Santé et sécurité Sri Lanka

Santé

Un certain nombre de précautions doivent être prises. Une bonne assurance s'impose.

Le climat, de type tropical dans la plus grande partie du pays, est particulièrement favorable à la prolifération de germes. Les précautions « environnementales » strictes doivent être appliquées pour tout séjour au Sri Lanka.

Au premier rang desquelles les précautions alimentaires « universelles ». Ne boire aucune eau non contrôlée sauf si elle est consommée via Lifestraw (le procédé individuel le plus économique). Il s’agit d’une sorte de paille individuelle qui filtre bactéries et parasites (à hauteur de 99,99 % : du jamais vu) avec une capacité de 1 000 l, soit la consommation d’une personne sur une année. Proscrire les glaçons, éviter les légumes non cuits, le lait et ses dérivés non industriels, s'abstenir de tout produit qui aurait pu être congelé.
Ces recommandations ne s'appliquent pas pour les restaurants très chic (et très chers) des grandes villes, qui sont aux normes internationales.

> Découvrez les assurances voyages Routard Assurance.

Routard Assurance - AVI International

Consultez notre dossier pratique : Comment faire le bon choix dans les assurances voyages ?

Diarrhées

En cas de diarrhée, deux possibilités :
- Elle s'accompagne d'une fièvre élevée et/ou d'émissions de glaires, pus ou sang : il faut consulter rapidement un médecin.
- Il s'agit simplement de selles anormalement molles et normalement colorées sans fièvre : assurer une bonne hydratation.

Paludisme, dengue et chikungunya

Le paludisme est considéré par l’OMS comme éradiqué au Sri Lanka depuis 2016. Pas besoin donc de suivre un traitement antipaludéen.

Cependant, les épidémies de dengue et de chikungunya ne sont pas rares. Bien noter :

- le moustique-tigre, qui transmet ces maladies, est un moustique diurne, il pique donc en pleine journée !

- dans la mesure du possible, ne portez que des vêtements recouvrant le maximum de surface corporelle - vêtements qui seront au mieux imprégnés d'insecticide (Insect Ecran Vêtements) ; pour les parties qui restent découvertes, utilisez des crèmes, pommades ou sprays répulsifs antimoustiques (toutes les 4h au maximum) : aujourd'hui, les plus efficaces sont ceux de la gamme Insect Ecran et les produits Cinq sur Cinq, que vous ne trouverez certainement pas sur place.
La plupart des hôtels feront brûler le soir dans votre chambre un mosquito coil qui se consumera pendant la nuit et protégera votre sommeil. Attention : si la fenêtre est fermée, vous risquez un grave mal de tête le lendemain !

- Dans les régions de l'île où les moustiques sont présents, ne dormez que sous une moustiquaire au mieux imprégnée d'insecticide. Refusez les chambres dont les lits n'en comportent pas et veillez à ce qu'elles ne soient pas trouées. Vous pouvez aussi, si vous logez chez l'habitant ou dans des adresses vraiment très basiques, emporter votre propre moustiquaire, si possible imprégnée de Deltaméthrine ou Perméthrine : elles ne sont pas très faciles à trouver en France.

Les précautions contre les moustiques sont d'autant plus utiles qu'elles contribuent à protéger contre les autres maladies qu'ils transmettent, en particulier la dengue et le chikungunya dont le Sri Lanka est un haut lieu.

  • Plus d'infos sur le paludisme dans notre dossier spécial.

Médicaments et médecins

On trouve facilement au Sri Lanka la plupart des médicaments indispensables. Il existe, un peu partout, des pharmacies plus ou moins bien approvisionnées. Les comprimés et les gélules étant vendus à l'unité, demandez à voir leur boîte pour contrôler la date de péremption. Il vaut mieux les avoir emportés avec soi tant sont fréquentes les contrefaçons.

En général, les médecins ont reçu une bonne formation ; certains d'entre eux ont même une bonne réputation. Cela est valable dans les grandes villes comme Colombo et Kandy. Les tarifs sont équivalents à ceux de leurs collègues européens. Les autres médecins pratiquent surtout la médecine ayurvédique.

Certains hôpitaux et cliniques sont de bonne qualité : le problème est que l'on risque de ne le savoir qu'a posteriori. Nous vous rappelons qu'avant toute hospitalisation, vous devez en informer l'ambassade de France qui vous conseillera, ou votre assurance, qui pourra vous recommander un établissement sûr. 

Faux médicaments

La contrefaçon de médicaments touche tous les pays et toutes les classes thérapeutiques. Un faux médicament est au mieux inefficace et au pire mortel. Mais, parce qu’il ne soigne jamais convenablement et qu’il est fabriqué dans la clandestinité sans aucun contrôle sanitaire, le faux médicament est toujours dangereux.
L’IRACM, l’Institut international de recherche anti-contrefaçon de médicaments, vous donne des conseils pratiques et les précautions à suivre en prévision de votre séjour, durant les formalités d’embarquement, pendant le vol, une fois à destination et, enfin, si vous êtes contraint d’acheter des médicaments sur place.

