Sète à l'écran

Sète à l'écran
Lido © Maynard

En partenariat avec l'Office de tourisme de Sète

La série vedette de TF1 Demain nous appartient n’est pas la seule à utiliser Sète comme décor. Baignée par une lumière miraculeuse, cette belle Méditerranéenne inspire depuis longtemps les cinéastes qui y trouvent un cadre idéal pour tourner leurs films : les hauteurs du mont Saint-Clair, une longue plage, de jolis quartiers typiquement languedociens, un port de pêche, des canaux… De nombreux films, téléfilms et séries ont été réalisés ici, ce qui offre quantité d’idées de promenades originales. En route pour la ville la plus photogénique du Sud de la France !

Sète star de cinéma

Sète star de cinéma
Villeroy-Listel © JP Degas

Ces dernières années, un quart des films tournés dans la région Occitanie l’ont été à Sète. Cette attirance se manifeste depuis longtemps. L’un des plus anciens et plus fameux longs métrages à avoir été réalisés - en partie - dans la commune est Pépé le Moko (1937), œuvre de Julien Duvivier interprétée par Jean Gabin et dont l’action est située… à Alger.

Sète est toutefois plus reconnaissable dans d’autres films plus récents, comme par exemple César et Rosalie de Claude Sautet (1971). Entre la plage de la Corniche et le port, Romy Schneider, Sami Frey et Yves Montand confrontent leurs sentiments lors de séquences importantes d’une histoire qui se déroule également à Paris et Noirmoutier.

Joutes à Sète © Office de tourisme de Sète

Dans l’une des scènes clé du film, ces stars assistent aux célèbres joutes nautiques de Sète, un tournoi qui met aux prises, à la belle saison, des hommes vêtus de blanc, armés d’un pavois et d’une lance, et qui s’affronte du haut de 2 barques (la rouge et la bleue) propulsées par 10 rameurs. Ces combats, non sans danger, se déroulent dans une ambiance très festive au son de hautbois et tambour. La 276e fête de la Saint-Louis, qui consacre le monde des joutes aura lieu en 2018du 23 au 28 août, c’est dire si la tradition des joutes est ancrée dans la ville.

De la Pointe Courte d’Agnès Varda aux quais d’Abdellatif Kechiche

De la Pointe Courte d’Agnès Varda aux quais d’Abdellatif Kechiche
© Maynard

Autre lieu qui a inspiré le cinéma : la Pointe Courte, un ravissant petit port donnant sur l’étang de Thau. Ce quartier est l’un des plus séduisants de Sète, avec ses ruelles, ses petites maisons pittoresques et les barques des Pointus (c’est le nom des habitants du quartier).

La Pointe Courte a tellement séduit Agnès Varda qu’elle a nommé ainsi son premier long-métrage, réalisé à Sète en 1954.  L’action se déroule dans le quartier au cœur du monde des pêcheurs selon le parti-pris du cinéma-réalité cher à Agnès Varda. Aujourd’hui, cette histoire de couple en difficulté, incarné par Silvia Monfort et Philippe Noiret, peut également se regarder comme un documentaire inestimable sur le Sète de l’époque.

Agnès Varda est d’ailleurs une fidèle de Sète puisque, un demi-siècle plus tard, elle est revenue y tourner Les Plages d’Agnès (2007), un film où elle évoque les événements importants de sa vie à travers les plages qui l’ont marquée. Parmi celles-ci, la plage de la Corniche, où, d’une certaine manière, sa carrière a débuté avec le tournage de La Pointe Courte.

La plage de la Corniche est l’une des nombreuses plages de Sète, qui cumulent 12 km d’étendues de sable. Séparant la mer Méditerranée de l’étang de Thau, le lido compte parmi les plus belles plages du Sud de la France. Un superbe décor de film, qui a accueilli de nombreux tournages.

© Office de tourisme de Sète

Les plages ne sont toutefois pas les seuls décors marins sétois à se retrouver à l’écran. Le port et ses quais ont ainsi servi de cadre à plusieurs scènes de La Graine et le mulet (2007) d’Abdellatif Kechiche. C’est ici qu’est amarré le bateau que les personnages du film, une famille d’origine tunisienne, entendent transformer en un restaurant.

Comme Agnès Varda, le réalisateur palmé de La vie d’Adèle est un récidiviste. L’an dernier, il est revenu à Sète  pour son dernier film en date, sorti cet hiver : Mektoub, my love: canto uno (2017) dont l’un des personnages travaille, là encore, dans un restaurant familial du quartier du port.

