Théodore Monod, le voyageur philosophe

Un dossier réalisé par Caroline Coq-Chodorge

Au Tibesti en 1995 © Edmond Diemer
© Edmond Diemer

" Il faut savoir bien sûr, à la fin du chapitre, tourner la page et nous la tournerons. Nous n'en conserverons pas moins, nous les Sahariens, d'hier, quand notre désert sentira le pétrole, l'ardente et presque douloureuse nostalgie de celui qu'embaumaient les chatons d'or des mimosas, de celui qui arrachait à un Bédouin, perdu au cœur de cette effroyable immensité sans puits, mais devant l'aimable vert-bleu de quelques touffes de had sur un sable orangé, ces mots : Trab mounek!… Ah, le beau pays ! "
Théodore Monod a tourné la page, mais nous rouvrons le livre de sa vie pour apprécier l'itinéraire du marcheur du désert et en prendre exemple.



Les articles à lire

Bons Plans Voyage