Argent et budget Cuba

Argent, banques, change

Monnaies en usage

- À savoir : il y a 2 monnaies en circulation à Cuba : le peso cubano (la moneda nacional ou CUP) et le peso cubano convertible (CUC) ), tous deux divisés en 100 centavos. Leur valeur est très différente : 1 CUC = 25 CUP.

- Mi-2017, 1 CUC valait environ 1 €.
Prendre en compte cependant la variabilité du taux du CUC et du US$.

-->

- Le peso cubano ne concerne guère que les Cubains, qui l’utilisent pour acheter leur nourriture, payer leur bus, prendre un taxi collectif ou appeler d’une cabine téléphonique... Les étrangers sont théoriquement tenus de payer en CUC. Il arrive cependant que certains petits commerces de proximité acceptent les CUP ou que l’on vous rende la monnaie en CUP.

Le touriste règle l’essentiel de ses dépenses en peso convertible, appelé CUC (prononcez « kouk »). Hôtels, casas particulares, restos, achats divers, carburant... tout se paye en CUC (surnom populaire : chavito). C’est l’unique monnaie que vous utiliserez, au point que vous pourrez voyager à Cuba sans jamais voir ni toucher un peso cubano ! Comme jadis le dollar dans les pays de l’Est, le CUC est recherché par les Cubains, qui en ont besoin pour pouvoir acheter les biens importés.

Attention au symbole « $ » affiché dans la rue : c’est souvent le même pour les pesos cubanos et les pesos convertibles. Ne payez pas une glace à 2 pesos cubains avec 2 pesos convertibles, ce serait ballot !

- Il est utile d’avoir quelques pesos cubains avec soi pour acheter des fruits sur un marché, de petites marchandises dans les magasins populaires, un sandwich ou une part de pizza dans les kiosques populaires, voire pour donner un petit pourboire.

- Important : dans le guide, quand nous parlons de pesos, il s’agit des pesos cubains (moneda nacional), sinon nous précisons pesos convertibles (CUC).

- Enfin, sachez qu’il existe depuis 2013 un projet d’unification monétaire, mais il est pour l’heure resté lettre morte.

Banques et bureaux de change

Après avoir été interdit jusqu’en 1993, puis adoré comme le veau d’or pendant 11 ans, le dollar américain n’a à nouveau plus la cote : une taxe de 10 % s’applique sur toute opération de change dans cette monnaie. Arrivez donc sur l’île avec des euros (des dollars canadiens ou des francs suisses...).

Le change se fait en arrivant à l’aéroport contre des pesos convertibles, dans les banques nationales, qui sont généralement ouvertes du lundi au vendredi de 8h30 à 15h (plus samedi 8h30-11h), ou dans les bureaux de change Cadeca. Ces derniers ferment plus tard (16h-19h), ouvrent généralement toute la journée le samedi et parfois aussi le dimanche. Le taux de change est très similaire d’un endroit à l’autre et aucune commission n’est jamais perçue (mais avoir son passeport). On fait généralement moins la queue dans les Cadeca que dans les banques. Quand tout est fermé, demandez à votre casa particular de vous dépanner. Ils le feront sans problème. L’euro est aussi accepté pour les dépenses courantes dans les hôtels de Varadero et dans les grandes zones balnéaires de l’île.

Le CUC a cours uniquement en territoire cubain. Ailleurs, il vaut des clopinettes. Écoulez vos billets avant de repartir !

Cartes de paiement

La carte Visa est acceptée à Cuba à condition qu’elle n’ait pas été délivrée par une banque américaine.
La MasterCard est beaucoup plus rarement acceptée, ne comptez pas trop dessus, et l’American Express est inconnue ! Vous pourrez utiliser votre carte dans les grandes villes et stations balnéaires pour régler agences, magasins internationaux et quelques grands hôtels et restos.

Budget à Cuba

Cuba est un pays qui peut s’avérer cher pour les visiteurs, surtout pour ceux qui voyagent en individuel. La solution la plus économique et la plus sympathique est de dormir chez l’habitant, en casa particular, et de prendre ses repas dans les paladares (restos privés familiaux). Pour une casa, compter environ 25-30 CUC la double et 6-15 CUC pour un repas complet chez l’habitant.
Les prix des hôtels d’État sont devenus absolument inabordables s’ils ne sont pas réservés en amont par le biais d’une agence. Rien à moins de 150-180 € à La Havane, voire plus ! La location d’une voiture, n’est pas donnée non plus. Compter environ 70 CUC par jour pour un petit véhicule, hors assurance (15 €/jour).

Pour les hôtels comme pour la location de voitures, réserver avant le départ permet de faire de substantielles économies. En plus, avec l’explosion récente du tourisme à Cuba, ne pas le faire, c’est s’assurer de se retrouver le bec dans l’eau. !

