Corrèze : le pays de Brive, en famille

Corrèze : le pays de Brive, en famille
Village de Turenne © Olivia Le Sidaner

Au cœur de la Corrèze, la jolie cité de Brive-la-Gaillarde est le point de départ idéal pour partir explorer la région, le temps d’un week-end ou plus. Au menu : des villages de caractère, l’impressionnant décor d’une carrière d’ardoise à ciel ouvert, des lacs pour s’adonner aux plaisirs de la baignade et des sports nautiques, mais aussi un jardin littéraire et ludique, sans oublier une virée préhistorique en Dordogne, à Lascaux IV. Autant d’idées d’escapades qui plairont aussi bien aux petits qu’aux grands !

Les Jardins de Colette, ludiques et littéraires

Les Jardins de Colette, ludiques et littéraires
Jardins de Colette © Olivia Le Sidaner

À 11 km au nord-ouest de Brive, les Jardins de Colette nous invitent à plonger dans l’univers de la célèbre romancière du 20e siècle, qui vécut une dizaine d’années à Varetz, dans le château de Castel-Novel, juste à côté.

Dans le parc floral, chacun des six jardins thématiques a été inspiré par l’une des régions françaises qui ont marqué l’existence de Colette, de sa Bourgogne natale à l’Île-de-France (Paris, en particulier), où elle finira sa vie en 1954, en passant par la Franche-Comté, la Bretagne, la Corrèze et la Provence.

Tandis que les adultes font plus ample connaissance avec l’écrivain tout en appréciant l’architecture paysagère des jardins et la variété des espèces plantées, les enfants s’amusent avec les jeux géants disposés dans le parc (mikados, croquet, quilles finlandaises…) ou se retrouvent dans la cour de récréation de l’impertinente auteure de « Claudine à l’école » pour jouer à l’élastique, aux billes ou à la corde à sauter.

Enfin, on s’engage dans le grand labyrinthe en forme de papillon, un dédale végétal de 5 000 m2 dans lequel il faut résoudre des énigmes. En emportant son pique-nique, on peut facilement rester toute la journée dans ces agréables jardins.

Les Pans de Travassac, dans le secret des derniers ardoisiers

Les Pans de Travassac, dans le secret des derniers ardoisiers
Pans de Travassac © Olivia Le Sidaner

Un lieu étonnant se cache à 14 km au nord de Brive : les Pans de Travassac, une carrière d’ardoise à ciel ouvert, particulièrement impressionnante avec ses falaises abruptes et ses puits vertigineux.

L’histoire commence il y a 300 ans, quand on trouva ici sept filons d’ardoise saine, qui sera extraite au fil des siècles en creusant la colline jusqu'à 100 m de profondeur. L’endroit aurait pu être abandonné si un ardoisier, Jean-François Bugeat, dont la famille a travaillé à la carrière depuis 1802, n’avait eu la bonne idée d’en faire un site touristique, en 1997.

Aujourd’hui, le temps d’une visite guidée, on découvre l’histoire de ce lieu hors du commun et le dur et délicat travail d’ardoisier, dont un artisan fait la démonstration. Il explique notamment comment on fabrique une tuile de manière traditionnelle, sous le regard médusé des enfants. Un petit musée conclut la visite.

L’exploitation, elle, continue non loin de là, où une poignée d’ardoisiers – parmi les derniers en France – perpétuent ce savoir-faire ancestral qui n’a pas beaucoup changé depuis le 17e siècle. Parmi leurs plus prestigieux chantiers : celui du Mont-Saint-Michel.

Turenne, l’un des « plus beaux villages de France »

Turenne, l’un des « plus beaux villages de France »
Turenne © Olivia Le Sidaner

À 15 km au sud de Brive, on retrouve les ardoises de Travassac sur les toits du village perché de Turenne, côtoyant la lauze.

Juché sur son éperon rocheux, l’imposant château médiéval en ruine laisse encore deviner la prestance qu’il avait du temps de sa splendeur, avant que le roi de France, ayant racheté ces terres, ne décide de le détruire, en 1738. Il faut dire que la forteresse incarnait un symbole fort : celui du pouvoir de la vicomté de Turenne qui, pendant des siècles avait battu monnaie, possédé sa propre armée et défié le royaume de France.

Subsistent aujourd’hui un donjon rectangulaire datant du 14e siècle, dont on visite la salle des gardes. Un jardin fleuri le sépare de la tour César (13e siècle), cylindrique et dotée de créneaux. Ne pas hésiter à emprunter l’étroit escalier à vis menant au sommet, d’où l’on a une vue imprenable sur la campagne environnante.

En redescendant, on ira se balader dans les jolies ruelles fleuries du village, appréciant l’architecture des maisons médiévales et des hôtels particuliers des 16e et 17e siècles, sans oublier l’ancien Couvent des capucins et l’église.

Pour découvrir le village de manière ludique, l’office du tourisme a conçu un petit livret destiné aux enfants de 7 à 12 ans. Des visites guidées sont aussi organisées, dont certaines costumées ou au flambeau. De quoi intéresser toute la famille.

Les lacs du pays de Brive : tous à l’eau !

Les lacs du pays de Brive : tous à l’eau !
Lac de Coiroux © Olivia Le Sidaner

En été, si une envie irrépressible de vous jeter à l’eau vous tenaille, il n’est pas bien difficile d’y céder : il suffit de vous rendre sur les rives de l’un des lacs proches de Brive. On peut notamment aller se mettre au vert au lac du Causse (à 12 km au sud-ouest de la ville), étendu sur 84 hectares et entouré de collines arborées. Son centre nautique propose tout un éventail d’activités : planche à voile, canoë-kayak, paddle, aviron, pédalo ou encore dériveur. En été, la baignade est surveillée.

