Se connecter

Avec
Ou par email erreur de saisie erreur de saisie Mot de passe oublié
 
Vous n'avez pas de compte Routard.com? S'inscrire

Le touriste aux oeufs d'or


Le touriste aux oeufs d'or

Celui qui débarque à la Havane tombe instantanément sous le charme de la vieille ville. Aujourd’hui Habana vieja ressemble à un musée en plein-air. Le programme mené par l’Oficina del Historiador, pour faire renaître les superbes édifices de style hispano-colonial, est plutôt réussi. Mais, faute de moyens, de nombreux bâtiments sont laissés à l’abandon, notamment dans les autres quartiers.

Bien sûr, on peut toujours ratiociner sur le modèle de culture que fut Cuba, s’ébaubir aujourd’hui, devant les prix d’entrée dérisoirement bas (pour les Cubains) du musée des Beaux-Arts (photo). Tout comme il est permis, aussi, d’évoquer les Grands que furent Alejo Carpentier, Marcelo Pologotti et Wifredo Lam…

Le problème, c’est que tout ça c’est du passé, et qu’aujourd’hui, faute de moyens, l’accès à la culture est réduit à peau de chagrin. Il n’y a qu’à traîner aux abords du théâtre national pour s’en persuader : la béance des ouvertures fait loi, c’est la maison des courants d’air, on danse dehors... D’un autre côté, les spectacles les plus en vogue se payent rubis sur l’ongle !

Dans un registre tout aussi mercantile, fleurissent dans la vieille ville des musées semi-privés, le plus souvent accolés à un restaurant. Musée du Chocolat (un vrai attrape-couillon), musée de ceci-cela, avec entrée payable en CUC et rien à voir à l’intérieur... L’ouverture au tourisme a eu des effets pervers. Abstraction faite de l’épineux problème de la prostitution, le touriste, c’est aussi, pour certains, « la vache à lait ».

Fort heureusement, le peuple cubain n’a jamais manqué de ressources dans le domaine des arts (voir absolument la section cubaine du musée des Beaux-Arts). Pour s’en persuader, il suffit de pousser quelques portes et de monter dans les étages. On découvre alors le revers de la médaille. Avec peu de moyens et un sens entretenu de la débrouille, les artistes ne manquent ni de talent, ni d’humour, pour exprimer leur mal-vivre.


Texte : Eric Milet. Photo : Eric Milet




Drapeau sejours week end Cuba

Partir à Cuba

  • Réserver avec une agence locale
  • Réserver un voyage sur mesure
  • Réserver une escapade urbaine
  • Réserver un voyage aventure/trek
  • Réserver votre séjour linguistique
  • Réserver un hôtel
  • Trouver un billet d'avion
  • Louer une voiture
  • Trouver une location
  • Louez une voiture à Cuba
  • Réserver une auberge de jeunesse
  • Réservez votre croisière