Copenhague en mode hygge : la dolce vita danoise

Copenhague en mode hygge : la dolce vita danoise
© studiolaska - stock.adobe.com

Convivial, chaleureux, intimiste, cosy, cool, agréable à vivre… Un mot typiquement danois résume toutes ces qualités : le hygge. Et pour expérimenter cet art de vivre à la danoise, direction Copenhague où l’on peut vivre de nombreuses expériences « hyggelig ». La dolce vita scandinave, c’est au Danemark qu’on la vit toute l’année. On vous en dit plus ici…

Lire aussi notre idée weekend Copenhague : 5 raisons d'y aller

Qu’est-ce que le hygge danois ?

Qu’est-ce que le hygge danois ?
Détente au Oerstedsparken © Daniel Rasmussen - Visit Copenhaguen

Le « hygge » ? Un terme intraduisible en français en un seul mot, car c’est à la fois un ressenti et une manière concrète de profiter des petits plaisirs quotidiens, en les partageant avec ses proches, chez soi ou en dehors... C’est un ensemble d’habitudes et de comportements qui visent le bien-être et la détente, les sentiments de sécurité et d’intimité.

Cet art de vivre a même fait l’objet d’une demande, début 2018, par le Danemark auprès de l’Unesco, pour figurer au patrimoine culturel immatériel mondial. La capitale du pays se prête particulièrement à diverses expériences « hyggelig », en toute saison, notamment en hiver, autour de Noël, fête qui constitue le summum en matière de hygge !

Copenhague recèle, en effet, mille lieux et occasions pour savourer la dolce vita nordique, à la fois réconfortante et conviviale : de la pause café à la promenade au fil des canaux, à pied ou en bateau, du pique-nique dans un parc à la découverte du design scandinave…

Copenhague, cosy à l'intérieur

Copenhague, cosy à l'intérieur
© Christian Hoyer - Design Museum

Quoi de plus cosy qu’un agréable moment entre convives autour d’une table bien garnie, dans un décor chaleureux ? Cette expérience de pur hygge est accessible aux visiteurs de passage à Copenhague grâce à l’initiative Meet the Danes qui permet de dîner chez des Danois ayant pris soin de préparer un bon repas. C’est l’occasion rêvée pour discuter du hygge avec eux et de découvrir un intérieur à la lumière tamisée, un cocon avec bougies, canapés couverts de coussins et peut-être même, comble du hygge, une cheminée où crépite un feu de bois.

Pour remonter aux sources de l’atmosphère intimiste et douillette des maisons danoises, il faut visiter le Design Museum, fondé en 1890 et abrité dans un bâtiment rococo qui servit autrefois d’hôpital. Les plus grands noms y sont représentés : des précurseurs, dans la première moitié du 20e siècle, aux jeunes créateurs, tous suivant une ligne fonctionnelle et minimaliste reconnue dans le monde entier. Les salles tournent autour d’un jardin calme et arboré, où l’on peut s’installer pour manger ou boire un café. À moins de préférer l’élégant cadre rétro du restaurant du musée, appelé Klint.

© Glyptoteket

Changement de style pour une pause tout aussi délicieuse au cœur du jardin d’hiver de la Ny Carlsberg Glyptotek, avec sa verrière surplombant palmiers, plantes exotiques, colonnes classiques et mosaïques au sol. Ce vaste musée a été créé à la fin du 19e siècle par le brasseur Carl Jacobsen, fervent collectionneur d’art. Il rassemble de superbes pièces de l’antiquité égyptienne, grecque et romaine, des peintures et sculptures de grands maîtres français (de Courbet à Matisse en passant par Cézanne et Delacroix) ou d’artistes danois.

Dans le même esprit hyggelig, les superbes serres du parc botanique ou Botanisk Have constituent une oasis luxuriante et paisible. Bâties en 1874, elles accueillent une petite jungle dans laquelle on peut s’immerger jusqu’à la canopée, grâce à une passerelle suspendue à cinq mètres de haut. La température tropicale est la bienvenue par temps gris ou froid…

© Poul Buchard - Louisiana Museum of Modern Art

À proximité, au musée national des Beaux-Arts ou Statens Museum for Kunst, des bancs sont disposés dans les nombreuses pièces pour admirer les chefs-d’œuvre sans s’épuiser. Il est aussi possible de faire une halte gourmande au café du musée, agrémenté de plantes vertes et de jolis meubles design en bois clair. De plus, à l’édifice principal, érigé en 1896, a été ajoutée une partie moderne, un siècle plus tard, avec d’immenses baies vitrées donnant sur le jardin attenant. Art, architecture et nature semblent fusionner dans une harmonie subtile et épurée, propice au hygge.