Dans la direction opposée, à 19 km à l’est de Brive, il est également possible de se baigner au lac de Coiroux, un plan d’eau de 24 hectares, particulièrement apprécié des familles, qui viennent y pique-niquer. On peut également y louer un stand-up paddle (chez Ginkgo-Fildelo, à la base de loisir du Coiroux). Après, libre à vous d’aller grimper aux arbres en famille dans le parc de loisirs voisin, Mayaventure.

Enfin, sur le chemin du retour, ne manquez pas de vous arrêter dans le charmant village corrézien d’Aubazine, où s’élève une ancienne abbaye cistercienne du 12e siècle.

Lascaux IV : incursion préhistorique en Dordogne

Lascaux IV : incursion préhistorique en Dordogne
Lascaux IV © Olivia Le Sidaner

Direction, à présent, le département voisin, la Dordogne, pour un extraordinaire voyage dans le temps. À environ 45 minutes à l’ouest de Brive, la site de Lascaux IV a ouvert à Montignac en décembre 2016.

Le grand bâtiment à l’architecture futuriste abrite le plus récent fac-similé de la grotte de Lascaux, l’originale étant fermée au public depuis 1963. La visite guidée commence sur le toit, dominant la vallée de la Vézère, puis se poursuit à l’intérieur, où l’on découvre la reconstitution complète de la grotte et de ses peintures rupestres. On s’y croirait !

Puis, tablette en mains, c’est en solo que l’on est invité à une exploration ludique et interactive de l’art pariétal. Les enfants en profitent pour créer virtuellement leur propre œuvre d’art. On peut ensuite visionner un film en 3D et, pourquoi pas, expérimenter la visite virtuelle de la grotte avec un casque VR (gare au vertige !). Après quoi, on pourra aller voir la galerie de l’imaginaire et l’exposition temporaire.

Une sortie familiale passionnante, aussi bien pour les enfants que pour les plus grands. Autant vous prévenir : on ne voit pas le temps passer, à Lascaux IV, alors prévoyez une bonne demi-journée de visite.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Limousin en librairie

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Limousin

Office du tourisme de Brive

Corrèze Tourisme

Comment y aller et se déplacer ?

- En avion : env 1 h 20 pour un vol Paris-Brive avec HOP-Air France

- En train : 4 h 30 depuis Paris, 2 h 20 depuis Bordeaux.

- Sur place, pour rayonner autour de Brive, l’idéal est de louer une voiture.

Bonnes adresses

- Le Collonges : 3-5 place Winston-Churchill, Brive-la-Gaillarde. Cet hôtel confortable à la déco pop est situé entre le marché Georges-Brassens et les rues commerçantes, pratique pour aller se promener dans le centre-ville. Chambre double à partir de 91 €. Petit déj buffet à 9 €.

- Le 4 : 4, rue Majour, Brive-la-Gaillarde. En plein cœur de Brive, aux beaux jours, c’est en terrasse que l’on goûte à la délicate cuisine du chef, qui accommode à merveille les produits locaux, les épices et les herbes. Une vraie expérience gustative ! Plats : env 22 €.

- Le Comptoir Saint-Sernin : 21, avenue Jean-Jaurès, Brive-la-Gaillarde. Dans cette brasserie à la déco vintage, installée dans une ancienne quincaillerie, on déguste une copieuse cuisine locale, notamment du bœuf du Limousin, délicieux. Plats à partir de 16,90 €.

Où acheter des spécialités locales ?

À la Distillerie Denoix. À Brive, la famille Denoix – un nom prédestiné – élabore depuis 1839 des liqueurs et des apéritifs à base de noix, notamment l’eau de noix (Suprême Denoix), qui marie jus de noix verte vieilli cinq ans en fûts de chêne, armagnac et sirop de sucre cuit au feu de bois. Un savoir-faire unique que l’on découvre lors de visites libres ou guidées (en été), suivies d’une dégustation gratuite. À défaut de déguster, les enfants pourront sentir les plantes, graines et écorces utilisées pour parfumer les alcools, et seront sûrement curieux de voir le vieil alambic et les chaudrons en cuivre. À noter que la famille Denoix vend aussi de la moutarde violette de Brive, confectionnée à base de moût du raisin.

Infos pratiques sur les lieux cités

Les Jardins de Colette. Ouvert d’avril à novembre, tlj en juillet et août. Tarifs (hors animations) : adultes : 8 € ; - de 18 ans : 6,50 € ; - de 6 ans : 5 € ; - de 3 ans : gratuit.

Les Pans de Travassac. Ouvert tlj en juillet-août, les dimanches et jours de fêtes en mai, juin, septembre et octobre. Visites guidées toutes les demi-heures. Adulte : 8,20 €, enfant : 5,20 €, - de 8 ans : gratuit.

Château de Turenne. Adulte : 3,40 €, - de 10 ans : gratuit.

Grotte de Lascaux IV (Centre international de l’art pariétal). Ouvert tous les jours en août, de 8 h à 21 h 30. Adultes : 17 €, enfants (5 à 12 ans) : 11 €, moins de 5 ans : gratuit.

 

Texte : Olivia Le Sidaner

Mise en ligne :

Limousin Les articles à lire

Voyage Limousin

Bons Plans Voyage

Services voyage