Transports et déplacements Colombie

Transports nationaux

Avion

La Colombie compte 5 aéroports internationaux (Bogotá, Medellín, Cali, Barranquilla et Carthagène). Son réseau est l'un des plus développés d'Amérique latine. 75 % du trafic est géré par Alianza Suma, une association regroupant les 3 principales compagnies nationales : Avianca, Areo Republica et Intercontinental de Aviación.

Plus qu'en fonction de la qualité ou les tarifs, c'est surtout selon la région visitée que se fera le choix de telle ou telle compagnie. Les vols ne sont pas très économiques, mais permettent de gagner un temps considérable et sont le choix plus sûr pour les déplacements de ville à ville. Avianca  et Aero República proposent des pass à ceux qui effectuent plusieurs vols intérieurs. Le mieux est de se renseigner au guichet de chaque compagnie à l'aéroport de Bogotá.

Attention : au départ de l’aéroport de Bogotá, les procédures peuvent être très longues. Il est recommandé de respecter la règle des trois heures à l’avance pour éviter tout imprévu.

Bus

C’est le principal moyen de locomotion des Colombiens, le réseau s’étendant jusqu’aux plus petits villages. Le relief andin et les nombreux arrêts expliquent la longueur des trajets (plus de 20h pour relier Bogotá à Carthagène !). Les lacets peuvent occasionner des nausées si vous êtes sujet au mal des transports, et les routes de campagne, souvent en (très) mauvais état, ne rendent pas le trajet très confortable.

Les compagnies sont nombreuses et les destinations sont généralement desservies plusieurs fois par jour.
À l’exception des périodes de Noël et de Pâques, on peut acheter son billet le jour même au terminal central. Les prix restent très raisonnables voire même économiques.

Il existe 3 types de bus :
- les bus ordinaires (corriente, sensillo), anciens et surchargés, qui s’arrêtent régulièrement pour prendre des passagers sur la route ;
- les bus 1e classe (pullman, metropolitano, directo), plus modernes et plus confortables ;
- les bus à air conditionné (climatizado, ejecutivo), les plus confortables, qui circulent surtout de nuit sur les très longues distances.

Veillez à bien vous renseigner, avant le départ, à ce que le bus ne traverse pas des zones sensibles et déconseillées.

La compagnie Pullman est l'une des plus sûres.

Voiture

Les routes ne sont pas en très bon état, et le code de la route est souvent peu respecté.

On trouve les enseignes internationales de location de voiture dans les aéroports et les grandes villes, mais les tarifs sont élevés (mieux vaut alors réserver depuis la France). Louer une voiture n’est pas raisonnable tant sur les routes de campagne où peuvent sévir guérillas et paramilitaires, qu’en ville où la conduite est difficile et chaotique. Si vous décidez quand même de louer pour de longues distances, veillez à ne pas partir sans roue de secours, réserve de carburant, téléphone portable et provisions.

En revanche, louer ponctuellement un véhicule pour visiter les régions calmes peut être intéressant. Dans ce cas, munissez-vous d’un permis de conduire international, et choisissez de préférence un 4x4.

Il est déconseillé de rouler de nuit.

Auto-stop

Il est peu pratiqué et déconseillé.

Transports urbains

Bus

On les prend aux paradores dans les grosses agglomérations ou le long des rues en hélant le chauffeur. Souvent bondés avec une musique tonitruante, comme presque partout en Amérique du Sud, c’est un condensé de vie et de couleurs. On trouve des bus longs, identiques aux bus français, des collecticos, busetas (reliant 2 villes) ou minibus (taxis collectifs), et les chivas en bois, symbole national, schoolbus américains multicolores affichant leurs bénédictions sur les pare-brise. Cependant, ceux-ci semblent voués à disparaître.

À Bogotá, le nouveau système, le Transmilenio, bus de voies rapides, a gagné le cœur des habitants. Finis les embouteillages monstrueux. Le Transmilenio devrait bientôt faire son apparition dans d’autres villes.

Taxis

Ils sont jaune et noir, pratiques et pas très chers. Équipés de compteurs dans les grandes villes (certains oublient de le faire tourner !).

Conseils de sécurité : ne jamais héler de taxi dans la rue, et n'emprunter que des radio-taxis préalablement contactés par téléphone. Ne pas monter dans un taxi où se trouve déjà une personne à l’arrière, car les cas de vols sont fréquents.
Il est à noter que certains taxis acceptent de vous conduire d'une ville à l'autre. Le trajet est alors plus confortable qu'en bus.

Métro de Medellín

Après des années d’études, Bogotá a finalement abandonné la construction de son métro.

Medellín, dans le département d’Antioquia, est donc la seule ville colombienne dotée du métro depuis 1995. Le métro de Medellín est ouvert du lundi au samedi de 4h30 à 23h, et le dimanche de 5h à 22h. Le ticket de base coûte 1,56 US$.

Services voyage



Forum Colombie

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Colombie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Colombie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Colombie

Agenda Colombie

Colombie Les articles à lire