Une impression similaire et même décuplée émane de la visite de Louisiana. À trente minutes en train au nord de Copenhague, ce magnifique musée d’art moderne et contemporain, inauguré en 1958, est posé en bord de mer et possède un très beau jardin de sculptures (signées Miro, Calder, Roy Lichtenstein, etc.). La plupart de ses salles et galeries sont ouvertes sur l’extérieur, le regard passant avec fluidité d’un tableau du Danois Per Kirkeby à l’horizon marin, d’une statue de Giacometti à un arbre centenaire…

Le hygge en plein air : Copenhague, entre ruelles et jardins

Le hygge en plein air : Copenhague, entre ruelles et jardins
Larsbjørnsstræde © Martin Heiberg - Visit Copenhaguen

Le hygge se vit été comme hiver, à la maison comme à l’extérieur. Par exemple dans le charmant quartier Latin, historiquement fréquenté par les étudiants, d’où le nom de l’une de ses voies : Studiestræde.

Autres rues très mignonnes à arpenter à pied ou à vélo, mode de transport préféré des habitants de Copenhague : Skt. Pedersstræde, avec une jolie église et une bonne boulangerie traditionnelle, Larsbjørnsstræde ou Teglgårdsstræde. Vieux immeubles aux façades colorées, pavés au sol, petites boutiques, cafés et restaurants conviviaux… le secteur est enchanteur !

Kastellet © dudlajzov - stock.adobe.com

Il est bordé, au nord, par Rosenborg Have, ou Kongens Have, c'est-à-dire « le jardin du roi ». Ce parc Renaissance aux grandes étendues de gazon est le plus ancien de la ville. L’été, il accueille les nombreux amateurs de pique-nique ainsi que quelques séances nocturnes de cinéma en plein air : très hyggelig !

Les espaces verts qui couvrent une partie de la Citadelle ou Kastellet, remontant à 1626, sont aussi propices aux déjeuners sur l’herbe et aux balades sur les remparts qui dessinent une forme d’étoile à cinq branches. Encore plus vaste, le parc à l’anglaise Frederiksberg Have, idéal pour une flânerie hyggelig à pied ou en barque sur ses plans d’eau.

Visiter Copenhague au fil de l’eau

Visiter Copenhague au fil de l’eau
© Abdellah Ihadian - GoBoat

La navigation est encore plus intéressante et variée en parcourant les canaux de l’adorable district de Christianhavn, bordés de belles bâtisses colorées du 17e siècle. De préférence à bord d’un GoBoat, petite embarcation dont la coque est en partie fabriquée avec des bouteilles en plastique recyclées. Équipée d’un moteur électrique rechargé avec des énergies renouvelables, cette barque bleue se faufile en silence sous les ponts, longe les nombreux bateaux amarrés aux quais et permet même, grâce sa table et ses bancs, de pique-niquer à bord.

Plus sportif mais tout aussi paisible, l’exploration des méandres aquatiques de Copenhague en ramant. En plus d’être hyggelig, elle peut s’avérer très écolo, si l’on emprunte un Green Kayak, ou Miljøkajakken en danois. Depuis avril 2017, il est en effet possible, d’avril à octobre, de réserver gratuitement un kayak avec pour seule contrepartie le ramassage de déchets rencontrés en surface, qui sont ensuite triés et recyclés.

Copenhague, entre baignades et sauna

Copenhague, entre baignades et sauna
© CopenHot

Un geste vert pour un port qui est considéré comme l’un des plus propres au monde… D’où les nombreux baigneurs l’été, qui n’hésitent pas à se jeter à l’eau, que ce soit dans la très ludique piscine en plein air immergée dans le canal, baptisée Islands Brygge Havnebadet, ou un peu partout depuis les quais.

Certains prennent des airs de plage, comme du côté d’Halvandet Beach, à Refshaleøen, ancienne zone d’entrepôts devenue un haut lieu de sorties branchées, avec musée d’art contemporain dans un hangar, bars, food trucks, salle d’escalade et même un spa à ciel ouvert, posé sur les docks !

CopenHot a installé deux saunas avec vue panoramique et cinq bains chauds directement alimentés par l’eau salée du port. Plus les trois jacuzzis flottants, embarqués sur des canots à moteur électrique qui sillonnent les canaux pendant une heure et demie… Une croisière ô combien hyggelig ! CopenHot fonctionne toute l’année et la tradition veut que l’on plonge dans l’eau, même si elle est glacée, après avoir bien transpiré : une pratique que les adeptes trouvent addictive… au moins autant que celle du hygge !

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Copenhague en librairie.

Consulter notre guide en ligne sur Copenhague

Site de l’office du tourisme de Copenhague 

Site de l’office du tourisme du Danemark 

Comment y aller ?

Vols directs quotidiens Paris CDG-Copenhague avec Air France, SAS, EasyJet, Norwegian, Vueling. Vols directs depuis Nice avec Norwegian, depuis Lyon avec EasyJet. En correspondance depuis d’autres aéroports français.

