Italie : l’île d’Elbe, entre plages et randos

Italie : l’île d’Elbe, entre plages et randos
Mont Capanne © Bénédicte Bazaille

L’île d’Elbe, l’île d’Elbe… en général, il ne faut pas plus de quelques secondes pour un Français, même cancre assumé, pour qu’il ne s’écrie : « L’île de Napoléon ! ». Certes. Napoléon Bonaparte a choisi cette petite île de Toscane comme résidence d’exil et y a régné en 1814. Mais quand on se souvient qu’il n’y est resté que dix mois, il y a plus de 200 ans donc, on devine que l’île a sans doute plus à offrir qu’un lieu de pèlerinage… Comme un secret bien gardé, Elbe a conservé tout son charme, et c’est un régal d’arpenter les ruelles des villages perchés ou les sentiers de randonnée pour finir dans les petites criques aux eaux turquoise. Rendons donc à Napoléon ce qui est à Napoléon : il avait sacrément bon goût.

Elbe, l’île aux trésors

Elbe, l’île aux trésors
Portoferraio © e55evu - stock.adobe.com

Au large de la Toscane, à 3 heures au nord de Rome, Elbe est la plus grande des sept îles du Parc national de l’archipel toscan : 224 km2 de superficie, 147 km de côtes. Elle est aussi un concentré de ce que l’on peut trouver sur ces îles d’origine volcanique : falaises, criques, maquis, forêts. Elbe surprend par la diversité de ses paysages.

Depuis l’antiquité, l’île d’Elbe présente deux atouts : une position stratégique, entre la Corse et la Toscane, et des ressources exceptionnelles en minerais de fer et de granite. C’est elle qui fournit en fer l’armée romaine.

Logiquement, le plus grand port de l’île est Portoferraio, « le port de fer ». Première source de revenus pour les habitants, les mines tournent à plein régime pendant la révolution industrielle, puis déclinent dans l’entre-deux guerres pour fermer définitivement en 1982.

Aujourd’hui, c’est le tourisme qui fait vivre l’île. Tout en gardant une certaine authenticité et un littoral encore préservé, Elbe propose un beau panel d’activités : voile, plongée, kayak, snorkelling, VTT, trekking, équitation, observation de la nature, etc. Mais on peut aussi se contenter de lézarder sur la plage.

Les plus belles plages de l'île d'Elbe

Les plus belles plages de l'île d'Elbe
Plage de Fetovaia © Balate Dorin - stock.adobe.com

La vraie difficulté pour les fans de plage est de faire un choix : plage de sable, de galets, de sable noir, de rochers ? Eaux cristallines ou fonds marins foisonnants ? Accessible en voiture ou seulement à pied ? Méga-équipée (parking-resto-parasol-transat-pédalos) ou complètement sauvage ?

Bien inspiré, l’office du tourisme fournit une carte de l’île détaillée qui répertorie toutes les plages en fonction de leur nature. La particularité d’Elbe, c’est que chaque côte offre cette belle diversité : que l’on soit basé au nord, au sud, à l’est ou à l’ouest, on a accès à tout type de plages. Il est possible (voire recommandé) de s’installer sur une plage de sable fin, et de louer un canoé, un pédalo ou un zodiac, pour partir quelques heures à l’exploration de grottes cachées ou d’un rocher désert à proximité de la plage.

La carte de l’office du tourisme permet de repérer également les criques accessibles à pied. Il y en a plusieurs autour de Capoliveri : à partir de Calanova, un chemin dans les sous-bois permet de choisir entre plusieurs plages jusqu’à Stagnone. Tout au sud, on peut aussi rejoindre à pied Remaiolo et Punta Calamita.

Au nord, proches de Portoferriao, plusieurs plages sont réputées pour leur grande étendue de sable blanc : Biodola, Scaglieri et Procchio. Au sud-ouest, les plus courues sont Fetovaia, Cavoli, Laconella.

Ces lieux paradisiaques peuvent quand même devenir un tantinet pénibles en haute saison (août), quand les parkings débordent et que leurs prix flambent. La bonne nouvelle, c’est qu’il reste des dizaines d’autres plages à découvrir…  

Plongées à l'île d'Elbe

Plongées à l'île d'Elbe
© Renzo - stock.adobe.com

La côte de l’île est si découpée que la plupart des plages sont délimitées de part et d’autre par des rochers. Le snorkelling est donc quasiment praticable partout.

Le spot le plus impressionnant se situe à l’ouest de l’île, au sud du petit village de Promonte. Une plage de galets fait face à un rocher, lo Scoglio dell’Ogliera. Sous l’eau, on plonge autour de l’épave de l’Elviscott, un cargo italien échoué là en 1972. Pas de risque de faire de mauvaises rencontres, l’équipage s’en est sorti sain et sauf. La coque est recouverte d’algues, pour le plus grand bonheur des poissons, et donc des plongeurs. L’absence de courant et la mer translucide donnent l’impression qu’on pourrait toucher le bateau du doigt alors qu’il gît quand même à plus de 8 m de profondeur. Des plongées bouteilles peuvent s’organiser avec un guide.

D’autres spots de snorkelling autour des petits rochers accessibles à la nage émaillent les côtes de l’île d’Elbe : le rocher de la nave, sur la péninsule d’Enfola, proche de Portoferraio, ou sur la pointe de la Madone, au sud de l’île. Pour plonger avec des enfants, la location de pédalos permet de se rapprocher des sites sans se fatiguer.