Fascinant cœur battant de la ville, le port de Sète est né sous le règne de Louis XIV il y a un peu plus de 350 ans. Sur ses quais, ainsi que sur ceux de canaux, on peut  faire une halte agréable dans un café en admirant l’architecture de cette belle cité… et, qui sait, observer le travail d’équipes de tournage, dont celle des séries Demain nous appartient ou Candice Renoir.

Sète à la télé

Sète à la télé
Candice Renoir © Office de tourisme de Sète

Car Sète inspire également la télé pour deux séries à grand succès. Ainsi, la policière Candice Renoir (interprétée par Cécile Bois), véritable star du petit écran, est depuis 2012 en fonction à Sète pour le plus grand plaisir des téléspectateurs de France 2.

Parmi les innombrables lieux sétois fréquentés par Candice, citons le Grand Hôtel, le Théâtre de la Mer, la promenade Leclerc et sa crique, le quai Vauban et le commissariat, le bar du Vieux-Port, Villeroy et ses villas, le phare au bout du môle Saint-Louis, mais aussi le Lido et l’étang de Thau avec ses villages situés sur son pourtour. On y déguste des huîtres à Mèze, Bouzigues ou Marseillan, on y découvre de jolies petites cités typiquement languedociennes comme Balaruc-le-Vieux, Poussan, Gigean, Loupian, ou Montbazin, de même que des vignobles, des garrigues… Autant d’occasions de se balader très agréablement depuis Sète, ces destinations se trouvant tout près de la ville !

Flâner sur les quais © JP Degas

Autre production tournée à Sète, Demain nous appartient est pour sa part un feuilleton quotidien diffusé par TF1 depuis l’été 2017. Entremêlant histoires de familles et intrigues policières, il compte dans sa distribution, très fournie, des comédiens comme Ingrid Chauvin, Samy Gharbi, Lorie Pester, Charlotte Valandrey, Alexandre Brasseur… Un studio de plus de 7 000 m² a été créé spécifiquement pour les besoins de la production, mais beaucoup de scènes sont également tournées à travers la ville. A vous de les découvrir dans les futurs épisodes ou, mieux, en venant à Sète.

Ont également été tout ou partie tournés à Sète…

Ont également été tout ou partie tournés à Sète…
Sète © Claude Cruells

Et ce n’est pas tout… Sète déroule un générique époustouflant. Des dizaines d’autres cinéastes ont utilisé la ville comme décor de leurs films dont Babette s'en va-t-en guerre de Christian-Jaque avec Brigitte Bardot (1959), Le Gitan de José Giovanni avec Alain Delon (1974), L’Union sacrée d’Alexandre Arcady avec ‎Richard Berry et ‎Patrick Bruel‎ (1988).

Plus récemment, Sète a accueilli les tournages d’Un week-end sur deux de Nicole Garcia avec Nathalie Baye (1990), Le Petit criminel de Jacques Doillon avec Richard Anconina (1990), Bellamy, dernier film de Claude Chabrol avec Gérard Depardieu (2008), ou Tout nous sépare de Thierry Klifa avec Catherine Deneuve et Diane Kruger (2017)… Clap de fin… pour l’instant !

Le SunSète Festival

Le SunSète Festival
© JP Degas

Vous aimez le cinéma ? Pas la peine d’attendre le prochain tournage pour croiser des stars à Sète. Il suffit de patienter quelques semaines pour assister au SunSète Festival.

Ce festival se déroule chaque année en juillet (du 7 au 12, en 2018). Son programme comprend des rencontres avec des personnalités du cinéma, ainsi que des projections de films courts et longs en compétition. Alexandre Arcady, Agnès Varda, Abdellatif Khechiche, Jean-Pierre Jeunet, Laetitia Casta, Fanny Cottençon, entre autres, en ont été les invités.

Bon à savoir : des séances de cinéma en plein air sont offertes la nuit venue sur la plage de la Fontaine (place Roger-Thérond, près de Villeroy). On assiste aux projections les pieds dans le sable et la tête sous les étoiles…

Sète, une vraie vedette !

En savoir plus

Office de tourisme de Sète : www.tourisme-sete.com

SunSète Festival : www.sunsete-festival.fr

Texte : Routard.com

Languedoc-Roussillon Les articles à lire

Bons Plans Voyage

Services voyage