Hôtels et casas particulares

Les prix s'entendent sur la base d'une chambre double, sans petit déj.

- Bon marché : moins de 25 CUC (environ 25 €). Uniquement des casas particulares.
- Prix modérés : de 25 à 40 CUC (environ 25 à 40 €). La plupart des casas particulares des grandes villes et régions les plus touristiques se situent dans cette gamme de prix. Ajouter 5 CUC/pers supplémentaire.
- Prix moyens : de 40 à 70 CUC (environ 40 à 70 €). Dans la réalité, cette catégorie concerne très peu d’adresses.
- Chic : de 70 à 130 CUC (environ 70 à 130 €). Surtout les hôtels d’État de catégorie inférieure.

Restos et palarades

Pour un repas complet, par personne.

Bon marché : moins de 8 CUC (env 8 €). C’est ce que vous paierez dans un paladar abordable (peu nombreux) ou un Rápido (cafétéria)... Pas mal de restos ont des plats de pâtes commençant parfois dès 1,50-2,50 CUC.
- Prix moyens : de 8 à 15 CUC (env 8 à 15 €). Prix moyens de la majorité des paladares (et repas chez l’habitant). Pour ce prix, vous aurez viande et fruits de mer.
- Chic : plus de 15 CUC (env 15 €). Prix des paladares et restos d’État « de luxe » des villes touristiques.

Pourboires

Le pourboire (propina) est une pratique courante. Si vous ne laissez rien, on vous le fera ironiquement remarquer que « les Espagnols sont plus généreux » ou « les Mexicains moins radins » ! Mais bien sûr, à vous de voir en fonction de la qualité du service. Quand c’est le cas, on peut laisser 1 CUC pour un repas pour deux personnes.
Une mauvaise habitude commence à se répandre, notamment dans les lieux les plus touristiques de La Havane : certains serveurs s’accordent eux-mêmes leur pourboire en ne rendant pas la monnaie ou en griffonnant un généreux 10 % en plus sur la note, voire davantage... Le pire, c’est que certains paladares s’y mettent également ! Dans ces établissements, il n’est d’ailleurs pas inutile de recompter l’addition.

Marchandage

Cuba n'est pas vraiment le pays du marchandage. Pourtant, certains prix gonflent de façon éhontée. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à marchander (avec le sourire !).
Vous obtiendrez généralement davantage dans les lieux moins touristiques, mais les prix y sont déjà plus raisonnables, voire bon marché.
En basse saison, on peut obtenir des réductions dans les hôtels, et il est possible de marchander un peu dans les casas particulares. Mais souvenez-vous que les taxes étant très élevées, la gestion d’une casa particular est délicate. Ne négociez que lorsque le tarif vous paraît vraiment trop élevé, ou lorsque vous séjournez plusieurs nuits.

Artisanat, achats et souvenirs

Si les cigares et le rhum cubains font l'unanimité, on ne peut pas en dire autant de l'artisanat local. Cuba n'a pas de tradition artisanale, même si l'arrivée des touristes a modifié la donne. Vous pourrez toujours vous rabattre sur un chapeau de paille, une guayabera - la fameuse chemise traditionnelle cubaine en coton ou en lin - ou des personnages religieux de la santería, cette religion populaire à Cuba...

Dans les villes touristiques, sont apparus des marchés d'artisanat qui vendent une production, certes peu typique, mais de plus en plus variée : objets réalisés en yarey (feuilles de palmier) ou en fibre de noix de coco, colliers en graines et coquillages, bracelets en nacre, dominos, mobiles, céramiques...
Attention, le corail noir, décliné en bijoux, est une espèce menacée et interdite d'importation en Europe.

Citons aussi les objets en papier mâché, la peinture, les disques, les objets en bois, les produits autour du Che...

Passage des cigares en douane

Attention, les lois cubaines et françaises sont assez peu compatibles l’une avec l’autre.

- À la douane cubaine : face à l’ampleur des contrefaçons, les douanes cubaines ont décidé de réagir. Vous ne pouvez sortir du territoire qu'un maximum de 50 cigares sans facture. En revanche, vous pouvez acheter et quitter le pays avec le nombre de vraies boîtes que vous voulez. Les douaniers vous réclameront la facture (et la copie à leur remettre) de vos achats.

- À la douane française : vrais ou faux, vous avez le droit d'importer jusqu'à 50 cigares par personne, pas un de plus. Facture ou pas facture. On vous fera cependant payer les taxes ! Environ 280 % du prix public en France...

Bons Plans Voyage Cuba

Services voyage



Forum Cuba

Voir tous les messages
Argent et budget

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Argent et budget Cuba

Vos discussions préférées du forum Argent et budget Cuba

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Cuba

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Cuba

Agenda Cuba

Cuba Les articles à lire