Sélestat, au cœur de l’Alsace

Sélestat, au cœur de l’Alsace
Sélestat © Bannwarth - Ville de Sélestat

Un week-end à Sélestat, pourquoi pas ? En juin 2018 a été rouverte la Bibliothèque humaniste, après une rénovation qui l’a rendue joliment attractive. C’est l’un des joyaux de Sélestat, éminente cité alsacienne située à 50 km au sud de Strasbourg, qui est riche d’un remarquable patrimoine architectural ancien. Elle s’avère être une destination de choix pour un petit ou grand week-end de découverte de l’Alsace, car elle se situe en son centre et proche de nombreux sites de premier plan.

La Bibliothèque humaniste, trésor de Sélestat

La Bibliothèque humaniste, trésor de Sélestat
Bibliothèque humaniste © Ville de Sélestat

C’est le trésor de Sélestat. La Bibliothèque humaniste, installée depuis le 19e siècle dans une ancienne halle aux blés, fut créée à la Renaissance. Au 15e siècle, cette cité alsacienne faisait partie du Saint-Empire romain germanique et se trouvait au cœur d’un territoire qui vit naître l’imprimerie moderne. La région était alors l’un des foyers de l’humanisme, imprégnée de courants de pensée novateurs visant à élever l’esprit de l’homme.

C’est ici que Beatus Rhenanus (1485-1547), fils d’un riche boucher puis bourgmestre de la ville, fit ses études et s’initia à l’imprimerie. Il poursuivit son cursus à Strasbourg, Bâle – où il devint un grand ami du fameux philosophe Érasme – et Paris.

L’importante bibliothèque que cet humaniste convaincu constitua et légua à Sélestat a été conservée et enrichie au fil des siècles. Son trésor, constitué d’ouvrages manuscrits et imprimés, dont des incunables, a été classé au registre de la mémoire du monde par l’Unesco.

Bibliothèque humaniste © Ville de Sélestat

L’écrin de cette bibliothèque ayant bien vieilli, il a été entièrement rénové. Ses espaces ont été repensés par l’architecte Rudy Ricciotti (notamment auteur du MuCEM), qui a conçu un complément au bâtiment initial, celui-ci étant par ailleurs pourvu d’un nouveau parvis.

Si le trésor n’est consultable que sur demande – ou en ligne –, ses rayonnages sont visibles depuis la grande salle de la bibliothèque. Certains de ses ouvrages sont exposés temporairement et par roulement au cœur d’un dispositif riche en outils numériques explicitant avec clarté qui fut Beatus Rhenanus et ce que fut son époque. Des objets et œuvres d’art datant de cette dernière et appartenant aux collections de la Bibliothèque humaniste sont également exposés.

Vous voyez par exemple l’impressionnante côte du géant Sletto, légendaire fondateur de la ville, qui a fait la fierté des habitants de Sélestat durant des siècles… Mais, las, une analyse scientifique de cette côte a indiqué qu’elle provient d’une baleine !

Ce lieu très singulier, à la fois bibliothèque ouverte aux chercheurs et musée didactique, est un des centres d’intérêt majeurs d’une ville qui a elle-même conservé l’essentiel de son trésor architectural. S’y promener, c’est en quelque sorte marcher sur les pas de Beatus Rhenanus !

Promenade dans Sélestat

Promenade dans Sélestat
Rue des tanneurs © P. Keller - Ville de Sélestat

Fleuron de la plaine d’Alsace, Sélestat compte 34 monuments historiques et sa partie ancienne est un site inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques. C’est dire que s’y balader est un plaisir qui ne se refuse pas.

Les fameuses maisons à pans de bois que l’on trouve fréquemment en Alsace sont nombreuses. Plus qu’on ne le croit de prime abord, sachant que beaucoup d’entre elles sont couvertes de crépi coloré.

Les plus anciennes remontent au Moyen Âge. C’est à la fin de cette période, durant la Renaissance, que Sélestat s’est particulièrement développée. Ville libre du Saint-Empire romain germanique, elle dépendait directement de l’empereur et non d’un seigneur ou d’un prélat, ce qui a contribué à sa prospérité.

Au fil de rues commerçantes (où l’on trouve diverses spécialités culinaires…), ou d’autres plus tranquilles, ou encore sur de petites places et les bords de la rivière Ill, notamment dans le quartier des tanneurs, vous découvrez une belle série de bâtiments remarquables datant principalement des 15e et 16e siècles.

