Inde : Auroville, la cité utopique près de Pondichéry

Inde : Auroville, la cité utopique près de Pondichéry
Matrimandir © Mazur Travel - stock.adobe.com

Fondée en 1968 dans le Tamil Nadu, Auroville est une cité utopique basée sur un rêve de paix et d’harmonie universelles. Loin d’être une attraction touristique, c’est une expérience unique que l’on peut découvrir à 10 km au nord de Pondichéry afin de se faire sa propre idée sur sa philosophie et son mode de vie.

Auroville : un rêve humaniste et universel

Auroville : un rêve humaniste et universel
Méditation collective © Melting Spot - Shutterstock

« Inventer une cité universelle où hommes et femmes de tous les pays doivent pouvoir vivre en paix et en harmonie au-dessus de toute croyance, de toute politique et de toute nationalité ».

Tel est l’idéal philosophique à l’origine d’Auroville, une ville créée de toutes pièces à partir d’une idée, en pleine campagne, à quelques kilomètres de Pondichéry. Sous l’impulsion de la Mère, compagne de Sri Aurobundo (fondateur d’un ashram à Pondichéry), ce rêve incroyable prit forme en 1968. L’architecte français Roger Anger inventa une « cité de l’Aurore » (origine du nom Auroville).

Au centre du territoire, se dresse le Matrimandir un énorme bâtiment sphérique, comme une boule de feu, dans une galaxie tournante. Ce n’est pas un temple, mais un lieu de méditation.

Autour s’étend une immense forêt plantée de millions d’arbres, sillonnée par des chemins de terre sur lesquels les Aurovilliens roulent à bicyclette électrique ou à moto. Très peu de voitures, des maisons, des petites pensions (homestays) éparpillées dans les feuillages. Jean-Jacques Rousseau aurait aimé Auroville !

Dès le départ on a divisé l’ensemble en 4 zones : culturelle, résidentielle, industrielle et internationale. Cette cité utopique est supposée n’appartenir à personne en particulier, mais à l’ensemble de l’humanité.

Le 28 février 1968, lors de l’inauguration d’Auroville, des représentants officiels de 124 nations et de 23 États indiens vinrent soutenir le projet qui envisageait à l’époque un maximum de 50 000 habitants. Il y en a actuellement environ 2 950. Peu importe si l’objectif des origines n’a pas été réalisé à 100 % car ce qui existe aujourd’hui est la preuve vivante d’une expérience humaine unique.

Les Aurovilliens sont des hommes comme les autres

Les Aurovilliens sont des hommes comme les autres
Charte d'Auroville © Olivier Page

Les Aurovilliens sont les serviteurs de la conscience divine, mais au quotidien ils pratiquent un humanisme pratique à travers des modes d’existence communautaire, loin du brouhaha de la société de consommation et de gaspillage.

En 2019, près de 2 950 personnes de 50 nationalités font vivre Auroville : 1 300 Indiens (près de la moitié donc), 410 Français, 250 Allemands, et 160 Italiens. Chacun vit dans une communauté dont le nom est souvent chargé de sens philosophique : Aspiration, Existence, Fraternity, Certitude, Courage, Discipline, Gratitude

On y travaille selon ses compétences. Les Aurovilliens ont la tête dans les étoiles, mais les pieds sur terre. Certains sont à l’avant-garde de l’innovation technologique, du développement durable et des énergies renouvelables. On y pratique le reboisement, le défrichage de terres, la permaculture (l’agriculture bio). Des pionniers ont fondé une ferme expérimentale (Windarra Spirulina Farm) où l’on fabrique de la spiruline, un produit naturel énergisant à base d’algues vertes.

Pour l’approvisionnement en eau, une société d’Auroville fabrique des éoliennes considérées comme les plus efficaces d’Inde. Une dizaine de laboratoires de recherche se consacrent à l’évolution humaine, à l’écologie (l’eau, la forêt), à la santé, à la naturopathie… En 2018, Auroville fêtait ses 50 ans d’existence.

Avec le temps, le rêve d’Auroville s’est transformé, s’adaptant au monde moderne, sans rien perdre de sa puissance. Quelle belle métamorphose de l’utopie !

Comme le Graal que l’on n’atteint jamais, le magnifique idéal d’Auroville a montré qu’il est un objectif humain remarquable, mais difficile à concrétiser. Des visionnaires pragmatiques et courageux ont tout de même essayé de changer le monde. Noblesse et fraternité. Rendons-leur hommage !

Pour en savoir plus

Retrouvez toutes les infos pratiques, les bons plans et les adresses dans le Routard Inde du Sud en librairie.

Lire également notre article Pondichéry, d’hier et d’aujourd’hui

Consulter notre guide en ligne Inde

Comment y aller ?

Auroville se trouve à 10 km de Puducherry : depuis Ambai Salai, rickshaw (maxi 230 ₹ l’aller) ou le bus, mais il s’arrête sur la ECR Rd, au pied de la route qui mène à Auroville. Également en taxi (environ 280 ₹ jusqu’à Auroville).

Séjourner à Auroville

Un bon moyen de « vivre » Auroville et de se faire sa propre idée sur cette expérience.

La haute saison à Auroville s’étend de décembre à fin mars ; de mi-décembre à février, des séjours d’au moins une semaine sont le plus souvent demandés. Si vous décidez de vous rendre à Auroville durant cette période, réservez 4-5 mois à l’avance, car tout est complet très rapidement.

Renseignements sur le site du Guest Accommodation Service.

Plus d’infos sur Auroville auprès de l’Auroville Visitor’s Centre. Map of the Auroville Area en vente (très utile !). On y retire également le Free Pass pour accéder au View Point et au Matrimandir.

Texte : Olivier Page

Mise en ligne :

Inde Les articles à lire

Voyage Inde

Bons Plans Voyage

Services voyage