Transports et déplacements Mayotte

Côté transports, Mayotte est loin, très loin, de la métropole. Les transports en commun ne sont pas vraiment développés. Il n’y a pas de train. L’heure est au tout-voiture. La rocade de Mamoudzou devient vite saturée aux heures de pointe.

Sur la route

La voiture, la moto ou le scooter

Pour les Suisses et les Canadiens, le permis de conduire international est obligatoire, accompagné du permis national. Pour louer une voiture, il faut avoir au moins 21 ou 23 ans (ça dépend des compagnies).

Ce sont les moyens de locomotion privilégiés en Grande-Terre. Attention aux routes en mauvais état, parfois en terre, aux chauffeurs qui doublent dans les virages, aux éboulements, aux piétons et aux zébus qui marchent le long des routes, y compris de nuit. On dépasse rarement les 40 ou 50 km/h. Les rues de la capitale, Mamoudzou, sont parfois engorgées par un trafic automobile ayant explosé.

Les stations essence sont plutôt bien réparties sur l'île. Les principales (notamment celle de Kawéni) ferment à 21h et sont ouvertes le dimanche.

Le taxi collectif urbain ou taxi-ville

Le taxi-ville roule sur Petite-Terre et dans Mamoudzou. Le chauffeur prend plusieurs personnes à la fois et s’arrête à la demande. Le prix forfaitaire de la course en ville est fixé à 1,20 € dans la journée, 1,65 € à partir de 19h.

Attention, quand on prend un taxi à Kawéni, très souvent il ne fait que la navette Kawéni - Mamoudzou, mais ne nous emmène pas à Cavani. Pour faire Kawéni - Cavani, il faut donc souvent reprendre un autre taxi pour faire Mamoudzou - Cavani. Cela coûte donc 2 courses, soit 2,40 €.

Attention aussi aux taxis conduits par des clandestins. Le service et le prix sont les mêmes, mais leurs véhicules ne sont souvent pas assurés. En cas de pépin, aucun recours possible. Pensez donc à regarder si le véhicule possède bien l’autocollant réglementaire sur le pare-brise.

Le taxi-brousse

Les taxis-brousse prennent le relais des taxis-ville en zones rurales, aux extrémités de Grande-Terre. Ce sont des bus, le plus souvent climatisés. Ils circulent en Grande-Terre, au départ de Mamoudzou. Tarif en fonction de la distance, entre 1 et 5 € la course ; à titre d'exemple, compter 5 € de Mamoudzou à la pointe sud de l'île. Le véhicule part quand son chauffeur juge qu’il est suffisamment rempli.

Les taxis-brousse suivent 3 circuits : un pour le sud, un pour le centre et un pour le nord de l’île. Les arrêts fréquents le long des routes (le chauffeur s’arrête n’importe où, à la demande) et les détours dans les villages augmentent la durée du trajet. Mieux vaut avoir un peu de temps !

L’auto-stop

Il se pratique beaucoup en Grande-Terre, les taxis-brousse n’étant pas si nombreux… Sur le chemin des plages, les métropolitains n’hésiteront pas à vous embarquer. Si c’est un Mahorais (ou un Comorien) qui vous accepte, veillez à lui demander s’il est gratuit. Beaucoup s’improvisent taxi (fixez alors avec lui le même prix qu’une course normale).

La barge et l'amphidrome

Pour relier Grande-Terre et Petite-Terre, deux solutions : la barge et l'amphidrome.

Réservée aux piétons et aux deux-roues, la barge est désormais un moyen de transport tout à fait sécurisé. Le soir, des agents de sécurité y patrouillent pour assurer la sécurité.

La compagnie Service de Transport Maritime (STM) relie Grande-Terre et Petite-Terre avec des barges (bacs), toutes les 30 minutes environ, et toutes les heures de nuit jusqu'à 0h30 (3h le week-end). Durée de la traversée : 15 mn.

Compter environ 15 € pour une traversée aller-retour avec une voiture, et seulement 0,75 € pour un piéton. On paye en gare maritime de Mamoudzou (Grande-Terre).

Il existe une liaison bi-hebdomadaire de Petite-Terre vers Anjouan, aux Comores : autour de 150 € l'aller-retour, sur le Maria Galanta. En revanche, il n'y a pas de liaison bateau entre Mayotte et Madagascar.

L'amphidrome est quant à lui dédié aux voitures et aux camions.

L’avion

Corsair propose une liaison hebdomadaire directe entre Paris et Mayotte.

La compagnie réunionnaise Air Austral propose un vol direct Paris Charles-de-Gaulle - Dzaoudzi. On peut aussi arriver à Mayotte avec Air Austral, en transitant par l'île de la Réunion (via Saint-Denis de la Réunion ; fréquence quotidienne).
Air Austral propose aussi des liaisons vers Moroni, l'île de La Réunion et l'île Maurice. Les prix sont assez élevés : pour un aller-retour entre Dzaoudzi (Mayotte) et Moroni (Grande Comore), comptez au moins 350 €, pour 40 mn de vol ; pour un aller-retour entre Dzaoudzi et Saint-Denis de la Réunion, compter au moins 310 €. Ces tarifs sont indicatifs.

On peut aussi arriver avec Kenya Airways, via Nairobi.

L'aéroport de Dzaoudzi se trouve sur Petite-Terre. On rejoint Grande-Terre avec une barge de la compagnie Service de Transport Maritime (STM).

Voyage Mayotte

Bons Plans Voyage Mayotte

Services voyage



Forum Mayotte

Voir tous les messages
Transport

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Transport Mayotte

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Mayotte

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Mayotte

Agenda Mayotte