège absolument tous les parasites, virus et bactéries avec une capacité de 2 000 l d’eau purifiée. Grande autonomie.

- Fruits et légumes : appliquer le slogan de l'Organisation mondiale de la santé : « Lavez-les, pelez-les, faites-les bouillir ou laissez-les. »

- Viandes à consommer bien cuites et servies bien chaudes ; éviter le lait et ses dérivés non industriels.
Nourrissez-vous comme les Tunisiens de couscous, tajines, méchouis et autres plats traditionnels bien cuits qui ne posent aucun problème sanitaire.

Si, néanmoins, vous attrapez une diarrhée, pensez d'abord à boire (de l'eau minérale !). Ensuite, évitez l'alcool, les produits laitiers et les aliments gras. Attention à la harissa !

- 1er cas : la diarrhée contient des glaires, du pus, du sang ou s'accompagne d'une fièvre. Ne cherchez pas à vous soigner tout seul : consultez très rapidement un médecin.

- 2e cas : s'il n'y a que des selles molles et fréquentes, vous pouvez vous soigner tout seul avec ce que vous aurez emporté, à savoir l'association d'un antibiotique allié à un ralentisseur du transit intestinal.

- Prévoir une assistance internationale.

- Bien qu'en Tunisie il n'y ait quasi plus aucune maladie grave transmise par les moustiques, ceux-ci prolifèrent dans de nombreuses zones et sont de plus en plus résistants aux insecticides : prévoir sprays, diffuseurs et répulsifs cutanés efficaces.

La Tunisie dispose d'un bon réseau pharmaceutique ; il y a des pharmacies partout et elles sont très bien approvisionnées. Il existe une pharmacie de nuit dans la quasi-totalité des délégations (l'équivalent de nos communes).

Pour le reste :
- éviter de se baigner ou de patauger en eaux douces stagnantes ;
- se méfier du soleil partout – il est indispensable d'emporter un chapeau et une crème solaire d'indice élevé ;
- dans le Sud, attention aux vipères cornues et autres scorpions ;
- la mer est peu dangereuse, à condition de ne pas tomber sur une vive ou une rascasse vénéneuse ;
- éviter tout contact avec les chiens, notamment à cause du kyste hydatique et de la rage.

Sécurité

En raison du risque terroriste (menaces renouvelées d’Al-Qaida), la vigilance doit être de mise. Le ministère des Affaires étrangères déconseille formellement de se rendre dans la zone désertique au sud de la ligne Bir Rijm Maatoug - Borj Bourguiba - Ben Guardane, près des frontières avec la Libye et avec l’Algérie. Il déconseille sauf raison impérative de se rendre dans la zone montagneuse du Nord-Ouest, autour de Kasserine.

Vols

Comme dans la plupart des pays, il convient de faire attention à ses affaires dans les marchés, les médinas et les lieux touristiques, et plus particulièrement à Tunis. Attention aussi dans les transports en commun.
Comme partout, ne conserver que le minimum nécessaire sur soi et faire de la monnaie pour ne pas être obligé d'exhiber de gros billets.

Attention : ceux qui ont un véhicule de location sont facilement repérables, car leur plaque d’immatriculation est bleue.

Voyager au féminin

On ne vous conseille pas de voyager toute seule. Ce n'est pas forcément risqué, mais le regard des hommes peut être pesant à la longue et leurs remarques sont parfois déplacées. Certains n'hésitent pas à s'approcher d'un peu trop près de femmes en couple. C'est hors saison et hors des grands circuits touristiques que la « pression » se fait le plus sentir.
Pensez à vous vêtir le plus pudiquement possible. Essayez aussi les lunettes de soleil !
Cela dit, voyager en tant que femme en Tunisie n'a pas que des inconvénients. C'est tout un pan de la société que vous pourrez entrevoir : le monde des femmes. Le lieu idéal de rencontres restant les hammams.

Contrefaçon

Au même titre que le Maroc et plusieurs pays de l'Asie du Sud-Est, la Tunisie est l'un des premiers producteurs mondiaux d'articles contrefaits, surtout dans le textile et les articles de sport. Ces faux objets de luxe risquent de vous valoir une amende sévère à la douane française. Mieux vaut donc éviter ce genre d'achat, même si les vendeurs s'acharnent à vous faire croire qu'ils sont vrais.
Attention également aux DVD et logiciels gravés. Cela peut coûter très cher à la douane.

Drogue

La législation tunisienne est TRÈS sévère. Il n'est pas rare de subir une fouille complète à l'aéroport. Toute consommation ou détention (et même l'intention !) est passible d'emprisonnement. Il est fréquent dans les grandes villes de se faire aborder par des jeunes proposant des substances à fumer : refusez tout.

Sexualité

Le tourisme sexuel se développe beaucoup en Tunisie : de jeunes hommes et femmes arpentent les plages à la recherche d'Occidentaux en goguette, et proposent leurs services au vu et au su de tous. De même, hommes et femmes d'un âge mûr viennent dans le pays, pas toujours dans les régions les plus touristiques, pour du tourisme sexuel à la limite de la pédophilie.

Tout délit sexuel est puni par la loi tunisienne et par la loi française (même lorsque le crime est commis à l'étranger). L'homosexualité est illégale en Tunisie et passible de 3 ans de prison. Malgré un mouvement significatif (sur les réseaux sociaux en particulier) en faveur de la dépénalisation. Dans les faits, disons que le sujet reste tabou mais qu’il n’existe pas vraiment de persécution des homosexuels en Tunisie... même si des condamnations sont encore prononcées.

Quant à l'attrait que pourraient exercer les Européennes sur les Tunisiens, sans exagérer non plus, il faut reconnaître qu'il existe. Les médias occidentaux véhiculent l'image de femmes libérées et donc réputées « faciles ». S'y ajoute, pour certains, la perspective éventuelle, « si affinités », de contracter un mariage qui ouvrirait les portes de l'Europe.

Comme en toute occasion, une réponse ferme mais polie dissipe les malentendus.

Voyage Tunisie

Bons Plans Voyage Tunisie

Services voyage



Forum Tunisie

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Tunisie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Tunisie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Tunisie

Agenda Tunisie

Tunisie Les articles à lire