Oh, c’est haut !

La route des Grandes Alpes


© Association GTA/www.gta-alpes.com

C'est l’une des premières routes touristiques inventées en France. Elle est née au moment où l’automobile commençait à devenir un important moyen de locomotion. L’idée en est venue en 1909 au Touring Club de France qui voulait établir un itinéraire reliant les grands cols. Ce projet a rencontré celui de l’État qui entendait également tracer une voie afin de désenclaver les vallées alpines et pour satisfaire les besoins de l’armée, notamment. Les travaux se sont étendus pour la majeure partie jusqu’en 1937. Pour sa part, le Touring Club de France s’est entre autres chargé d’installer des panneaux signalétiques et des tables d’orientation. Il est aujourd’hui relayé par une trentaine d’offices de tourisme qui vous indiquent tout ce qui est important : paysages, patrimoine, bonnes adresses…

Sur près de 700 km, le spectacle est tout du long époustouflant. Du lac Léman à la Côte d’Azur, on avale 16 cols, dont le plus haut se trouve à 2 764 m d’altitude (l’Iseran), en traversant quatre grands parcs naturels : Vanoise, Écrins, Queyras et Mercantour.

La meilleure période pour prendre la route des Grandes Alpes se situe entre juin et octobre. Le reste de l’année, il convient de questionner le Centre régional d'information et de coordination routière pour savoir quels sont les cols ouverts. Si vous êtes peu friand des difficultés de la conduite en haute montagne, sans doute devrez-vous passer votre chemin ! Ou bien vous adresser à un pilote qui ne craint pas les montées et les descentes spectaculaires, les virages en lacets, etc. Une autre solution consiste à entreprendre le grand voyage à pied ou à vélo. Des gîtes d’accueil sont disséminés sur le parcours.

Le trajet

Thonon-les-Bains, cols des Gets (1 170 m), la Colombière (1 613 m), les Aravis (1 486 m), Les Saisies (1 633 m), le Cormet de Roselend (1 968 m), l’Iseran (2 764 m), le Télégraphe (1 570 m), le Galibier (2 677 m), le Lautaret (2 058 m), l’Izoard (2 360 m), Vars (2 111 m), La Cayolle (2 327 m), La Croix de Valberg (1 700 m), la Couillole (1 678 m), Saint-Martin (1 604 m), Turini (1 607 m), Menton.

Liens

Consultez notre fiche Alpes.

Le site de l’association Grande Traversée des Alpes : www.routedesgrandesalpes.com.

Livre

La Route des Grandes Alpes, collectif, Éditions Gallimard, collection Encyclopédies thématiques du voyage, 1999.

<< page précédente

Les articles à lire

Et si vous retourniez en Belgique savourer le Bruges des Brugeois ? Un univers plus...

Bons Plans Voyage