Compagnon de voyage Tour du monde

philmascio

52 ans

Inscrit depuis le 26/12/2017

Loire

nomade à vélo

Posté le 01 août 2020

Je compte occuper les prochaines années à voyager, en vélo principalement mais aussi à pieds ou en voilier autour du monde. Les voyages pourront durer de quelques semaines à plusieurs mois, voire beaucoup plus si ça se trouve. Je n'ai pas d'attaches ni de charges de famille. Jusqu'à trouver un nouveau projet de vie et un port d'attache, genre Cévennes ou Pyrénées, en mode local, sobre et low-tech, tendance décroissant et retour à la terre car je suis persuadé que la civilisation "thermo-industrielle" a du plomb dans l'aile ... (cf. Club de Rome, the limits to growth et Jancovici). Et comme le dit Sylvain Tesson, je me sens de moins en moins fait pour ce monde ennuyeux et mercantile...
(D'un point de vue matériel, je dispose d'une petite rente immobilière qui devrait me permettre de ne pratiquement pas avoir besoin de travailler, ça dépendra de la destination et du budget bien sûr!)
Ma philosophie se rapproche de celle de Claude Marthaler, Linda Bortoletto ou Sylvain Tesson, le talent littéraire en moins ;-).
J'ai plusieurs grands voyages en tête, selon les possibilités et les situations géopolitiques et sanitaires:
Les routes de la Soie, de la France jusqu'en Chine en passant par le Népal. Une affaire d'au moins 15000km et un an de voyage ou plus,
La traversée complète du continent américain, de l'Alaska jusqu'en Patagonie,
Une traversée de l'Afrique du Nord au Sud.
Partout où il reste des pistes et de l’authenticité en fait...
Je vais sans doute commencer dès la fin de l'été à descendre jusqu'à Gibraltar en passant donc par l'Espagne et le Portugal (environ 2 mois) jusqu'à ce que le froid s'installe et me donne soit l'envie de rentrer passer les fêtes en famille, soit de descendre au Maroc. Sous réserve que la crise du COVID le permette...
En attendant, je vais rouler dans le grand Massif Central jusqu’à la fin Août...
Si cela vous parle alors rencontrons-nous. Je n'aime pas les foules ni les lieux surpeuplés mais ne suis pas solitaire pour autant.
J'aime échanger avec les gens à l'esprit vif et acéré, par contre les gens sans conversation et sans personnalité m'ennuient car je déteste le conformisme et le "prêt-à-penser" de notre époque qui m’apparaît de plus en plus étouffante...

Départ le 19 septembre 2020