Ngor, Gorée et le lac Rose : escapades autour de Dakar

Ngor, Gorée et le lac Rose : escapades autour de Dakar
Île de Gorée © siempreverde22 - stock.adobe.com

Ngor la tranquille, aux portes de l’effervescente Dakar, Gorée, marquée par le souvenir de l’esclavage et classée à l’Unesco, l’étonnant lac Rose… Voici trois excursions à ne pas manquer aux portes de la capitale du Sénégal.

Île de Ngor, face à Dakar

Île de Ngor, face à Dakar
Village de Ngor © Igor Groshev - stock.adobe.com

En 20 minutes à peine, on quitte l’effervescence de Dakar pour changer d’univers… À quelques encablures de la corniche, se trouve la petite île de Ngor, reliée au continent par un trajet de quelques minutes en pirogue et autres navettes.

On se perd avec délice dans le dédale de venelles encadrées de murs couverts de fleurs ou de fresques colorées, et l’on oublie rapidement l’agitation de la capitale : les véhicules à moteur et même les vélos étant interdits, le calme règne, bercé par les chants des oiseaux, du vent et des vagues.

Celles-ci peuvent s’avérer redoutables en certains points de l’îlot, si bien que seuls les surfeurs chevronnés peuvent les défier. Outre les amateurs de glisse, Ngor séduit les artistes : France Gall y vivait une partie de l’année dans sa discrète villa et les frères du groupe Touré Kunda possèdent aussi une maison.

Remplacés par des constructions en dur, les jolis cabanons en bois des pêcheurs ont, hélas, quasiment tous disparu. Les quelques habitants permanents entretiennent avec soin leur petit paradis, doté de trois plages dont la principale est ponctuée de palmiers et de paillottes pour se restaurer. Les voyageurs de passage peuvent séjourner dans des chambres d’hôtes, pour goûter à la sérénité des lieux.

Île de Gorée, la mémoire de l’esclavage

Île de Gorée, la mémoire de l’esclavage
Statue à la maison des esclaves © mariesacha - stock.adobe.com

Un peu plus écartée de la côte, mais facile d’accès depuis le port de Dakar, l’île de Gorée, d’une surface de 28 ha, a été classée au patrimoine mondial par l’Unesco en 1978.

C’est, en effet, un site emblématique de la traite des Noirs, qui dura 300 ans. Sur cette période, 15 à 20 millions d’Africains de la côte ouest du continent auraient transité par Gorée, dont 6 millions moururent ici à cause des conditions de « vie » déplorables et des mauvais traitements.

La maison des esclaves, bâtie à la fin du 18e siècle, retrace ce sombre passé. Parmi les nombreux visiteurs connus, figurent le pape Jean-Paul II, Nelson Mandela et Barack Obama. Autre symbole sur le plateau rocheux appelé Castel : le Mémorial de l’esclavage dresse une sorte de voile de bateau en béton, dominant les falaises alentour et les toits de tuile.

Malgré son histoire, l’île de Gorée est aujourd’hui baignée par une douce atmosphère : les voitures sont bannies, les demeures coloniales aux teintes chaleureuses souvent bien restaurées, de magnifiques baobabs étendent leur branchage au-dessus de charmantes places et les ruelles fleuries invitent à la flânerie. Là aussi, la frénésie de la capitale semble bien loin !

Le lac Rose, merveille naturelle du Sénégal

Le lac Rose, merveille naturelle du Sénégal
Lac Retba © siempreverde22 - stock.adobe.com

À une quarantaine de kilomètres au nord-est de la capitale sénégalaise, à proximité de l’océan, une curiosité naturelle attire les touristes : le lac Retba ou lac Rose. D'une profondeur maximale de 3 m, il s’étend telle une oasis entre la savane et la plage, sur 5 km de long pour 800 m de large, séparé de l'océan par un interminable cordon dunaire planté de filaos.

Son eau est l’une des plus salées au monde, car il se remplit grâce à des infiltrations de la mer en sous-sol : avec l’évaporation, la concentration de sel dépasse les 380 g par litre ! Difficile de nager, les bras et les jambes ressortent systématiquement. On ne peut cependant pas rester longtemps à flotter : la forte salinité irrite la peau.

C’est pourquoi les récolteurs de sel s’enduisent le corps de beurre de karité et ne travaillent que deux jours par semaine. Ils passent tout de même environ 9 h dans le lac pour accomplir leur dur labeur : casser la croûte de sel au fond de l’eau puis charger les blocs sur des pirogues pouvant en contenir une tonne. Les cristaux ainsi extraits sont gris, puis blanchissent au soleil sur la berge, pendant deux ou trois semaines.

Attention, il n’est pas toujours possible d’observer cette activité : pour préserver les ressources, l’exploitation est régulièrement suspendue. De même, le lac Retba n’est pas toujours rose : cette couleur surréaliste provient de micro-organismes présents dans l’eau, qui rougissent par réaction à la salinité élevée, et elle n’apparaît que dans certaines conditions météo, avec une luminosité particulière.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos utiles dans le Routard Sénégal en librairie.

Consulter nos guides en ligne sur Dakar et le Sénégal

Voir aussi notre reportage Dakar, porte du Sénégal

Comment y aller ?

Vols quotidiens directs entre Paris-Charles-de-Gaulle et Dakar assurés par Air France.

- Pour Ngor : départ de la plage du village de N’Gor, dans la zone touristique. Va-et-vient permanent de la pirogue. 500 F CFA A/R.

- Pour Gorée : bateaux navettes depuis l’embarcadère du boulevard de la Libération, à proximité de la gare ferroviaire. Compter 20 min de traversée. Présenter son passeport à l’embarquement. Traversée : 5 200 F CFA A/R.

- Pour le  lac Rose : il se trouve à environ 45 km de Dakar, et une piste carrossable le contourne par le sud à partir du village artisanal de Niaga Peul. De Dakar, prendre l’autoroute vers l’est, sortie no 8 direction Keur Massar, et aller jusqu’au village du même nom. De là, prendre à droite jusqu’au carrefour de Niaga, puis à gauche vers le lac Rose.

Le plus simple reste le taxi : compter 15 000 à 20 000 F CFA depuis Dakar. Sinon, possibilité de prendre le bus no 69 de Patte d’Oie, à Dakar, jusqu’à Thiaroye et, de là, le bus no 73 jusqu’au lac Rose.

Texte : Stéphanie Condis

Mise en ligne :

Sénégal Les articles à lire

Voyage Sénégal

Bons Plans Voyage

Services voyage