Saint-Nazaire, une ville à la mer

Saint-Nazaire, une ville à la mer
Front de mer de Saint-Nazaire © A. Klose - SNAT

Bienvenue dans une ville qu’il faut savoir regarder par deux fois ! Souvent victime d’une image stéréotypée de port et de ville industrielle, Saint-Nazaire révèle une vraie atmosphère. À la fois touchante et humaine, elle vit ses docks et il fait bon y vivre. Ne boudons pas notre plaisir et laissons-nous « barrer » dans le Saint-Nazaire du 21e s, entre estuaire de la Loire, océan et parc de Brière.

Revoyez vos clichés

Revoyez vos clichés
Plage de Saint-Marc © A. Klose - SNAT

Certes, on est loin de l’ambiance balnéaire des stations voisines autour de La Baule, c’est peu de le dire, avec un centre-ville détruit par la guerre et qui tourne le dos à la mer.  

Mais Saint-Nazaire, connue pour ses chantiers navals, fait peau neuve, au gré d’une rénovation bien pensée. Le front de mer, émaillé d’une guirlande de pêcheries traditionnelles, de la grande plage de centre-ville (avec de superbes jeux pour enfants), du skate-park, invite à de jolies promenades... Saint-Nazaire ose enfin dévoiler sa vingtaine de jolies plages, dont trois labellisées Pavillon Bleu. « Les vacances de Monsieur Hulot », c’est bien là, dans le quartier balnéaire de Saint-Marc !

Et parcourons avec plaisir le chemin des douaniers qui rejoint Pornichet, à travers de beaux paysages aux tonalités parfois méditerranéennes.

Hergé, un guide ad hoc

Hergé, un guide ad hoc
Table d'orientation © A. Klose - SNAT

Les villes fidèlement représentées dans les ouvrages d’Hergé ne sont pas légion : Saint-Nazaire figure au palmarès. Des « vignettes » de 4 × 3 mètres immortalisent les épisodes nazairiens des aventures de Tintin en plusieurs points de la ville (plan disponible à l’office de tourisme). Relisez Les Sept Boules de cristal, la similitude des lieux est souvent frappante !

Sur le port, près du Vieux Môle, une table d’orientation indique par ailleurs les points de chute du célèbre reporter à la houppette lors de ses différents périples.

Une invitation au voyage

Une invitation au voyage
Sous-marin Espadon © A. Klose - SNAT

Saint-Nazaire la burinée respire le large et invite au voyage. On y découvre un pôle touristique créatif et passionnant baptisé Le Port de tous les voyages, autour des immenses alvéoles en béton de l’ancienne base sous-marine allemande.

Ce pôle érige le caractère industriel de la ville en monument, depuis les paquebots avec Escal’Atlantic et les chantiers navals jusqu’à l’aéronautique (2e site Airbus en France après Toulouse), en passant par le sous-marin Espadon ou encore l’écomusée. Pour la visite de tous les sites, compter au moins 2 jours. Billetterie centrale et mêmes horaires d’ouverture pour tous. Tél. : 02 28 540 640  www.leportdetouslesvoyages.com  

Escal’Atlantic, embarquement immédiat

Escal’Atlantic, embarquement immédiat
Jeu intéractif à Escal Atlantic © J.C. Lemée

C’est LA visite incontournable de la ville et une expérience très originale, sur plus de 3 700 m2.

Escal’Atlantic met en scène l’aventure fascinante des grands paquebots transatlantiques qui ont emmené durant plus d’un siècle des millions de passagers d’un continent à l’autre. On pénètre dans le hall d’embarquement inspiré du Normandie, puis on explore les espaces caractéristiques d’un paquebot, agrémentés d’objets authentiques et de mobilier d’époque.

Cabines, timonerie, salle des machines, chambres froides... À travers une scénographie interactive, on en prend plein les mirettes, persuadé de vivre une vraie traversée !

Chantiers navals, casque obligatoire

Chantiers navals, casque obligatoire
Chantiers navals © A. Klose - SNAT

Immanquables et visibles notamment depuis l’élégant pont de Saint-Nazaire, les célèbres chantiers navals géants se visitent avec un guide et un casque… audio.

Une découverte privilégiée d’un lieu vivant, actif, où depuis 1864, plus de 120 paquebots ont vu le jour, mais aussi des cargos, pétroliers, etc.

Parmi les palaces flottants emblématiques, citons le Normandie, le France, le Queen Mary 2 et, plus récemment, le plus grand paquebot du monde, Harmony of the Seas.

Pour l’anecdote, saviez-vous que Jacques Higelin a joué à Saint-Nazaire en 1960 dans un film sur les chantiers navals ?

The Bridge 2017, l’année à ne pas manquer

The Bridge 2017, l’année à ne pas manquer
Queen Mary 2 © Cunard Images

Des manifestations sont organisées de juin à septembre 2017 pour fêter le centenaire du débarquement des premiers contingents américains sur le sol français à Saint-Nazaire, le 26 juin 1917. Une course inédite est notamment au programme en juin entre le paquebot transatlantique Queen Mary 2 et une flotte de trimarans géants, entre le pont de Saint-Nazaire et le pont Verrazano, à New York. Voir aussi notre agenda Pays de la Loire

Fiche pratique

Consulter notre guide en ligne Pays de la Loire

Office de tourisme de Saint-Nazaire

Office du tourisme de Loire-Atlantique

Comment y aller en train ?

Plusieurs liaisons quotidiennes avec Paris-Montparnasse, trajet : 2 h 50.

Où dormir ? Où manger ?

Maison d’hôtes La Compagnie des 5 Mondes : 8, rue de Trignac. Studios pour 2, 60-70 € sans ou avec petit déj ; chambres individuelles 45 €/nuit avec petit déj. Veillée par le portique des chantiers navals, une adresse anti-mouron, peu banale et moderne avec ses couleurs pleines de soleil.

Hôtel-restaurant de la Plage : 37, rue du Commandant-Charcot, à Saint-Marc-sur-Mer. Doubles 75-240 € selon confort, vue et saison. Menu 30 €, à la carte 35-50 €.  Cet établissement populaire de l’époque des congés payés a bien changé depuis le passage de Jacques Tati pour Les Vacances de M. Hulot. Fait également resto avec des menus autour de la mer.

Le 16 : 16, av. de Saint-Nazaire. Tlj. Formules midi en sem 9,90-16,90 € ; menus 25,50-29,90 €. La façade bretonnisante, avec ses murs de granit, abrite un intérieur à la mode, dans les tons gris.

Le Di20 : 7, rue du Bois-Savary. Tlj sf dim-lun. Plat du jour autour de 10 € ; carte env 20 €. Un bar à vins au décor en rouge et noir pour une clientèle de copains qui assure l’ambiance. Charcuteries corses, produits du coin et quelques petits plats plus travaillés pour accompagner.

Texte : Thomas Rivallain

Mise en ligne :

Pays de la Loire Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage