Vie pratique Islande

Décalage horaire

Quand il est midi en France, il est 10h à Reykjavík en été, 11h en hiver.

Électricité

En Islande, ce sont des prises européennes (courant à 220 volts), pas d’adaptateur nécessaire (sauf pour les routards canadiens).

Langue islandaise

L’islandais, comme le danois, le norvégien et le suédois, vient du norrois, la langue des Vikings, mais à la différence des autres langues scandinaves, l’islandais a fort peu évolué depuis le XIIIe siècle. Les Islandais peuvent lire en version originale les sagas de leurs ancêtres !
Bref, l’islandais pour un Norvégien ou un Danois, c’est un peu comme le latin pour un Français. Ce conservatisme linguistique, dû à l’insularité, fut encouragé au XIXe siècle pour résister à la danisation du pays, et aujourd’hui encore, tous les nouveaux mots sont islandisés.
L’avion se dit « machine volante », le téléphone est devenu « le fil » (simi, une abréviation de talsimi, « le fil qui parle ») et l’ordinateur est une « sorcière qui compte » (tölva, mot-valise composé de völva, « oracle », et de tal, « compter »).
Certains mots, créés de toutes pièces parce que correspondant à des réalités absentes du sol islandais, n’ont pas eu de succès auprès des Islandais.
On a inventé par exemple bjügaldin, littéralement « fruit courbe », pour « banane » mais banani s’est imposé de lui-même... Parfois, on imagine des mots à rallonge qui ne servent pas souvent. Ainsi, pour « métro », une savante commission d’experts a préconisé nedanjar darlest, « le train qui va sous terre », mais c’est bien long pour un mot peu usité en Islande... On se contente donc de jörðlest (« terre-train »).

L'islandais est plutôt une langue poétique, mais qui, bizarrement, perd tout charme quand on se penche un peu sur sa grammaire, très complexe ! Dans cette langue à cas, tout se décline, y compris les prénoms (!).

Autre détail utile pour identifier les mots : l’article défini en islandais est postposé, c’est-à-dire accolé à la fin du mot.

Les Islandais comprennent bien et parlent presque tous l’anglais – un avantage lié, entre autres, aux films systématiquement diffusés en VO. Très souvent, dans le secteur touristique, vos interlocuteurs parleront aussi les autres langues scandinaves et l’allemand. En revanche, le français est rare.

Laveries automatiques

Détail important : il n’y a quasiment pas de laveries automatiques en Islande. C’est comme pour les ordinateurs, les Islandais sont très bien équipés... chez eux ! Cependant, vous trouverez des machines à laver et sèche-linge dans la plupart des campings et des AJ. Le prix, selon l’endroit, varie beaucoup : de 600 à 1 200 ISK la machine, et autant pour le sèche-linge. Certaines guesthouses mettent les leurs à disposition gracieusement.

Poste

Compter 225 ISK pour affranchir une lettre de moins de 50 g ou une carte postale vers l’Europe. Il existe aussi un tarif « B » plus lent et un poil plus économique (200 ISK).

Téléphone et Internet

- De la France vers l'Islande : 00 + 354 + numéro du correspondant.
- De l'Islande vers la France : 00 + 33 + numéro de votre correspondant à 9 chiffres (c’est-à-dire le numéro à 10 chiffres sans le 0 initial).

- Pour appeler en PCV, aller dans les postes (póstur og sími) et demander un collect call to France (ou Belgium, Switzerland, Canada).

Si vous avez besoin d’aide, composez le 905-50-10 pour les renseignements et le 533-50-10 pour les opérateurs.

Globalement, quatre opérateurs de téléphonie mobile couvrent le pays : Siminn, Vodafone, TAL et Nova.
Si vous souhaitez téléphoner vers l’étranger depuis les (rares) cabines téléphoniques, mieux vaut acheter une carte à code Atlas Fresli, en vente dans les bureaux de poste, boutiques de téléphonie, stations-service, certains supermarchés et même à l’office de tourisme de Reykjavík ou d’Akureyri.
Enfin, si vous désirez être joignable sur votre portable au tarif local, vous devrez acheter une carte SIM avec un crédit prépayé.

Le téléphone portable en Islande

Les Islandais utilisent beaucoup le téléphone portable qui, bien souvent, remplace la ligne fixe. Cependant, si la réception est bonne dans toute la partie côtière du pays, à l’intérieur, sa qualité est très variable. Et dans certains endroits reculés... on ne capte pas du tout !

On peut utiliser son propre téléphone portable en Islande avec l’option « Europe » ou « Monde ».

- À savoir : un téléphone tribande ou quadribande est parfois nécessaire.

- Acheter une carte SIM/puce sur place : une option très avantageuse pour certaines destinations. Il suffit d’acheter à l’arrivée une carte SIM/puce dans une boutique de téléphonie (qu’on trouve dans les centres commerciaux et à l’aéroport de Keflavík).
Avant de payer, essayez donc, si possible, la carte/puce dans votre téléphone – préalablement débloqué – afin de vérifier si celui-ci est compatible.
Ensuite, si on dépasse ce crédit, on n’a plus qu’à acheter des recharges (dans les mêmes boutiques)..

Internet et wifi

Les Islandais ont pour ainsi dire tous un ordinateur chez eux, du coup vous trouverez assez peu de cybercafés. Cela dit, les auberges de jeunesse, les offices de tourisme et les guesthouses disposent tous du wifi (les bars aussi) et, souvent, d’une borne (payante ou non) où surfer.

On peut aussi se connecter dans les bibliothèques, l’accès y revient généralement à 300-400 ISK pour une heure (certaines sont même gratuites).

Bref, vous trouverez toujours, en cherchant un peu, le moyen de vous connecter.

Services voyage



Forum Islande

Voir tous les messages
Vie pratique

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Vie pratique Islande

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Islande

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Islande

Agenda Islande

Islande Les articles à lire