> Guide > Océanie > Tasmanie

Tasmanie

Tasmanie par Samuel Gay
Tasmanie © Samuel Gay

« The Island State » : tel un cri de guerre, la Tasmanie, seul État insulaire d’Australie, revendique fièrement sa singularité au sein de la fédération. Isolée du continent par les eaux tumultueuses du détroit de Bass, elle semble un monde à part, même si seulement 250 kilomètres la séparent de la pointe méridionale de l’Australie. On y retrouve pourtant les mêmes Aussies, débonnaires et accueillants à l’extrême, amateurs de bière et de vie en plein air - mais, ici, on les appelle les Tassies. Et comme en Australie, un bestiaire hallucinant de marsupiaux bondissants et d’ornithorynques improbables contribuent à façonner dans notre imaginaire un bout du monde extraordinaire.
Une fois enjambé le détroit, d’où vient donc ce sentiment si puissant aux accents australiens, certes, mais au visage étranger ?
De son Histoire, qui fit d’abord de la Tasmanie une terre d’exil, celle où la société coloniale britannique envoyait ses forçats. Quoi de plus fort pour graver l’identité d’une nation que de se construire sur des bases aussi brutales ?
De la nature, ensuite. Là où l’Australie continentale brille du rouge et de l’or des sables du Red Center, la Tasmanie scintille de ses cours d’eau limpides, éclate du vert intense de ses forêts humides, vous caresse d’un soleil réconfortant après vous avoir glacé par la morsure de son vent hivernal. Ici, on se sent plus proche des montagnes enneigées de la Nouvelle-Zélande que de la poussière enivrante de l’Outback australien.
La nature, justement. C’est elle que l’on vient chercher dans cet État méconnu, isolé à l’autre bout du monde, accessible uniquement depuis l’Australie continentale. Il gagnerait pourtant à être connu. Les Australiens l’ont compris : ils viennent de plus en plus nombreux passer leurs vacances en Tasmanie, et même s’y installer définitivement, provoquant une flambée vertigineuse des prix de l’immobilier ! Suivez leur exemple, et profitez de votre passage au pays des kangourous pour y faire un saut… Si possible de plusieurs semaines, car ce territoire généreux se savoure, lentement, comme l’un des vins dont il est si fier.




Drapeau sejours week end Tasmanie

Partir en Tasmanie


Andalousie