Argent et budget Grèce

Argent, banques, change

Monnaie

L'euro (en grec evro), depuis janvier 2002.

Banques

Pour les ressortissants hors Zone euro, les commissions pratiquées pour les chèques de voyage sont très variables.
Attention, dans toute la Grèce, les banques ne sont généralement ouvertes que de du lunai au vendredi 8h à 13h30-14h. Elles sont fermées les week-ends et jours fériés.

Change

Pour nos lecteurs hors Zone euro, évitez de changer de l'argent dans les tourist offices. Ils prennent une commission très élevée.

Bureaux de change dans les villes, ouverts pour la plupart tous les jours et assez tard le soir. Taux équivalent à celui des banques, mais commission plus élevée.

Cartes de paiement

En Grèce, le refus des cartes de paiement est presque un sport national... Combien de fois, dans des boutiques ou des hôtels affichant l’écusson Visa, MasterCard et/ou American Express, s’entend-on dire : « La machine est en panne » ? Dans les endroits les plus touristiques, c'est un peu moins difficile. Mais dans les villages et les pensions, c'est presque impossible... même si, petit à petit, les choses, globalement, progressent dans le bon sens. Et surtout, il est prévu qu’en 2017 tous les professionnels du tourisme devront être équipés et accepter les paiements par carte bancaire. Reste à savoir si tout le monde jouera le jeu...

Alors, prévoyez d'avoir toujours sur vous de l'argent liquide (et, éventuellement, des chèques de voyage, même s'ils ne sont plus si simples à changer).
En tout cas, les commerçants ne vous accorderont aucune réduction si vous payez par carte : bien souvent, les banques grecques prélèvent 3-4 % de commission sur les transactions. 

Et, pour oublier certaines idées reçues, si les Grecs ne peuvent effectivement retirer que 420 € par semaine dans les distributeurs, aucune restriction n’existe pour les touristes.

En zone euro, pas de frais bancaires sur les paiements par carte. Les retraits sont soumis aux mêmes conditions tarifaires que ceux effectués en France (gratuits pour la plupart des cartes).

Budget en Grèce

La Grèce reste relativement bon marché. Cependant, tout dépend de la manière dont vous l’abordez et de la période de votre voyage.

Ces dernières années, les prix tendaient petit à petit à rejoindre ceux pratiqués dans le reste de l'Europe, surtout depuis les augmentations successives de la TVA en 2010, en 2015 et 2016. Mais avec la crise, les tarifs sont redevenus plus raisonnables.
Pour l’alimentation, les prix au détail sont très variables ; les restos populaires restent encore abordables. En revanche, l’essence est devenue une des plus chères d’Europe, et les transports en commun (bus, train, bateau), en raison des tarifs élevés des carburants et de l'augmentation des taxes, grimpent chaque année un peu plus.

Dans le cadre du troisième « plan d’aide », la Grèce a dû supprimer le taux réduit de TVA qui s’appliquait dans les îles : fin 2015, six îles ont été touchées (parmi les plus touristiques), le reste des îles devant adopter les nouveaux taux en 2016 et en 2017.

De même, le taux de la TVA dans la restauration est passé de 13 % à 23 % en 2015, puis à 24 % en 2016. Certains restaurateurs ont répercuté l’augmentation, d’autres pas.

Les augmentations ont aussi logiquement affecté le prix des billets de musée, parfois de manière spectaculaire.

Hébergement

Les hôtels

Les prix varient incroyablement d'une période de l'année à l'autre. Évitez autant que possible la période de la Pâque grecque (les jours qui précèdent le dimanche de Pâques). Au quotidien, tout se discute en fonction de l'offre et de la demande.