Conseils sur place

- Prenez suffisamment de médicaments pour toute la durée de votre séjour.
- Gardez vos médicaments dans leurs emballages d’origine.
- Pas de médicaments sans consultation.
- Soyez vigilant face aux contrefaçons.
- N’achetez vos médicaments qu’auprès de revendeurs officiels (pharmacies).

Sécurité

La sécurité

Outre quelques petites arnaques qui s’exercent principalement sur le touriste naïf (rabatteurs, faux guides...), le Sri Lanka n’est pas un pays dangereux. Toutefois, le pays ne roulant pas sur l’or on vous recommande de respecter quelques précautions élémentaires :

- Ne jamais laisser argent, papiers, appareil photo ou téléphone portable (ou ordinateur portable) en évidence dans une chambre. Les conserver dans un bagage fermé à clé, ou bien les déposer au coffre de l’hôtel ou encore les remettre au propriétaire du logement.
- Évitez la ceinture ventrale visible qui est le moyen le plus sûr pour attirer les éventuels pickpockets.
- Camouflez vos sous et papiers dans vos petites caches secrètes, en évitant de tout regrouper en un seul endroit. Gardez en poche juste ce qu’il faut pour les menues dépenses.
- Comme partout, les pickpockets adorent les bains de foule pour opérer. Soyez vigilant dans les bus, sur les plages et lors des cérémonies.

Faux guides

Les faux guides (ou les faux indicateurs) sont devenus un des plus importants problèmes auxquels les touristes sont confrontés. Ils vous suivent partout et attendent que vous achetiez quelque chose pour encaisser leur commission. À Kandy et dans les sites touristiques, les faux guides sont devenus une institution. Ils inventent chaque jour de nouveaux stratagèmes, et leur patience résiste à toutes les ruses. Sur les plages, on les appelle les « beach boys » !

- Il faut se présenter seul dans les boutiques, restaurants et hébergements, sinon le propriétaire se voit dans l'obligation de majorer son prix du montant de la commission qu'il versera ensuite à celui qui vous suit.

- Attention aux chauffeurs de tuk-tuk ou de taxi qui prétendent que la guesthouse que vous avez choisie est fermée, qu'elle a été détruite ou qu'elle a brûlé... C'est très souvent faux. C'est une ruse pour vous conduire dans la guesthouse où ils toucheront une commission.

- De même, ne vous faites pas déposer devant la guesthouse que vous avez choisie, mais à proximité. En parcourant quelques mètres à pied, vous économiserez (peut-être) la commission que l'hôtelier verserait au chauffeur et qu'il répercuterait sur le prix de votre chambre. D'ailleurs, on vous demandera parfois si vous êtes venu seul, en taxi ou en tuk-tuk avant de vous donner le prix.

- Il faut souvent savoir se montrer assez ferme pour arriver à se débarrasser des plus insistants.D'autant que certains, qui se prétendent étudiants, n'hésitent pas à voler. Pas de parano, cependant ! Ces conseils sont surtout valables en haute saison et dans les coins les plus touristiques.

Tatouage

Le ministère des Affaires étrangères insiste particulièrement sur un avertissement adressés aux voyageurs tatoués : tout tatouage représentant le Bouddha, permanent et visible à l'arrivée au Sri Lanka, ou tout autre symbole du bouddhisme, est un prétexte d’arrestation, et d’un éventuel emprisonnement ou d’une expulsion. Par ailleurs, des étrangers ont, pour ces motifs, déjà fait l’objet d’agressions de la part de la population.

Mines

Le ministère des Affaires étrangères rappelle que dans les provinces de l’Est et du Nord, fortement touchées par le conflit armé, subsistent des zones non déminées. Il est donc impératif de respecter les interdictions d'accès. Dans ces deux provinces, respecter la signalisation et les consignes de sécurité, ne pas s’écarter des principaux axes de circulation, éviter les zones forestières, les rizières et les maisons en ruines.

Équipez-vous pour votre voyage

Consultez la boutique du voyageur pour bien préparer vos vacances, vos week-ends, vos séjours : Tous les Guides du Routard, les produits santé & hygiène pour le voyage, le matériel Rando & Trek, les bagages et sacs à dos, Équipement & Vêtements voyage, Accessoires de voyage, mais aussi les produits Insolite & idées cadeaux pour voyageurs...

Services voyage



Forum Sri Lanka

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Sri Lanka

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Sri Lanka

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Sri Lanka

Agenda Sri Lanka

Sri Lanka Les articles à lire