Le Mont Capanne, balcon sur l'île d'Elbe et la Méditerranée

Le Mont Capanne, balcon sur l'île d'Elbe et la Méditerranée
Funiculaire du Mont Capanne © Bénédicte Bazaille

En vacances sur une île, la tentation est grande de prendre de la hauteur pour embrasser un paysage sans limite. En haut du mont Capanne, qui culmine à 1 019 m, on distingue tout le relief accidenté de l’île. Et on aperçoit même la Corse par temps clair.

Un sentier fléché part de Marciana (375 m). Avec de bonnes jambes et de bonnes chaussures, on arrive au sommet au bout de 2 heures de grimpette assez raide.

Le sommet est accessible à tous au départ de Marciana grâce à un drôle de funiculaire, cabinovia. Contrairement aux apparences, le trajet en cabine ouverte seul ou à deux n’est pas impressionnant du tout (sans doute grâce à la vitesse très réduite de la cabinovia). Les personnes sujettes au vertige peuvent donc s’y embarquer les yeux fermés, voire les ouvrir de temps à autre pour profiter de la vue sur la baie Sant’Andrea.

Au sommet, le cabinovia fait une pause entre 13 h et 14 h 30, mais une petite buvette permet de patienter jusqu’à la reprise de l’activité.

S’il fait chaud, une bonne alternative consiste à faire l’un des trajets à pied et l’autre en funiculaire (la montée ou la descente, à vous de choisir, le chemin est raide à l’aller comme au retour !). D’autres chemins de randonnées rayonnent autour du mont Capanne, dont une vers le sanctuaire des Papillons. Une carte est disponible au départ du funiculaire. 

Sur les chemins de l’île d’Elbe, à pied, à cheval, à vélo

Sur les chemins de l’île d’Elbe, à pied, à cheval, à vélo
Forteresse de Volterraio © Oskar - stock.adobe.com

L’île regorge de sentiers de randonnée. Pour les grands marcheurs, la brochure « Randonnées dans le Parc » éditée par le Parc national de l’archipel toscan propose des circuits de 3 h à 6 h 30, ainsi que des balades à thèmes : observation des orchidées, sur les Dunes, etc.

Sur la péninsule de Capo Stella, au sud, plusieurs chemins offrent un magnifique point de vue sur la côte, et la possibilité de se baigner dans une jolie crique.

La forteresse de Volterraio, au nord-est de l’île, est à ne pas rater. La grimpette ne dure que 40 min, mais elle est assez raide. Le sentier traverse une forêt de chênes verts puis débouche sur la garrigue. Le paysage s’ouvre peu à peu sous nos yeux et l’on découvre une vue magnifique sur le golfe de Portoferraio et le nord de l’île. En revanche, renseignez-vous pour savoir si la forteresse est ouverte au public : à notre passage, on ne pouvait la visiter que sur réservation. Après autant d’efforts, la déception est grande… 

Enfin, le mont Calamita, proche de Capoliveri, est un vrai paradis pour les VTTistes et les cavaliers : des kilomètres de pistes inaccessibles aux voitures et, là encore, des vues à couper le souffle.

Pour préparer votre voyage, consultez nos guides en ligne Toscane et Italie

Office de tourisme de l’île d’Elbe

Office national du tourisme italien

Les trois offices du tourisme de l’île sont à Capoliveri, Portoferraio et Marina di Campo. Accueillants mais assez pauvres, on y trouve néanmoins la carte détaillée des plages, très pratique.

Pour préparer son séjour, iledelbe.net/, très complet, ou visitelba.fr/

Deux maisons du Parc national de l’archipel toscan sont ouvertes à Marciana et Rio nell’Elba en saison, sinon les informations sont disponibles sur islepark.gov.it

Comment y aller ?

Le moyen le plus répandu reste le ferry, depuis Piombino, sur la côte toscane. On peut facilement rejoindre Piombino en voiture, train (depuis Florence) ou bus. La traversée dure 1 heure environ.

Quatre compagnies effectuent la traversée plusieurs fois par jour en saison : le site Direct Ferries permet de comparer les horaires et les prix de chacune.

Il existe toutefois un aéroport à Marina di Campo, desservi en saison par des compagnies low-cost.

Se déplacer

La conduite sur l’île ne pose pas de souci majeur, pour peu qu’on ne se laisse pas distraire par les petites criques en contrebas de la route. Les transports en commun ne sont pas très développés, il est conseillé de louer un deux-roues ou une voiture pour rayonner dans l’île. À Portoferraio et Marina di Campo, locations de voitures, scooters, vélos électriques. Ou sur l’eau, voilier, zodiac et jet ski.

Où dormir ?

Campings, hôtels, locations de villas dans toute l’île.

Deux coups de cœur :

- La péninsule de Capo di Stella : on y trouve un super camping Stella Mare et un hôtel très calme : le Capo di Stella. Les deux établissements offrent une piscine, l’accès à deux plages, une plage de galets privée, la grande plage de sable de Lacona, et de magnifiques balades sur la péninsule de Capo Stella.

- Capoliveri : un des plus charmants villages de l’île, animé et vivant le soir, très bons restos, concerts et marchés d’artisanat. Des départs de rando et de chemins pour VTT vers le Mont Calamita, et toutes une série de belles plages toutes proches, accessibles en scooter ou en vélo.

Voyages Italie

Voyages - Italie, 360 pages, 29.90 €

 

Texte : Bénédicte Bazaille

Mise en ligne :

Italie Les articles à lire

Voyage Italie

Bons Plans Voyage

Services voyage