Carte d’identité Mexico

- Superficie : 1 485 km².
- Population : environ 22 millions en comptant l'agglomération.
- Densité de population : 6 006 hab./km².
- Maire : José Ramón Amieva, depuis avril 2018.

Les quartiers de Mexico (colonias)

Autour du Zócalo

Commençons donc la visite par la place centrale, officiellement plaza de la Constitución, mais que tous désignent sous le nom de Zócalo, puisque c’est le centre de Mexico, le métronome de la vie politique de la nation, le cœur d’un pays ultra-centralisé comme l’était déjà l’Empire aztèque.

Quand on visite le centro histórico, il faut se souvenir qu’il aura fallu moins de 3 ans pour que Tenochtitlán, l’ancienne capitale des Aztèques, soit détruite et que sur ses ruines soit fondée une ville totalement espagnole. Le sous-sol du centre historique est donc truffé d’anciens temples aztèques. Il y en aurait au moins 80, mais une quarantaine seulement a été identifiée.

À l’est du Zócalo

De ce côté s’étend le secteur colonial qui n’a pas encore été rénové. Un maillage serré de petites boutiques, leurs haut-parleurs déversant en continu annonces assourdissantes et musique tonitruante. On y croise aussi pas mal de vendeurs ambulants. C’est un quartier très populaire.

Allez-y tôt le matin ou le dimanche. On commence la balade par la calle Moneda, l’une des plus belles rues du centre historique. Magnifique alignement de palais aux façades coloniales, qui témoigne d’une remarquable homogénéité architecturale.

Autour du parque de l’Alameda

Ce grand parc, joliment dessiné et très arboré, est le lieu favori des promenades dominicales. Les vendeurs de ballons et autres breloques s’y pressent alors. On y a même vu un concours du plus long baiser ! Moins romantique, l’Inquisition y exécutait jadis ses basses œuvres...

Comdesa

Avec Roma, c’est l’un des quartiers très tendance depuis pas mal d’années. Celles et ceux qui en ont les moyens choisiront d’y loger car c’est l’un des quartiers les plus sûrs du DF. On y croise la jeunesse branchée de Mexico et pas mal d’expatriés. Se promener dans la Condesa, c’est humer le charme de l’Art déco transplanté à Mexico.

Ce quartier, né au début du XXe siècle, dispense avec nostalgie les souvenirs de la prospérité de l’époque de Porfirio Díaz.

gréable balade en commençant par le parque México, très vert, très arboré (l’un des plus agréables de la ville). Quelques beaux immeubles Art déco dans les rues adjacentes, bordées de palmiers, des bars plus design les uns que les autres et plein de restos avec des terrasses sur le trottoir, qui proposent une bonne cuisine du monde entier.

Polanco

À l’ouest de la Zona Rosa, en continuant le Paseo Reforma, on tombe sur Polanco. Planqué derrière le très grand bosque de Chapultepec, qui accueille en son sein quelques-uns des plus intéressants musées de la ville, vit le gratin de la capitale. Polanco, c’est le royaume des toutous toilettés promenés par paquets de douze et des golden-boys gominés conduisant de gros 4x4 aux vitres fumées.

Ici, les grandes enseignes du luxe ont fait la nique aux épiceries de quartier, les concessionnaires Bentley ou Rolls aux garagistes nageant dans le camboui du centro. À l’ombre des hautes tours de verre, où les grandes sociétés et les banques d’Amérique latine ont élu domicile, fleurissent les malls « à l’américaine » avec leurs boutiques de produits haut de gamme, reflet d’une société mondiale standardisée. On est dans ce Mexico-là comme on est à Shanghai, Los Angeles ou Paris.

Polanco, c’est aussi quelques musées incontournables pour celles et ceux qui s’intéressent à la peinture ou plus généralement à l’art. Sans oublier le fameux musée d’Anthropologie, celui-là même qui justifie votre voyage au Mexique...

Coyoacán

Aujourd’hui absorbé par la mégapole, Coyoacán (« le lieu des coyotes » en nahuatl) a néanmoins gardé son charme bohème. Dans les rues pavées, entre les belles demeures peintes en bleu et ocre, planent les ombres de Frida Kahlo, de Diego Rivera et de leur copain Trotski. Le Mexique comme vous en rêviez, avec son architecture coloniale, de grandes portes en bois sculpté, des façades qui croulent sous les bougainvillées, des fenêtres protégées par des ferronneries.

C’est aussi à Coyoacán que l’on trouve Los Viveros, les grandes pépinières de Mexico.

Depuis quelque temps, le quartier est devenu l’une des promenades favorites des capitalinos le week-end. Sur la place principale : musiciens, artistes, cireurs de chaussures, vendeurs d’artisanat, diseuses de bonne aventure et danseurs emplumés... En semaine, et surtout tôt le matin quand il n’y a personne, c’est un ravissement que de se balader ici. Cafés avec terrasse, librairies, galeries d’art, jolies boutiques, etc.

San Ángel

Bien qu’il soit nettement moins agréable que Coyoacán, en raison d’une urbanisation destructurante, ce quartier aujourd’hui très résidentiel conserve lui aussi quelques beaux vestiges de la Nouvelle-Espagne. Depuis Coyoacán, il faut s’y rendre à pied (3 km en tout) par l’avenida Francisco Sosa, l’une des plus anciennes voiries de Mexico, avec ses trottoirs revêtus de lourdes dalles de basalte et les façades colorées de ses riches maisons, dont certaines datent du XVIe siècle. En chemin, une petite halte au musée de l’Aquarelle s’impose. Essayez de vous rendre à San Ángel un samedi, afin de profiter du grand déballage qui se tient sur la charmante plaza San Jacinto.

Xochimilco

Le site a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1987. Depuis l’époque aztèque vit à Xochimilco toute une population de maraîchers qui alimentent la capitale en légumes et en fleurs. C’est au printemps (avril-mai) que les champs de fleurs sont les plus beaux. À ce moment-là, l’endroit mérite plus que jamais son nom qui signifie « le jardin des fleurs » en nahuatl.  La campagne, avec ses îlots émergeant d’un maillage de canaux, les lignes croisées des peupliers et des saules, semble presque irréelle, ainsi que ces barques fleuries (lanchas) qui tournent et retournent comme dans un manège autour de l’îlot central, face au débarcadère. Ce type de culture sur sol plus ou moins mouvant, composé de débris de végétaux et de glaise, s’appelle chinampa (maquette explicative au musée du Templo Mayor).

Voyage Mexico

Bons Plans Voyage Mexico

Services voyage



Forum Mexico

Voir tous les messages

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Mexico

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Mexico

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Mexico

Agenda Mexico

Mexico Les articles à lire

Mexico n’est pas une ville, ni même un univers : c’est l’une des plus grandes mégapoles...