Drôme, nos coups de cœur

Drôme, nos coups de cœur
Grignan © Boris Stroujko - Fotolia

Des montagnes du Vercors aux oliviers de la Drôme provençale, en passant par les vignobles de la vallée du Rhône, la Drôme déploie une belle palette de paysages et de terroirs. Porte d’entrée du Sud, ce département, qui fait le trait d’union entre les Alpes et la Méditerranée, se visite en toute saison. Pour en savourer le meilleur, on vous livre nos coups de cœur…

Nyons, capitale de l’huile d’olive

Nyons, capitale de l’huile d’olive
Nyons © Richard Semik - stock.adobe.com

Impossible de résister au charme de Nyons, petite ville ensoleillée à la séduction toute provençale, enserrée dans un cirque de collines, les pieds trempant dans l’Eygues. Nyons mérite aussi le détour pour ses olives noires AOC, que l’on retrouve dans toute la cuisine de la région. Offrez-vous une dégustation d’huile AOP à base de la variété d’olive emblématique de la région qui répond au doux nom de « tanche », récoltée à flanc de coteaux dans la Drôme provençale et dont la fine peau est ridée par le froid.  La ville et ses alentours regorgent d’autres bons produits comme la truffe ou le miel de lavande. Un joli pont roman et de belles façades témoignent du passé glorieux de Nyons.

Lire aussi notre article La Drôme en automne

Le parc naturel régional des Baronnies, entre Alpes et Méditerranée

Le parc naturel régional des Baronnies, entre Alpes et Méditerranée
Buis-les-Baronnies © louis - stock.adobe.com

Voici un superbe territoire à l’image de la Drôme, à la croisée des influences alpines et méditerranéennes. Les Baronnies raviront aussi bien les amoureux d’espaces sauvages, de botanique, de vautours ou de géologie que les amateurs de vieilles pierres qui se pâmeront devant le charme de ses villages perchés ou hameaux isolés sis dans un cadre naturel de toute beauté. On a un petit faible pour Buis-les-Baronnies, village aux maisons pimpantes niché dans la vallée et que l’on peut utiliser comme camp de base. Un territoire qui peut se découvrir en voiture ou, mieux encore, à pied ou à vélo. 

Grignan et son château, joyau de la Drôme provençale

Grignan et son château, joyau de la Drôme provençale
Grignan et lavandes en été © Jean-Philippe Damiani

En toute saison, mais encore plus au début de l’été quand les lavandes sont en fleur, c’est un bonheur de découvrir le village de Grignan et son château Renaissance, où vécut la fille de la marquise de Sévigné. Une visite incontournable dans ce merveilleux pays qu’est la Drôme provençale, qu’on peut combiner avec celle du Colophon, intéressant atelier-musée de la Typographie. Installé dans la maison du Bailli, on y trouve une librairie, un atelier bien vivant, mais aussi un réjouissant musée de vieilles machines, une prison aménagée en salle d’expo et un bistrot. Passionnant !

Lire aussi notre article Grignan et la Drôme provençale

Montélimar, la capitale du nougat

Montélimar, la capitale du nougat
© Ville de Montélimar

Souvent on ne fait qu’y passer sur la N7, en route vers le soleil de la Méditerranée… Pourtant, Montélimar est une petite ville très agréable, le pays du nougat et de la lavande. Il fait bon flâner le long des ruelles et placettes tranquilles de Montélimar ou le long des allées Provençales plantées de platanes, bien vivantes le soir. Et puis, bien située entre Ardèche et Drôme, au cœur de la vallée du Rhône, Montélimar peut servir de camp de base pour musarder dans le coin.

Die et le pays diois, entre randonnées en montagne et fête de la Transhumance

Die et le pays diois, entre randonnées en montagne et fête de la Transhumance
Die © jeanmichel deborde - stock.adobe.com

Blottie au creux des montagnes, dominée par les imposantes falaises du Glandasse, Die est une ville plaisante, un important centre de production de plantes et de la clairette de Die, ce fameux vin fruité. Les petites rues étroites enserrées au cœur d’anciens remparts et aux allures médiévales contribuent au charme de Die. Dans la région, de belles randonnées sont à faire. Ne manquez pas la fête de la Transhumance : la grande migration saisonnière des troupeaux vers leurs estives. Le point d’orgue de ce week-end festif : le défilé de milliers de moutons dans les rues de Die, le samedi. Un rendez-vous populaire autour d’une tradition pastorale qui vaut vraiment le déplacement ! 

Road trip spectaculaire dans le Vercors

Road trip spectaculaire dans le Vercors
Route de Combe-Laval © rudiernst - stock.adobe.com

 Forteresse de roche imprenable, le Vercors, resté longtemps isolé, fut dans l’histoire une terre de spiritualité et de résistance. Les routes du Royans, du Vercors (encore !) et du Diois, ont été construites au XIXe s pour désenclaver le plateau du Vercors. Combe-Laval, la route du col de Rousset, les gorges d’Omblèze, les gorges des Gâts : tunnels percés dans la roche, voies taillées à flanc de falaise, ou même carrément suspendues dans le vide, ces routes construites dans des conditions extrêmement difficiles laissent, encore aujourd’hui, sans voix le voyageur qui les emprunte.

