Envoyer à un ami

Les fouilles archéologiques bénévoles en France

Déterrer un silex préhistorique, un bouclier gaulois ou des pièces de monnaie romaine… Mettre à jour un canal antique, restaurer les donjons d'un château médiéval ou retaper les ruines d'une abbaye cistercienne… Ces découvertes, aussi fantastiques et fascinantes soient-elles, ne sont pas l'exclusivité des savants fous et des archéologues les plus chevronnés. Chaque été, à partir du mois de juin et jusqu'à la fin septembre, des centaines de chantiers archéologiques, aussi bien en France métropolitaine que dans les DOM-TOM, accueillent des bénévoles de tous âges, expérimentés ou non. S'il s'agit pour certains d'assouvir une vieille passion pour l'histoire et cet univers mythique qu'est l'archéologie, nombreux sont ceux pour qui un chantier de fouilles est un bon moyen d'allier l'utile à l'agréable, le ludique au culturel : passer un séjour dans le plus pur esprit de la colonie de vacances (travail d'équipe, vie en communauté, repas à la belle étoile, hébergement sous tente…) tout en contribuant à restaurer et à préserver le patrimoine archéologique.
Où et quand fouiller ? Quelles sont les conditions requises pour participer à des fouilles bénévoles ? À quoi s'attendre une fois sur place ? Si l'aventure archéologique vous tente, sachez que l'on ne part pas jouer au professeur Indiana Jones sans s'être bien renseigné au préalable. Petit tour d'horizon de tout ce qu'il faut savoir avant d'aller creuser le sol de France.

Mieux connaître l'archéologie
Les fouilles bénévoles. Pourquoi, qui, quand, où et comment ?
Ce qu'il faut savoir avant de partir
Pour en savoir plus

Photo : Parc archéologique européen du Mont Beuvray © Bibracte / A. Maillier


Dossier réalisé par Chahine Benabadji