7 tours à visiter dans le monde

7 tours à visiter dans le monde
Toronto Convention & Visitors Association

Située à quelques encablures du lac Ontario, cette tour de béton en forme de fusée couronnée d’une grosse boule s'élève à 533 mètres (antenne comprise) au-dessus de la capitale économique du Canada.

La CN Tower est l’immeuble à structures autoportantes le plus élevé du monde. L’ascenseur de verre s’élève à 346 m en moins d’une minute. De là, superbe vue sur Toronto et le lac.

Parmi les attractions les plus spectaculaires : le plancher de verre donnant sur le vide ou, pour les amateurs de sensations fortes, l’Edge Walk, consistant à se balader à mains libres à 356 m de haut, le long d’une corniche 1,5 mètre de large, suspendu à un harnais !

Willis Tower à Chicago

L’ex-Sears Tower est l’emblème de Chicago. Culminant à 443 m de haut (527 m avec les antennes), la Willis Tower attire chaque année plus d’1,5 million de visiteurs.

Pour une vue à couper le souffle sur Chicago, le lac Michigan et pas moins de quatre états américains, on peut monter à la plate-forme d’observation panoramique (en plexiglas) du 103e étage à près de 400 m d’altitude. Attention, compter au moins 1 h 30 d’attente !

Empire State Building à New York

Sans doute le gratte-ciel le plus célèbre du monde, et King Kong y est pour quelque chose ! Depuis l’effondrement du World Trade Center en 2001, l’Empire State Building, construit en 1930, est redevenu la plus haute tour de Manhattan, avec 448 m de haut.

Plate-forme d’observation au 86e étage, avec une vue extraordinaire sur l’une des métropoles les plus fascinantes du monde. Grosse affluence au coucher du soleil, mais c’est splendide à toute heure.

Pour quelques dollars de plus (40 $ en tout !), on peut s’élever au 102e étage, d’où l’on admire New York à travers une vitre, mais avec beaucoup moins de monde autour de soi.

Fernsehturm à Berlin

Située sur l’Alexanderplatz, la Fernsehturm (antenne de télévision) était la fierté de Berlin-Est à son inauguration, en 1969. Aujourd’hui, elle est l’un des symboles du Berlin réunifié, mais aussi le monument le plus visité de la capitale allemande, qu’elle domine à 365 m de hauteur.

Sa particularité : un restaurant tournant installé dans une boule d’acier de 30 m de diamètre. Il effectue une rotation complète le temps d’un repas pour laisser le temps d’admirer Berlin. Réservation indispensable, mais ce n’est pas l’une des meilleures tables de la ville…

Burj Khalifa à Dubaï

Splendide gratte-ciel en forme de fusée, elle se voit à des dizaines de kilomètres à la ronde et sa pointe s’élève au-dessus des nuages quand le ciel est couvert. La tour Burj Khalifa est la plus haute du monde : 828 mètres !

Burj Khalifa abrite 160 étages d’appartements, 50 étages de bureaux et un hôtel de luxe griffé Armani. Elle a servi de cadre à l’une des scènes les plus spectaculaires de Mission impossible 4, avec Tom Cruise. Et, dans la série "Livre des records", elle jouxte le plus grand centre commercial du monde, le Dubai Mall.

Autre record : le ticket d’entrée sans réservation : 400 AED, soit 87 € ! Et presque quatre fois moins cher (125 AED) en réservant. Vous savez ce qui vous reste à faire…

Petronas Towers à Kuala Lumpur

De jour comme de nuit (encore plus !), ces deux tours jumelles de verre et d’acier, reliées au 41e étage par un pont, laissent sans voix. Les Petronas Towers, culminant à 451 m, sont le symbole du tigre malais triomphant.

Le nombre de tickets est limité chaque jour et, pour pouvoir visiter les Petronas, il est conseillé de réserver et/ou d’arriver bien avant l’ouverture des caisses, à 8 h 30. On visite la passerelle au 41e étage et la plate-forme d’observation au 86e étage.

Au pied de la tour, centre commercial archi-luxueux, salle de concert et d’exposition, ainsi qu’une esplanade agrémentée d’un lac articificiel, dans un décor des plus futuristes.

Shanghai World Financial Center à Shanghai

Le « décapsuleur », 5e plus haute tour du monde, est l’emblème du nouveau Pudong, le Manhattan chinois. Culminant à 492 m, le Shanghai World Financial Center se distingue par son gigantesque trou ovale à son sommet, qui lui vaut son surnom.

Sur le niveau supérieur du décapsuleur se trouve une plate-forme d’observation, la plus haute du monde, à 474 m au-dessus de Shanghai. Le sol est en verre, avis aux amateurs de sensations fortes.

L’accès au sommet donne le vertige, et pas seulement en raison de son prix exorbitant. Avec le spectacle fascinant du nouveau Shanghai sous les yeux, on se dit que le 21e siècle sera asiatique ou ne sera pas !

Pour en savoir plus

Consulter nos fiches Canada, Chicago, New York, Berlin, Dubaï, Malaisie et Chine

Voir notre dossier sur les immeubles les plus fous du monde

Lire notre article sur l’inauguration du Shard à Londres.

Texte : Jean-Philippe Damiani

Mise en ligne :

Les articles à lire

Bons Plans Voyage