Randonnées dans l’arrière-pays sauvage du Vercors

Randonnées dans l’arrière-pays sauvage du Vercors
Vercors © sanderstock - stock.adobe.com

Paysages et panoramas grandioses, falaises, rivières, grottes, le Vercors possède d’innombrables attraits susceptibles de ravir les amoureux des grands espaces. Le must reste la Grande Traversée du Vercors. Emprunter l’itinéraire prestigieux de la GTV, cette antithèse du TGV qui circule dans la vallée. Cette Grande Traversée du Vercors, parcours balisé de 150 km, de Méaudre (en Isère) à Lente, permet de découvrir – en été ou en hiver – les plus belles et les plus sauvages zones de ce massif décidément formidable. Pourquoi pas accompagné d’un âne ou de chiens de traîneau, à skis ou raquettes aux pieds… Une belle option pour se familiariser avec le Vercors, mais il existe bien d’autres sentiers pour randonner dans le coin !

Lire notre reportage Le Vercors : un massif, deux visages

La vallée de la Drôme, de village en village

La vallée de la Drôme, de village en village
Crest © 357680 ANDRE CUZEL

Entre Vercors et Provence, une fissure profonde et verte : la vallée de la Drôme. Avec 300 jours de soleil par an en moyenne, elle bénéficie d’un climat et de paysages exceptionnels, à la fois méditerranéens et alpins. Mirmande figure parmi les « plus beaux villages de France ». Derrière les remparts, les maisons ont conservé leurs façades de pierres et leurs vieilles portes, mais aussi Saoû, Cliousclat ou Crest, village médiéval de caractère dominé par le plus haut donjon de France.

Lire notre article Vallée de la Drôme, soleil et dolce vita

Le musée international de la Chaussure de Romans-sur-Isère

Le musée international de la Chaussure de Romans-sur-Isère
Musée international de la Chaussure © Joël Garnier - Ville de Romans

La Drôme est aussi une terre de savoir-faire : installé dans une ville où le travail du cuir et de la chaussure est implanté de longue date, ce musée en est la preuve éclatante. Consacré à la chaussure dans le monde, il présente des trésors comme de vénérables sandales égyptiennes en papyrus, chopines vénitiennes, bottes de 7 lieues, ainsi que tous les souliers ayant chaussé d’illustres pieds. Ensuite, il est agréable de flâner dans les ruelles de Romans-sur-Isère, magnifiquement bordées d’hôtels particuliers, entamer une balade le long de ses berges, visiter sa collégiale

Les trésors cachés du musée d’Art sacré de Mours-Saint-Eusèbe

Les trésors cachés du musée d’Art sacré de Mours-Saint-Eusèbe
© Musée d'Art sacré de Mours-Saint-Eusèbe

Une petite église romane, élevée au XIe s, sert d’écrin au plus beau des joyaux : un fonds exceptionnel de plus de 25 000 objets d’art sacré (XIVe-XXe s), sauvés de l’oubli par le prêtre de la paroisse. Orfèvrerie, sculptures, vêtements liturgiques… Seule une petite partie de la collection est présentée, mais soyez sûr d’y voir le témoignage d’une ferveur créatrice absolument superbe. Un musée inattendu et incontournable dans la Drôme des collines, aux portes de Romans-sur-Isère.

L’incroyable Palais du facteur Cheval à Hauterives

L’incroyable Palais du facteur Cheval à Hauterives
Palais du facteur Cheval © jojojo07 - stock.adobe.com

Au nord du département, le petit village de Hauterives est devenu internationalement célèbre par les soins involontaires du  facteur Cheval qui y a élevé son Palais idéal, monument surprenant, intrigant, incontournable. Un « chef-d’œuvre mondial de l’art naïf » à visiter absolument avant de musarder dans les environs, car la région est douce, jolie et reposante. L’occasion d’entreprendre d’agréables balades dans un paysage marqué de paisibles collines, de jolies rivières et de maisons aux murs en galets. 

Le vignoble de Crozes-Hermitage, trésor des Côtes-du-Rhône

Le vignoble de Crozes-Hermitage, trésor des Côtes-du-Rhône
Vignes de Tain-l’Hermitage © Richard Semik - stock.adobe.com

Tain-l’Hermitage est aujourd’hui connu dans le monde entier comme le centre d’une zone de production des fleurons des côtes-du-rhône. Cette zone, située de part et d’autre du Rhône, produit, sur sa rive gauche (côté Drôme), les fabuleux hermitage et crozes-hermitage. Balade dans les coteaux qui dominent la ville et visite des caves vivement conseillées !  Et, un bonheur n’arrivant jamais seul : Tain-l’Hermitage est aussi le lieu où se trouve la Cité du Chocolat de Valrhona.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le guide du Routard Ardèche, Drôme en librairie.

Pour préparer votre séjour, consultez notre guide en ligne Ardèche, Drôme.

Drôme Tourisme

Comment y aller ?

En TGV depuis Paris Gare de Lyon,jusqu'à Valence (2h15 environ). Liaison également vers Toulouse, Genève, Bordeaux, Strasbourg, Lille en TGV ou Intercités. Location de voiture conseillée pour visiter la région.

Où dormir ?

Trouvez votre hôtel dans la Drôme.

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Ardèche, Drôme Les articles à lire

Voyage Ardèche, Drôme

Bons Plans Voyage

Services voyage