L'Ardèche et la Drôme par Mathilde de Boisgrollier

Mathilde de Boisgrollier

Mathilde de Boisgrollier, enquêtrice au Routard, nous parle de l'Ardèche et de la Drôme, où elle s'est rendue à plusieurs reprises pour réactualiser le guide.

Après avoir poussé dans les contrées bien ensoleillées, Mathilde est aujourd’hui armée d’un solide coup de fourchette et d’un petit sac à dos qui ne la quitte pas. Elle aime partager et relayer ses rencontres et découvertes ; celles du bout de la rue ou du bout du monde.

En quoi cette destination est-elle particulière ?

En quoi cette destination est-elle particulière ?
Vercors © gaelj - Adobe Stock

Mosaïque de micro-pays, la Drôme est une terre contrastée : le Vercors, massif préalpin que la Drôme partage avec l’Isère, culmine à plus de 2400 m, tandis que, plusieurs dizaines de kilomètres plus au sud, tout respire la Méditerranée ! Côté ardéchois, les trésors savent se faire désirer dans ce département qui ne compte pas le moindre kilomètre autoroutier… pas plus qu’il ne compte de gare de voyageurs d’ailleurs ! (bon, en réalité c’est Valence – à cheval entre les 2 départements mais dans la Drôme- qui dessert l’Ardèche !)

Des expériences à ne pas manquer ?

Des expériences à ne pas manquer ?
Canoë en Ardèche © lamax - stock.adobe.com

Les abruptes falaises de calcaire ardéchoises sont impressionnantes vues d’un canoé et le tête-à-tête est tout aussi spectaculaire quand on se lance dans une vertigineuse via ferrata, souvent ponctuée de ponts de singe ou de tyroliennes : vivifiant ! Et les points de vue sont époustouflants. À l’inverse, on peut plonger dans les entrailles de la terre et tenter la virée spéléo ; une tout autre expérience spectaculaire et souvent accessible à tous, à condition de ne pas être claustro bien sûr ; on apprécie d’autant plus quand le mercure s’emballe à l’extérieur…

Tes meilleurs souvenirs ?

Tes meilleurs souvenirs ?
Marché aux truffes © MB - stock.adobe.com

On s’est immergé avec bonheur dans l’animation d’un festival de cirque contemporain, en l’occurrence celui qui, chaque année, en juillet, vient réveiller le village d’Alba-la-Romaine. Cette ancienne ville romaine, aujourd’hui petit village médiéval de caractère, voit alors déambuler dans ses ruelles artistes de cirque et spectateurs. Alors, on en a plein les mirettes, bien sûr, tant les spectacles nous ont transportés, mais ce fut aussi l’occasion de s’essayer à des pratiques circassiennes et, franchement, on en garde des souvenirs cocasses !

Dans un tout autre genre, on a eu la chance, d’assister à Richerenches (enclave vauclusienne dans la Drôme), à la traditionnelle messe aux truffes célébrée en provençal le 3ème dimanche de janvier, en hommage à Saint-Antoine-le Grand, patron des trufficulteurs (ou « rabassiers »). Lors de la quête, ce n’est pas le tintement des pièces qui s’entrechoquent que l’on entend…mais le bruit plus mat des truffes qui tombent dans le panier ! À l’issue de la messe, les membres de la Confrérie pèsentent les truffes avant qu’elles ne soient vendues aux enchères ; ensuite, c’est le moment de lever son verre ! Très sympa.

Évidemment, on n’a pas forcément l’occasion d’être sur place ce jour-là ; on peut aussi se balader tous les samedis matin de novembre à février sur le marché aux truffes de Richerenches ; il n’est que partiellement réservé aux professionnels. On profite de l’animation, on écoute, on jauge, on sent…avant de se lancer dans l’achat de quelques grammes d’or noir, qui sait ?

Un souvenir à rapporter dans ses bagages ?

Un souvenir à rapporter dans ses bagages ?
Nougat © travelbook - stock.adobe.com

Ah…ce n’est pas le choix qui manque ! L’Ardèche et la Drôme offrent vraiment une belle palette de saveurs, délicieuses en elles-mêmes et dont on peut profiter sans même avoir à les cuisiner ! Nougat, olives, vins, picodon, crème de marrons… Et des truffes ! De quoi ensoleiller ses assiettes non ?

Un livre à emporter avec soi ?

Dieulefit ou le miracle du silence, d’Anne Vallaeys, édité chez Fayard.  Le livre relate une page d’histoire de France méconnue et pourtant… Dieulefit, village irréductible en terre protestante, a, pendant la 2e Guerre mondiale, caché des centaines de personnes provenant de toute l’Europe : juifs, intellectuels, résistants… les aidant à traverser les années noires. Le petit bourg offrait alors une vie culturelle bouillonnante. Ces protestants avaient gardé en mémoire qu’eux aussi, en d’autres temps, furent persécutés.

Mise en ligne :

Ardèche, Drôme Les articles à lire

Voyage Ardèche, Drôme

Bons Plans Voyage

Services voyage