Argent et budget Malaisie

Argent, banques, change

L'unité monétaire est le ringgit (Rm), divisé en 100 sen. On parle fréquemment de « dollar » malaisien.
En 2018, un ringgit valait environ 0,22 €, on avait donc environ 4,50 Rm pour 1 €.

Change

On vous conseille les bureaux de change plutôt que les banques, d’autant que toutes les banques (ou agences bancaires) ne font pas le change. On trouve ces money changers (autorisés) dans tous les endroits touristiques, et bien sûr à Kuala Lumpur (dans les quartiers chinois et indien notamment). La plupart sont ouverts tous les jours.
Pas de commission, mais un taux de change qui varie un peu d’un endroit à l’autre, et d’une ville à l’autre. Il n’est donc pas inutile de comparer.
Au retour, mieux vaut racheter des euros en ville qu’à l’aéroport...

Cartes de paiement

Avertissement

Si vous comptez effectuer des retraits d’argent aux distributeurs, il est très vivement conseillé d’avertir votre banque avant votre départ (pays visités et dates). En effet, votre carte peut être bloquée dès le premier retrait pour suspicion de fraude. C’est de plus en plus fréquent.

Pour le retrait d’espèces, on trouve partout des distributeurs automatiques acceptant les cartes de crédit internationales (Visa, MaterCard...), y compris dans les petites villes. Aucun problème donc pour se procurer de l’argent liquide, même si le montant du retrait est généralement limité à 1 000 ou 1 500 Rm (environ 220-330 €). Bien sûr, il y a des frais à chaque opération, mais comme le taux de change est en principe meilleur que celui appliqué dans les money changers, cela revient à peu près au même.
Sinon, on peut payer par carte dans bon nombre d’hôtels, parfois même petits, mais aussi de restos et de boutiques, ainsi que dans la plupart des stations-service. Pour les guesthouses et les gargotes, cash seulement, sauf (rares) exceptions.

Budget en Malaisie

Par rapport à chez nous, le coût de la vie reste raisonnable en Malaisie. Voici nos catégories de prix pour l’hébergement et les restaurants.

Hébergement

Les prix indiqués valent pour 2 personnes en chambre double.

- Bon marché : jusqu’à 100 Rm (environ 22 €), ou 50 Rm (11 €) par personne en dortoir.
- Prix moyens : de 100 à 180 Rm (22 à 40 €).
- Chic : de 180 à 300 Rm (40 à 66,50 €).
- Très chic : plus de 300 Rm (66,50 €).

Restaurants

Ici, les prix se rapportent à un plat, avec accompagnement ou non selon le type de cuisine.

- Bon marché : jusqu’à 20 Rm (4,50 €).
- Prix moyens : de 20 à 50 Rm (4,50 à 11 €).
- Chic : de 50 à 80 Rm (11 à 17,50 €).

Pourboires et taxes

Il est carrément mal vu de laisser des pièces de monnaie sur la table en guise de pourboire. Certaines notes, dans les établissements luxueux, précisent d’ailleurs qu’il est interdit de donner de l’argent au personnel !
De toute façon, le service (10 %) ainsi que les taxes gouvernementales (d’environ 6 %) sont toujours ajoutés aux factures d’hôtels et de restos, sauf dans les stalls et les gargotes bon marché.

Achats et souvenirs de Malaisie

Artisanat

L’artisanat n’a pas profité du caractère pluriethnique du pays. Seule exception : les antiquités peranakan de Malacca, superbes mais hors de prix !). Quelques boutiques proposent toutefois de beaux objets traditionnels, fortement influencés par l’art indonésien. Dans certaines villes (Kota Bharu, par exemple), on trouve cependant quelques antiquaires qui vendent des kriss, les célèbres poignards malais.

- Batiks : tissus imprimés.

- Sarong : tissu uni ou imprimé de 1 m de large, cousu comme un cylindre et porté à la taille comme une grande serviette de plage.

- Étain : dans les années 1980, la production périclité. Aujourd'hui, mais la tradition demeure.
Plusieurs compagnies se partagent aujourd’hui le marché : Royal Selangor (l’usine au nord de Kuala Lumpur peut faire l’objet d’une intéressante visite) – la référence, peu de marchandage possible –, Penang pewter, Temasek pewter, Pewter Art, JS Pewter... – là, marchandage possible (et même très conseillé). On y trouve de la vaissielle et toutes sortes d'objets finement travaillés. On trouve de très beaux vases et des figurines finement travaillées.

- Cerfs-volants : en Malaisie, un cerf-volant flottant dans l’air au-dessus d’une maison a le pouvoir de chasser les mauvais esprits. Répondant au terme de Wau, ils sont magnifiques. Traditionnellement, leur structure est en bambou entoilé de couches de papier de couleurs différentes, découpées et superposées de manière à former des motifs. Ils peuvent prendre différentes formes. Les plus beaux, qui sont aussi les plus rares, sont très encombrants. Aujourd'hui cependant, la plupart des cerfs-volants sont fabriqués en Chine...

- Objets aborigènes : dans le centre du pays. Ça va de la sarbacane de 2 m de long (bon courage pour les contrôles au moment de prendre l’avion) à de curieux masques ou à de jolies statuettes en bois. D’ailleurs, les sculptures sur bois des Mah Meri qui vivent dans les mangroves du Selangor ont reçu le sceau de l’excellence de l’Unesco.

- Kriss : c'est une dague allongée, dont la lame, sinueuse, possède une signification particulière. Toujours impair, le nombre d’ondulations symbolise le feu de la passion ou évoque la caste de son propriétaire. Les vrais kriss sont bien sûr des pièces de collection, donc hors de prix.

Marchandage

Ne jamais trop pousser le marchandage avec les Malaisiens (surtout s'ils sont âgés), vous les vexeriez. Ce n'est pas dans les mœurs.

Voyage Malaisie

Bons Plans Voyage Malaisie

Services voyage



Forum Malaisie

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Malaisie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Malaisie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Malaisie

Agenda Malaisie

Malaisie Les articles à lire