Géographie et paysages Sri Lanka

Ses dimensions, 435 km du nord au sud et 225 km dans sa plus grande largeur, font ressembler le Sri Lanka (« l'île resplendissante ») à une grosse larme pleurée dans l'océan par le sous-continent indien. L'Inde et le Sri Lanka sont séparés par un étroit couloir maritime ponctué d'îlots qu'ils se partagent, archipel qui porte le joli nom de pont d'Adam (ou pont de Rama). Large de 48 km, ce détroit s'appelle « de Palk » au nord de l'archipel et « de Mannar » côté sud.
L'île est en grande partie composée de forêts (40 %), de terres basses et de plaines fertiles (15 %), et d'une bande côtière (1 340 km de côtes !) densément peuplée où alternent les vastes plages bordées de cocotiers, les mangroves et d'importantes lagunes.

La moitié sud du pays est occupée au centre par un massif montagneux, véritable réservoir d'eau de la région. Quelques sommets atteignent plus de 2 200 m, notamment le Pidurutalagala (2 524 m), point culminant de l'île, et le Sri Pada (ou pic d'Adam, 2 243 m) considéré comme sacré par la population.

Au nord, cette péninsule de Jaffna qui s’avance vers l’Inde est au contraire extrêmement plate, parcourue de lagunes et, dit-on, de rivières souterraines.

Environnement

Le Sri Lanka compte une cinquantaine de sanctuaires de la vie sauvage dont une douzaine de parcs nationaux : les 2 plus grands, Yala et Wilpattu, s'étendent sur plus de 1 500 km² chacun. Ils abritent de nombreux animaux sauvages comme l’éléphant, le crocodile et le léopard.

Le parc national d'Uda Walawe vaut le détour pour ses hordes d’éléphants s’abreuvant le soir aux points d’eau. Certaines zones protégées sont habitées et libres d’accès. C’est le cas du Udawattakelle Sanctuary de Kandy ou de la région qui entoure le pic d’Adam, célèbre lieu de pèlerinage. En revanche, l’accès aux parcs est réglementé et les visites ne peuvent s’effectuer qu’en compagnie d’un garde forestier, perché dans une jeep.

La forêt de Sinharaja, classée au Patrimoine mondial de l'humanité (Unesco), est le dernier témoin de la forêt vierge primaire qui recouvrait jadis 70 % de la superficie de l'île. Elle peut être parcourue lors de randonnées plus ou moins sportives à condition de se protéger soigneusement des sangsues. Elle abrite de nombreuses essences rares et une diversité exceptionnelle d’oiseaux dont certazins appartiennent à des espèces endémiques.

Avec la colonisation et la mode des safaris, la population animale fut en partie décimée à partir du début du XIXe siècle. Aujourd’hui, des orphelinats, comme celui de Pinnawela, ont été ouverts pour recueillir les éléphanteaux abandonnés ou dont les parents sont morts.

Bien qu’ils soient l’emblème du pays et participent à toutes les grandes manifestations culturelles et religieuses, l’avenir des éléphants n’est pas assuré.

Faune

Les éléphants

Classés espèce en danger d’extinction, les éléphants d'Asie ne survivent plus que dans 13 pays et sont concentrés dans de petites régions. Le défrichage intense, l'exploitation de l'ivoire et des poils caudaux (de la queue), ainsi que l'industrialisation de ces pays et la croissance de la population ont mis l'Elephas maximus sur la touche.

Selon WWF, leur population actuelle sur l'île est estimée à environ 2 500 à 4 000 individus sauvages et 450 domestiqués. Les grandes battues de chasse organisées par les colons anglais ont décimé une grande partie du troupeau. Aujourd’hui, c’est la mise en valeur de nouvelles parcelles cultivées, l'agrandissement du réseau routier et la construction de nouveaux lotissements qui réduisent leur territoire.

Les éléphants font partie de la culture de l'île depuis que Vijaya, le fondateur de la culture cinghalaise, reçut en présent des éléphants indiens qui constituaient la dot de sa fiancée. Dans tous les textes de la littérature bouddhique, le monde est censé reposer sur le dos des éléphants. C'est, sans conteste, le roi de la faune locale.

Faut-il ou non grimper à dos d’éléphant ?

Joli souvenir, chouette photo ou rêve d'enfant, monter sur le dos d’un éléphant s’apparente pour beaucoup de touristes à une expérience inoubliable. Mais derrière cette promenade exotique qui vous donnera le sourire, la réalité vous ferait vite déchanter.
Quelque 450 éléphants domestiques, appartenant à des propriétaires privés, font partie de la vie quotidienne des Sri Lankais. Traditionnellement utilisés comme animaux de trait, ils charrient toujours le bois en forêt et jouent un rôle majeur (presque sacré) pendant les fêtes religieuses.
Pour les faire obéir, les dresseurs leur font subir un rituel appelé « phajaan » dont le but est de briser l’esprit sauvage de l’animal. Par la violence (mise en cage, chaînes, lances en métal, privation de nourriture…), les dresseurs le forcent à se soumettre.
Une fois le rituel terminé, l’éléphant est ensuite dressé et prêt à obéir à l’homme.
Si les autorités ferment les yeux sur ces comportements pour des raisons à la fois financières et politiques, il ne tient qu’à vous de ne pas prendre part à ce business. Les agences de voyages sérieuses et responsables ont d’ailleurs supprimé cette activité de leur catalogue depuis quelques années.

Les autres animaux

- Les autres mammifères : singes, cerfs, daims, sangliers, félins (dont le léopard), écureuils et mangoustes.

- La faune marine : tortures de mer, Baleines bleues, rorquals communs et boréals, cachalots et même orques, dauphins.

- Les reptiles : plusieurs variétés de serpents très venimeux.

- Les oiseaux : le Sri Lanka compte environ 450 espèces d'oiseaux, dont une trentaine sont endémiques.

Flore

La végétation se répartit en différentes zones selon l'altitude. Dans les plaines côtières, c'est le royaume du cocotier. Les plages, elles, sont bordées de véritables haies de pandanus et de palétuviers. Dans la montagne, les rizières en terrasses sont autant d'escaliers à l'assaut des collines avec leurs marches verdoyantes. Bananiers, hévéas, plantations d'ananas se succèdent au milieu des hibiscus, des tulipiers africains, des jasmins et des frangipaniers, avant de céder la place aux vastes plantations de thé, qui occupent tout le centre de l'île.

Les forêts du massif central recèlent souvent des bois précieux comme le teck, l'ébène ou l'acajou. Les vénérables banians ponctuent le décor, offrant au bord des routes leur ombre bienfaisante.

Quant aux régions sèches, citons la savane qui, si elle est impropre à la culture, est le lieu de résidence des éléphants.
Tous les jardins, que ce soit le petit carré de verdure d’une guesthouse ou les jardins botaniques de Kandy, sont tenus avec beaucoup d’amour et de soin par les Sri Lankais. Aloe vera, orchidées, roses, herbes aromatiques et arbres fruitiers subliment ces espaces

Voyage Sri Lanka

Bons Plans Voyage Sri Lanka

Services voyage



Forum Sri Lanka

Voir tous les messages
Climat

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Climat Sri Lanka

Vos discussions préférées du forum Climat Sri Lanka

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Sri Lanka

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Sri Lanka

Agenda Sri Lanka

Sri Lanka Les articles à lire