L'Eau en voyage

Quels sont les différents moyens dont un voyageur dispose pour traiter son eau ?

Ébullition :
Selon les différents avis, il faut faire bouillir l'eau de une à dix minutes. L'ébullition permet de désinfecter l'eau avant de la boire mais pas de la stériliser. Attention, vérifiez que le récipient dans lequel vous allez verser l'eau est propre !
En altitude, n'oubliez pas que l'eau bout à une température plus basse, et que les germes ont donc plus de chance de résister. Il est vivement conseillé de traiter votre eau ou de la filtrer.

1) Désinfection chimique :
Les désinfectants chimiques du voyageur sont efficaces sur les bactéries. Parmi eux, certains éliminent également les virus et les parasites. Ils doivent toujours être utilisés avec une eau bien claire. Il est essentiel d'attendre un délai suffisant avant de la boire, de 15 minutes à 2 heures selon le produit utilisé.

Certains désinfectants peuvent donner un mauvais goût à l'eau ; d'autres sont plus neutres. À vous de les tester !

Désinfection et conservation de l'eau

Les différents désinfectants :
Le plus efficace est l'iode, disponible en France en pharmacie sous forme d'alcool iodé à 2 %. On l'utilise à dose de 5 à 10 gouttes par litre d'eau selon la turbidité et avec un temps de contact de 30 minutes. Son utilisation doit pourtant rester ponctuelle, l'utilisation prolongée présentant un risque pour la thyroïde. Il existe aussi des résines iodées qui équipent certains systèmes pour le voyageur. Tous ces produits iodés sont à éviter chez la femme enceinte et chez les personnes qui ont un problème thyroïdien.

Les autres désinfectants de l'eau disponibles sont des agents dérivés du chlore :

  • le DCCNa : Aquatabs® (disponible en pharmacie);
  • le DCCNa avec ions d'argent : Micropur® Forte Dccna (en association avec des ions d'argent) est le seul produit sur le marché qui non seulement purifie l'eau mais la conserve également (l'eau reste potable jusqu'à 6 mois; idéal pour le réservoir d'un camping car ou d'un bateau). Ce produit élimine à la fois bactéries et virus en 30 minutes, mais aussi les parasites (amibes, giardia, cryptosporidium) en 2 heures.
  • le chlorine dioxide : Micropur® Express, pour les aventuriers qui ont besoin d'un temps d'action très court : élimine bactéries et virus en 15 minutes et parasites en 30 minutes.
  • la chloramine T: Hydroclonazone®, moins efficace que les précédents et avec un fort goût de chlore.

Le problème avec les agents chlorés, c'est que leur efficacité dépend beaucoup du pH de l'eau, ce que le voyageur ne peut contrôler.
Par ailleurs, tous ces désinfectants chimiques, alcool iodé et agents chlorés, ont une efficacité qui diminue lorsque l'eau est froide (<10oC). Il faut alors doubler le temps de contact.

2) Filtrage :
Une micro-filtration de porosité absolue entre 0,2 et 0,4 µ arrêtera efficacement les bactéries et les parasites, mais pas les virus, qui sont trop petits. Un avantage de ce procédé, c'est que l'eau peut être consommée immédiatement.
Il existe différents systèmes, de débits variés, à membrane ou en céramique, à pompe manuelle, qui se fixent au robinet, etc. En pratique, un bon filtre est celui qui affiche une porosité absolue entre 0,2 et 0,4 µ, et qui présente une bonne qualité générale de fabrication. Les règles d'utilisation et d'entretien des filtres sont importantes. Il faut respecter les recommandations du fabricant.

Filtre en céramique, de type Katadyn® : grâce à sa finesse et à la présence de sels d'argent, ce type de filtre (0,2 microns) élimine les germes de contamination fécale, les matières inorganiques (sédiments, argile) ou organiques. Il en existe plusieurs modèles selon l'usage (individuel ou familial), le lieu d'utilisation (camping, cuisine), le volume d'eau à traiter, etc. Pour les vrais routards, il existe même un filtre très résistant et garantie à vie (Pocket de chez Katadyn).

Un filtre révolutionnaire : la bouteille filtre de Katadyn®: sous forme de gourde, sont insérés trois niveaux de filtration qui permettent une grande facilité d’utilisation. On remplit d’eau, on presse, on boit immédiatement ! Les bactéries, parasites et même les virus sont éliminés instantanément. En plus, le goût est neutre grâce à la présence de charbon actif (magasins spécialisés voyage/sport et pharmacies).

Bouteille Katadyn


En résumé, quelle est la meilleure manière de désinfecter son eau ?
Il faut choisir un moyen de désinfection adapté à la durée du voyage, au pays dans lequel on va, au type d'activités auxquelles on s'adonnera durant le périple.

  • Le moyen le plus sûr reste l'ébullition, efficace contre bactéries, virus et parasites. Mais ce n'est pas toujours le moyen le plus simple.
  • Le meilleur compromis entre efficacité et facilité d'utilisation, c'est un bon micro-filtre. Si on veut augmenter la protection contre les virus ou stocker l'eau, on peut ensuite désinfecter l'eau filtrée avec un agent chloré ou de l'alcool iodé, mais il faudra alors, selon le produit désinfectant, entre 15 minutes et 2 heures avant de la boire.
  • Les agents chimiques sont de faible coût et restent utiles pour la désinfection bactérienne de l'eau du robinet pendant un court séjour.
Page précédente
Page suivante

Les articles à lire