Culture et arts Corée du Sud

Arts et lettres

Musique et danse

La musique et la danse font partie de la vie culturelle, comme en témoigne le nombre de festivals à Séoul et dans les grandes villes.

Le pansori ou opéra traditionnel coréen est une forme d’art dramatique musical exécuté par un chanteur accompagné d’un tambour. Avec son chant épique expressif, son discours stylisé, son répertoire de récits et sa gestuelle mimétique, c’est l’une des expressions les plus exceptionnelles de la riche tradition coréenne des arts du spectacle. Cette discipline a été classée en 2003 au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Ne pas manquer le spectacle de danse du Korea House Theatre. On assiste tour à tour à des danses avec des éventails, la danse du chaman ou mudangchum, le pansori, le tout accompagné d'un ensemble de musiciens jouant des instruments traditionnels tels le hae-gum (sorte de violon), le kayagum et le ajaeng (sortes de cithares), le taegum et le piri (flûte traversière et hautbois respectivement) ainsi qu'une pléthore de percussions. 

Quant à la pop coréenne, elle a la faveur des jeunes Asiatiques au-delà des frontières du pays.

Littérature

La littérature est également très appréciée et de plus en plus de romans sont traduits en français. Dans les années qui précédèrent et qui suivirent l’annexion par le Japon en 1910, la nouvelle conscience nationale commença à s’exprimer par une « nouvelle littérature » appelée shinmunhak, écrite en hangul.

Parmi les œuvres traduites en français : Histoire de la littérature coréenne de Cho Dong-Il (Fayard) ; Le Chant de la fidèle Chuhyang, anonyme ; La Petite Ourse de Hwang Sun-Won (éditions Le Serpent à Plumes) ; L’Invité, Les Terres étrangères, L’Ombre des armes et Monsieur Han de Hwang Sok-Yong (éditions Zulma).

Cinéma

Le cinéma coréen offre une excellente introduction à la culture locale, restée fidèle à l'héritage du confucianisme et attachée à l'enrichissement personnel.

Le cinéma coréen a fait une forte percée avec de très bonnes réalisations comme le célèbre Ivre de femmes et de peinture de Im Kwon-Taek (2002).

À voir aussi : Le Chant de la fidèle Chuhyang de Im Kwon-Taek réalisé en 2000 et tiré du roman éponyme ; L'Histoire cruelle des femmes, Muleya, Mulleya, de Lee Doo Yong ; Old Boy, de Park Chan Wook, grand prix du jury au Festival de Cannes 2004 ; Printemps, été, automne, hiver, ours d’argent à Berlin en février 2004) ; Binjip (Maison vide) de Kim Ki-duk (Lion d'Argent, prix spécial pour la mise en scène à la 61e Mostra de Venise en septembre 2004).

Le festival international du film de Busan s’inscrit comme l’événement cinématographique le plus important d’Asie.

Fabrication du céladon

Elle est ancestrale et les techniques utilisées par les céramistes coréens sont du plus haut niveau.

Services voyage



Forum Corée du Sud

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Corée du Sud

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Corée du Sud

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Corée du Sud

Agenda Corée du Sud

Corée du Sud Les articles à lire