Les séjours dans les monastères


Le regroupement des religieux en communautés est spécifique à certaines religions. Il est particulièrement développé dans le christianisme et dans le bouddhisme. L'hospitalité faisant partie des devoirs des religieux, la plupart des monastères sont ouverts aux voyageurs désirant renouer avec leur spiritualité.


Abbaye de Lérins, France
Abbaye de Lérins, France.
© Lydia06

Les offices religieux

Les monastères habités par des communautés religieuses ne sont pas ouverts à la visite. Vous êtes les bienvenus, en revanche, dans les lieux de culte (églises ou temples), où se déroulent les offices religieux de ces communautés.
C'est l'occasion d'assister à un service avec des chants grégoriens. Cela permet également de découvrir le sens profond de la liturgie. Les monastères chrétiens présentent sept à huit messes quotidiennes. Pour vivre un moment spirituel unique, la messe de Noël et les offices de Pâques sont recommandés. Une expérience à tenter à l'Abbaye de Tamié, en Savoie, ou à l'Abbaye de Lérins, sur l'île Saint-Honorat, dans les Alpes-Maritimes.
En France, plusieurs monastères bouddhistes sont ouverts aux non-bouddhistes, pour apprendre la prière sous forme de méditation. Dans la Sarthe, le Centre de Méditation Kadampa propose des journées d'enseignement de la méditation, ou des soirées associant méditation et repas bio végétarien.

Les courts séjours

Le cadre retiré des monastères et l'harmonie qui y règnent permettent de retrouver la paix intérieure. Pour accueillir les voyageurs, les monastères ont développé une hôtellerie. Ce sont des bâtiments distincts des lieux où vivent les religieux. Le confort y est très simple (douches et toilettes à l'étage). De plus, le silence est de mise, même aux heures des repas.
Il est généralement demandé d'assister à quelques offices quotidiens. Pour renforcer sa spiritualité, on peut s'entretenir avec un religieux. Le temps de séjour est limité à une semaine. Il faut réserver au moins deux mois à l'avance, car les monastères disposent de peu de chambres. Attention, les lieux de séjour ne sont pas toujours mixtes.
À l'Abbaye de Saint-Wandrille, en Seine-Maritime, l'hôtellerie intérieure accueille les hommes, tandis que l'hôtellerie extérieure reçoit les femmes et les familles. Les couples non mariés peuvent effectuer un séjour, s'ils sont fiancés et se préparent religieusement au mariage.
Les jeunes sont invités à participer à des séjours de partage spirituel. Ils peuvent aussi réviser leurs examens dans un cadre religieux. C'est le cas au prieuré de Béthanie, dans le Loiret.


Les retraites

Effectuer une retraite dans un monastère nécessite un réel engagement spirituel. Les retraites peuvent durer une semaine ou davantage. Elles comportent une participation plus ou moins importante à la vie de la communauté religieuse : participation aux offices, préparation des repas, ménage... Dans l'abbaye Saint-Joseph de Clairval, en Côte-d'Or, les retraites imposent de participer aux offices. Elles prévoient par ailleurs des conférences, des temps de prière et de réflexion religieuse, ainsi que des entretiens avec le clergé. Mais dans l'abbaye du Bec-Hellouin, dans l'Eure, si elle est conseillée, la participation aux offices n'est nullement obligatoire.
Les monastères bouddhistes proposent également des retraites, qui font alterner séances de méditation, enseignement de la parole de Bouddha et participation aux tâches manuelles (jardinage, préparation des repas). Il est possible de commencer par une retraite d'un week-end, en contactant le Centre bouddhiste de l'Île-de-France à Paris.
Offrandes lors d'une cérémonie bouddhiste au Temple de Mahadodhi, Bodh Gaya, Inde
Offrandes lors d'une cérémonie bouddhiste au Temple de
Mahadodhi, Bodh Gaya, Inde.
© Vanessa Poncelet
Page précédente
Page suivante


Les articles à lire

Voyage

Bons Plans Voyage