Trouvez votre billet d’avion

Où dormir ?

- Avenue Hotel : 29, Åboulevard. Tél. : +45 35 37 31 11.  Bien situé entre les quartiers de Frederiksberg et Nørrebro, dans un bel immeuble néo-gothique, l’établissement affiche un esprit chaleureux dès la réception, installée directement derrière le bar. Un zinc en U qui donne aussi sur le lounge, fort agréable avec sa cheminée et ses canapés. Aux beaux jours, le patio arboré déploie de confortables banquettes, où l’on peut prendre le petit déjeuner bio. Les chambres aux jolies touches de couleurs et aux photos contemporaines complètent ce cocon hôtelier. Chambre double : à partir de 750Dk (92 €).

- Hotel Kong Arthur : 11, Nørre Søgade. Tél. : +45 33 11 12 12. Au fond d’une petite impasse pavée en bord de lac, ce boutique hôtel de 155 chambres douillettes se répartit en quatre bâtiments dont le plus ancien remonte à 1882. L’équipe est aux petits soins, notamment avec la « cosy hour » en fin d’après-midi, offrant des boissons aux hôtes, ainsi qu’un spa aux inspirations asiatiques, doté d’un jacuzzi, d’un sauna et d’espaces détente intérieur et extérieur. La grande cour agrémentée de plantes accueille les petits déjeuners en été, à moins de préférer la véranda… Chambre double : à partir de 980 Dk (123 €).

Trouvez votre hôtel à Copenhague

Où manger ?

- Hallernes : 18, Rømersgade. Tél. : +45 60 70 47 80. Lun-jeu 10 h-19 h, ven 10 h-20 h, sam 10 h-18 h, dim 11 h-17 h. Smørrebrød : 60-125 Dk (7,50-17 €).  Les très conviviales halles Torvehallerne recèlent des trésors de bouche au fil de leurs stands, dont les fameux smørrebrød, les sandwichs danois proposés en version modernisée par Hallernes : saumon fumé ou mariné, crevettes, tartare de bœuf, rôti de porc, boulettes de viande, etc.

- Barr : 93, Strandgade. Tél. : +45 32 96 32 93. Lun-jeu 16 h-0 h, ven-sam 12 h-minuit. Plats : 160-320 Dk (20-40 €). Menu : 600 Dk (80 €).  Noma, élu meilleure table au monde par la revue Restaurant en 2010, 2011, 2012 et 2014, a déménagé plus à l’est en 2018. À la place, la même équipe a ouvert sa version bistro pour pouvoir goûter la cuisine inventive du chef René Redzepi sans (trop) se ruiner… La déco, en bois du sol au plafond, séduit par sa douceur et son côté zen. Les assiettes revisitent les classiques de la cuisine nordique comme les boulettes de viande ou le hareng fumé, accompagnés de vins naturels et de bières artisanales.

- Gro Spiseri : 4, Æbeløgade. Tél. : +45 52 22 28 79. Dîner sur réservation, du jeudi au dimanche, voire au lundi selon la saison. Menus : 425 – 700 Dk (53-90 €). Le toit d’un immeuble banal dans un secteur légèrement excentré cache un merveilleux jardin partagé au milieu duquel trône une serre avec une longue table d’hôtes, où sont organisés des dîners pour 25 convives. Ils font vite connaissance autour de plats originaux et bien présentés, élaborés avec des ingrédients bio de saison, dont certains viennent, bien sûr, directement du potager perché !

Où boire un café ?

- Wecycle Café : 21 Islands Brygge. Tél. : +45 75 18 18 55. Lun-jeu 8 h 30-20 h, ven 8 h 30-21 h, sam 9 h-21 h, dim 9 h-20 h. Voici un bel endroit cosy et plein de ressources, à la fois loueur de vélo et marchand de cycles ou d’accessoires vintage, mais aussi café pour se détendre et manger sur le pouce. Incontournable dans une ville qui vénère la petite reine !

- Café Hygge : 28, Nørrebrogade. Tél. : +45 88 62 68 28. Tlj 10 h-18 h (jusque 20 h ven-sam). S’il annonce clairement la couleur par son nom, ce petit établissement remplit bien sa mission : l’ambiance y est tout à fait hyggelig avec le mobilier rétro dépareillé, les jeux de société à disposition, l’esprit décontracté et les smørrebrød à la carte. On se sent comme à la maison, le temps d’un petit déjeuner, d’un café, d’un déjeuner ou d’un goûter.

Texte : Stéphanie Condis

Mise en ligne :

Danemark Les articles à lire

Le Danemark peut aisément se visiter à vélo. Le royaume est en effet riche de 12 000 km...

Voyage Danemark

Bons Plans Voyage

Services voyage