Parmi ceux-ci figurent la Commanderie des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem, qui abrite l’office de tourisme, l’arsenal Sainte-Barbe, avec sa haute façade en forme de pignon crénelé, l’hôtel d’Ebersmunster, ou Cour des Prélats, la maison Goll et son décor peint en trompe-l’œil représentant notamment des humanistes en médaillons…

Dans la Maison du Pain, l’ancien siège de la corporation des boulangers, on a créé un musée consacré à cette denrée. À son rez-de-chaussée se trouve un fournil visible par les clients qui viennent aujourd’hui s’y procurer divers produits.

Eglises de Sélestat © P. Keller - Ville de Sélestat

Sélestat se distingue aussi par la présence quasiment côte à côte de deux églises médiévales : l’église Sainte-Foy (12e-19e siècles) et de l’église Saint-Georges (13e-15e siècles), l’une étant romane, l’autre gothique. Elles donnent l’occasion d’effectuer un exercice d’architecture comparée somme toute assez rare ! Sur le mur droit du narthex (vestibule) de la première, il ne faut pas manquer la gravure représentant un chevalier sur sa monture. On pense qu’elle indique un lieu où l’on rendait la justice.

Des remparts de la ville subsistent de beaux vestiges comme la Tour Neuve (13e-17e siècles), la Tour des Sorcières (13e siècle), ou encore la Porte de Strasbourg qui est l’un des vestiges d’une enceinte conçue par Vauban (17e siècle).

Rompant avec le style dominant du centre ancien, vous remarquerez un sobre et élégant hôtel de ville néo-classique (1788), qui rappelle que l’on peut dénicher quelques demeures du 18e siècle à Sélestat.

De la période allemande date notamment un magnifique château d’eau (1906), près de la gare.

Enfin, au sortir de Sélestat, ne manquez pas de vous aventurer dans son ried, l’Ill*Wald, une réserve naturelle où s’agencent harmonieusement en une zone humide forêt, prairies, rivières et marais. On y observe une flore et une faune très variées.

Autour de Sélestat

Autour de Sélestat
Riquewihr et ses vignobles © pounais24 - stock.adobe.com

Sélestat jouit d’une position géographique très appréciable si l’on y séjourne. La ville se trouve en effet au centre de l’Alsace.

Au nord, vous avez Strasbourg, sa cathédrale, son quartier de la Petite France traversé par des canaux, ses musées…

Au sud, il y a Colmar, son beau centre historique et, là encore, des canaux, le musée Unterlinden qui abrite le célèbre retable d'Issenheim…

À l’ouest, s’étire la route des vins d’Alsace, ses superbes paysages et ses jolis villages comme Ribeauvillé et Riquewihr, qui ne sont pas loin de Sélestat.

C’est par là aussi que s’élève un haut lieu du tourisme de la région. Le château du Haut-Koenigsbourg est une forteresse fondée au 12e siècle et plusieurs fois remaniée. Perchée à près de 800 m d’altitude, elle a été restaurée sous le règne de l’empereur Guillaume II au début du 20e. À proximité, on visite la Volerie des Aigles et la Montagne des Singes. C’est l’une des portes d’entrée du parc naturel des Ballons des Vosges qui s’entend en Alsace, Lorraine et Franche-Comté. Les promenades et randonnées que l’on peut y faire sont innombrables.

Enfin, à l’est passe le Rhin et se révèle la Forêt noire en Allemagne, massif cousin des Vosges.

On peut accéder rapidement à la plupart de ces centres d’intérêt majeurs, notamment grâce à différentes lignes de train, bus ou navettes touristiques, ce qui est intéressant si l’on n’est pas motorisé. On peut aussi louer des vélos, entre autres à assistance électrique.

Fiche pratique

Retrouvez tous les bons plans, adresses et infos pratiques dans le Routard Alsace

Consultez notre guide en ligne Alsace

Alsace Tourisme

Sélestat Haut-Koenigsbourg Tourisme 

Bibliothèque humaniste 

Comment y aller ?

Sélestat est reliée à Paris-Est par le TGV. Liaisons également avec Belfort, Lyon et les autres villes alsaciennes.

L’aéroport le plus proche est celui de Strasbourg.

Où dormir ? Où manger ?

Hôtel-restaurant À l’étoile : 14, route de Baldenheim, Rathsamhausen. À 4 km de Sélestat, un hôtel-resto bien sympathique dans une vieille maison, à l’accueil souriant. Doubles 58 €.

Au bon pichet : 10, pl. du Marché-aux-Choux. Sympathique winstub au cadre boisé où l’on se régale des grands classiques maison. Repas 25-30 €.

Trouvez votre hôtel à Sélestat

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Alsace Les articles à lire

Modestes ou ambitieuses, vos envies de faire du vélo en Alsace ne peuvent qu’être...

Voyage Alsace

Bons Plans Voyage

Services voyage