ATTENTION, cette échelle indicative de prix ne vaut pas pour Athènes, bien plus chère, avec une haute saison d'avril à octobre, ni pour certaines îles « chic » (comme Hydra).
- Bon marché : de 20 à 40 € la chambre double. Catégorie qui correspond généralement à une chambre spartiate chez des particuliers ou dans une « pension ».
- Prix moyens : de 40 à 65-70 € la chambre double. Catégorie qui correspond à une chambre avec salle de bains.
- Chic : de 65 à 100 € la chambre double.

Le logement chez l'habitant

Bien meilleur marché que l'hôtel. Toutes les chambres doivent en principe être déclarées à l'office du tourisme hellénique, et les prix doivent être affichés derrière la porte de la chambre. Autour de 25 €, hors saison, on doit pouvoir commencer à trouver une chambre basique mais correcte pour deux, dans un endroit peu touristique. Les tarifs doublent (au moins) en saison. La formule devient souvent plus intéressante avec les petits appartements pour quatre ou cinq personnes. 

Le camping

Le camping sauvage est interdit.
Les campings sont relativement chers pour les prestations offertes. Compter de 15 à 26 € pour deux avec une voiture et une tente, la moyenne s'établissant autour de 22 €. 

Nourriture

Là encore, votre budget ne sera pas le même si vous dégustez du poisson grillé tous les soirs sur le port ou si vous recherchez les tavernes populaires, nettement plus abordables.

- Bon marché : environ 10 €.
- Prix moyens : de 10 à 20 €.
- Chic : de 20 à 40 €.

- Le poisson est vendu au kilo et il est cher. Les meilleurs, à griller, sont vendus de 30 à 60-65 € le kilo. La friture est plus abordable : environ 15-20 € le kilo.
- On compose son repas à la carte le plus souvent, mais quelques menus bon marché et basiques sont parfois proposés dans les sites les plus touristiques.
- Dans une taverne, compter 6-9 € pour un plat cuisiné typique et populaire (genre moussaka ou pastitsio) et de 7 à 10 € pour une grillade.
- Compter entre 12 et 15 € pour un repas complet. Grosses variations selon les endroits. À Athènes, tout est facilement plus cher.
- Les restaurateurs facturent le pain. Compter un supplément de 0,50 à 2 € par personne.
- Le service est compris, mais il est de coutume de laisser un petit quelque chose si vous êtes satisfait (du simple arrondi à 5 ou 10 %).

Achats et souvenirs

- Objets d'artisanat : tapis, sacs tissés à la main, poteries et céramiques, étoffes, bijoux en argent (spécialité de loannina).

- Huile d'olive : en bidon de 1 l, 2 l ou 4 l. Chaque coin de Grèce se dispute l'honneur d'avoir la meilleure huile. On peut aussi rapporter du savon à l'huile d'olive fabriqué localement.

- Spécialités locales : un peu partout, on trouve à acheter des « douceurs », des loukoums et des petits fruits dans une sorte de sirop que les Grecs servent avec le café. Se vendent en petits pots. Parmi les musts : vyssino (griotte), nérantzi (orange amère), kydoni (coing) et milo (pomme, souvent parfumée d'un clou de girofle). Les boutiques spécialisées proposent toutes sortes de conserves : câpres, olives, confiture de tomate, aromates, etc. Et si vous n'avez pas peur de son fumet, rapportez du fromage...

- Komboloï : peut-être le plus vieux gadget au monde. Sorte de chapelet que l’on égrène pour occuper les doigts. On peut l’acheter dans certains kiosques à journaux et de nombreux magasins pour touristes. Les komboloï classiques sont en ambre, en bois d’olivier ou de caroubier.

- Le vin (le retsina notamment), l'ouzo et le tsipouro.

Attention toutefois, si vous n’avez pas enregistré de bagages en soute, rapporter ce type de souvenir (en bouteille, en bidon...) est tout simplement impossible car il sera systématiquement prélevé lors du contrôle sécurité.

Services voyage



Forum Grèce

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Grèce

Vos discussions préférées du forum Argent et budget Grèce

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Grèce

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Grèce

Agenda Grèce

Grèce Les articles à lire