Grignan et la Drôme provençale

Grignan et la Drôme provençale
Lionel Pascale / www.ladrometourisme.com

Cigales, lavande, oliviers, soleil… Le sud de la Drôme se teinte d’accent du midi. Cette atmosphère promet un week-end chaleureux, reposant et dépaysant, à moins de 200 km de Lyon. C’est que le sud de la Drôme, c’est déjà la Provence. Montélimar se présente comme la Porte du soleil. Grignan est fière de son château et de ses champs de lavande. La Drôme provençale ou l’antichambre du Midi.

Dieulefit authentique

Dieulefit. Un nom un peu présomptueux pour un village au charme certain. À Dieulefit, on fit et on fait encore de la belle poterie aux allures méridionales : de quoi entreposer les olives noires et les aromates provençaux ! Comme chez sa voisine Ardèche, ce sont les châtaigniers qui vous apporteront un peu d’ombre pour jouer aux boules ou prendre un verre.

Voguer de village en village, c’est aller à la rencontre d’autant de belles pierres, de petites églises et de ruelles de caractère. Il faut signaler que trois des plus beaux villages de France (La Garde-Adhémar, Le Poët-Laval et Montbrun-les-Bains) sont à proximité.

Mais ils n’ont pas le monopole de la beauté, loin de là. Chaque bourgade, ou presque, conserve jalousement un charme pittoresque. Ces vieilles pierres racontent l’histoire d’un territoire de caractère : bastion du protestantisme, puis haut-lieu de la Résistance, la Drôme a toujours affirmé ses idéaux et sa liberté.

L’environnement de moyenne montagne découpe dans le paysage des reliefs doux et bigarrés. À croire que partout où le mistral s’engouffre, il sème des couleurs ravissantes : bleu du ciel, jaune des blés et des tournesols, vert des tilleuls, violet de la lavande. Ce sont aussi des châteaux qui ont fleuri aux quatre coins de la Drôme.

Un billet commun existe pour visiter les trois principaux : le château des Adhémar à Montélimar, une ancienne prison édifiée au Xe siècle, le château de Grignan, et celui de Suze-la-Rousse, qui, derrière sa façade médiévale, cache une décoration Renaissance.

Pause gourmande à Montélimar

Les gourmets peuvent se réjouir : ils n’ont pas fini de se régaler à Montélimar. Outre le miel et les dérivés de la lavande, Montélimar a fait du nougat – confiserie à base d’amandes, de pistaches et de miel – sa spécialité. Certaines nougateries se visitent.

Vous êtes plutôt salé ? Ne manquez pas les truffes, dont le pays Dieulefitois regorge. Fromages de chèvres (le fameux Picodon) et aromates en tout genre raviront vos papilles. Du thym, du romarin, de l’anis, du basilic ou de la menthe poivrée, autant de saveurs qui vous prouveront que la Drôme provençale est un ravissement pour tous les sens. Les différents marchés locaux offrent de quoi remplir vos paniers de produits du terroir au goût unique.

Le sud de la Drôme est aussi une haute région viticole, et on y prend volontiers, avec modération, un petit verre de côtes du Rhône. À Suze-la-Rousse, dans le château, se tient l’Université du Vin, pour ceux qui veulent en savoir un peu plus. Le vignoble est ici une richesse délicate et précieuse, à découvrir absolument.

Grignan, pays de Madame de Sévigné

Grignan conserve au fil du temps ses lettres de noblesse. C’est depuis son château, aux murs blancs sculptés avec la beauté propre aux demeures de la Renaissance, que la Comtesse de Grignan a entretenu une riche correspondance avec sa mère, Madame de Sévigné. Sauvé par la renommée de Madame de Sévigné, le château se visite.

Il peut aussi se découvrir de façon détournée. Majestueuse, sa façade sert chaque été de décor à des pièces de théâtre pour les Fêtes Nocturnes, et ses jardins font office de lieu de concert de jazz ou de musique classique. Autant de manifestations qui lui donnent un plaisant souffle de vie.

Autre curiosité de la ville, le musée-atelier de l’imprimerie et de la typographie. Digne d’être connu, il propose une visite enrichissante, atypique et pleine d’esprit. C’est aussi l’occasion de se promener dans la vieille ville, elle aussi charmante.

Fiche pratique

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Ardèche-Drôme.

Drôme Tourisme

Drôme Provençale

Y aller ?

Prendre le TGV jusqu’à Montélimar. Après, mieux vaut louer une voiture pour parcourir la région.

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel dans la Drôme.

Où manger ?

- Le poème de Grignan, à Grignan : rue Saint-Louis. Une cuisine de terroir élaborée et créative dans un resto romantique à souhait. Menu à 33 €.
- Le Grillon, 33-35 boulevard Meynot à Montélimar : l’un des incontournables de Montélimar. Cuisine de terroir franche et généreuse. Menu 11 € (midi) – 33 €

Liens utiles

Office du tourisme du pays de Dieulefit

Grignan

Office du tourisme du Tricastin, Pays de Grignan, Enclave des Papes

Office du tourisme de Montélimar

La Garde-Adhémar

Le Poët-Laval

Texte : Marina Gaultier

Mise en ligne :

Ardèche, Drôme Les articles à lire

Voyage Ardèche, Drôme

Bons Plans Voyage

Services voyage