Culture et arts Îles Anglo-Normandes

Monuments historiques

Les dolmens

Les îles Anglo-Normandes présentent un grand intérêt archéologique, puisqu’elles abritent des monuments mégalithiques parmi les mieux conservés d’Europe. Il subsiste de nombreuses sépultures des communautés néolithiques qui les peuplèrent à partir du VIe millénaire avant notre ère.

Parmi celles-ci, le site des Fouaillages à Guernesey serait le plus ancien ensemble mégalithique d’Europe et, en tout cas, la plus ancienne tombe des îles, qui daterait du Ve millénaire avant J.-C.

À Jersey, La Hougue Bie est célèbre pour son allée funéraire couverte de blocs de pierre pesant plusieurs tonnes, une prouesse technique pour l’époque encore fort bien conservée. Des chapelles médiévales se dressent sur le tumulus qui la recouvre, comme un témoignage du passage de relais qui s’est effectué entre les cultes païen et chrétien.

Les fortifications et châteaux

Les menaces récurrentes d’invasions des Vikings ou des Français, mais également la guerre civile anglaise au XVIIe siècle (dont les îles furent aussi les victimes) et l’invasion allemande pendant la Seconde Guerre mondiale (les îles furent alors considérées comme un segment stratégique du fameux Mur de l’Atlantique) ont motivé la construction de très nombreux ouvrages de fortification. Beaucoup de châteaux sont aujourd’hui restaurés ou transformés en musées.

  • À Jersey : les châteaux de Mont Orgueil (XIVe siècle, à la pointe occidentale de l’île) et Elizabeth (XVIe siècle, sur un îlot de la baie de Saint Aubin).
  • À Guernesey : Castle Cornet (XIIIe siècle, à Saint Peter Port).

Entre 1778 et 1779, pas moins de 15 tours défensives furent également érigées sur ses côtes, face à la menace française ; une dizaine sont toujours en place aujourd’hui (notamment dans la baie de l’Ancresse). Le dispositif fut renforcé une dizaine d’années plus tard, avec l’édification de ce que l’on appelle les tours Martello (Fort Hommet, Fort Saumarez, Fort Grey).

Dans de nombreux cas, les Allemands se sont contentés de renforcer les défenses préexistantes. Certaines de leurs constructions ont pourtant été effectuées au prix de la vie de nombreux travailleurs forcés, un souvenir douloureux que les îles cultivent avec solennité. C’est le cas notamment de l’ancien hôpital souterrain de Jersey, formé de galeries creusées sur des centaines de mètres et aujourd’hui transformé en musée.

Sur les traces de Victor Hugo

Le long séjour de Victor Hugo dans les îles Anglo-Normandes, en particulier à Guernesey, a laissé une empreinte indélébile qu’elles dévoilent avec fierté.

Suite au coup d’État de Louis Napoléon Bonaparte en décembre 1851, Hugo, fervent défenseur de la République, choisit de s’exiler. Après un court passage en Belgique, il débarque à Jersey le 5 août 1852, avec sa famille et accompagné de sa maîtresse, Juliette Drouet.

À Jersey

À son arrivée, Victor Hugo s'est installé à Marine Terrace, une maison de Saint Hélier.

D'autres lieux rappellent le passage de l'écrivain à Jersey, comme le rocher des Proscrits sur la plage de Saint Hélier. Une plaque apposée sur celui-ci rappelle que c’est ici que Victor Hugo donnait rendez-vous à ses amis exilés par Napoléon III. Mais son soutien ostensible à ces derniers, en particulier lors de la publication d’un article critiquant le voyage de la reine Victoria en France, lui vaut au bout de 3 ans d’être jugé indésirable sur l’île.

À Guernesey

Changement de cap : Victor Hugo s’installe alors à Guernesey, où il accoste fin octobre 1855. Il se prend d’amour pour l’île et ses habitants : il y vivra 15 ans, jusqu’en 1870, année de la chute du second Empire. C’est là notamment qu’il publie quelques-uns de ses chefs-d’œuvre comme Les Misérables, La Légende des siècles ou encore Les Travailleurs de la mer (dont l’action se passe sur l’île, à qui il dédie le livre).

Le lieu de pèlerinage incontournable est bien sûr sa maison de Saint Peter Port, Hauteville House, aujourd’hui propriété de la Ville de Paris, et dont l’intérieur et les jardins ont été conservés en l’état. Si la décoration peut sembler aujourd’hui kitsch, elle est le reflet du goût immodéré de Hugo pour la brocante et l’histoire. Il réaménagea lui-même cette ancienne maison de corsaire, dessinant des panneaux de bois sculpté ou recyclant des tapisseries anciennes.
On peut y visiter son cabinet de travail, une tourelle entièrement vitrée assurant une vue imprenable sur le port et la mer, où il écrivait debout devant son pupitre.

Services voyage



Forum Îles Anglo-Normandes

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Îles Anglo-Normandes

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Îles Anglo-Normandes

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus

Agenda

Îles Anglo-Normandes Les articles à lire