Les métiers du voyage


Humanitaire



Les métiers

Les métiers de l'humanitaire

Les formations

Le recrutement

Portrait

La santé

Même si l'action humanitaire touche des métiers de plus en plus divers, le secteur d'activité de la santé reste son domaine par excellence. L'aide médicale peut être urgente en cas de conflits ou de famines ou faire partie d'un programme de développement de la santé publique ou communautaire. Dans ces domaines, on retrouve, parmi les plus connues, des associations comme la Croix Rouge, Médecins sans Frontières, Médecins du Monde, Action contre la Faim, Handicap International.


© Solidarités

Infirmier (ère)
Le métier le plus demandé : 30 % des effectifs chez Médecins sans Frontières. Beaucoup ont une formation complémentaire en médecine tropicale, puériculture ou nutrition. Son travail le plus courant est d'assister le médecin ou le chirurgien en hôpital. Également coordination des consultations, distribution de médicaments et activités dans les dispensaires.

Médecin
Généraliste ou spécialisé (médecine tropicale, pédiatrie, épidémiologie, etc.), il intervient en tant que soignant dans des programmes longs ou courts. Coordonne l'activité des missions médicales.

Autres professionnels de la santé
Les effectifs sont plus restreints. Des chirurgiens et des anesthésistes sont demandés pour des missions courtes dans les zones de conflits ou de guerre. Les sages-femmes, laborantin(e)s, biologistes, puéricultrices, nutritionnistes, ou encore dentistes, prothésistes dentaires exercent dans le cadre d'associations médicales ou paramédicales sur des programmes spécifiques.

Humanitaire et protection de l'enfance
L'Institut Bioforce, l'école de l'engagement humanitaire, propose une formation Responsable de projets Protection de l'enfance en situation d'urgence, en vue de la prise en charge enfants dans des contextes humanitaires.

Cas particuliers
Handicap International qui s'est spécialisé dans la réhabilitation de l'handicapé physique fait appel à des kinésithérapeutes, ergothérapeutes, médecins rééducateurs, mais aussi à des appareilleurs. Les psychologues, psychiatres, éducateurs spécialisés, animateurs et travailleurs sociaux interviennent dans des structures comme des camps de réfugiés ou orphelinats.

L’éducation

Dans ce domaine, le temps des missionnaires aux accents de colonisation est terminé. Plusieurs secteurs, tout d'abord l'enseignement avec l'alphabétisation en priorité et des programmes spécifiques comme l'éducation à l'hygiène. La formation, aussi bien dans les domaines de la santé que dans l'agriculture ou l'ingénierie. Le social et l'éducatif, particulièrement dans les villes pour les enfants des rues. Les ONG qui envoient le plus de volontaires sur le terrain sont la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC), le Département Évangélique Français d'Action Apostolique Protestant (DEFAP) et le Service de Coopération au Développement (SCD).


© Solidarités

Enseignant ou formateur
Profs ou instits, tous les profils sont les bienvenus ! Transmission des connaissances dans des domaines spécifiques. Formation des enseignants locaux et mise en place d'écoles.

Animateur
Il intervient dans des secteurs très différents, sociaux et éducatifs, comme des programmes de sensibilisation au sida ou au désarmement. Il organise des activités et des rencontres au sein des communautés.

L’agriculture

On retrouve dans ce domaine tous les métiers liés à l'agronomie, l'élevage et l'hydraulique. Ici, il s'agit surtout de former les agriculteurs locaux à des nouvelles pratiques plus rentables. Le pourcentage de formateurs est donc élevé. Ce sont surtout les ONG de développement qui recrutent dans ce milieu.


© Les Volontaires du Progrès

Agronome
Les agronomes, ingénieurs, techniciens agricoles, agro-économistes participent au développement rural d'un pays. Amélioration des pratiques agricoles, apport des nouvelles technologies. Ils jouent un rôle socio-économique avec la création de coopératives agricoles.

Hydraulicien
Ce professionnel de l'eau intervient aussi bien en urgence que dans l'aide au développement. Il est hydraulicien, géologue, hydrologue, ingénieur de l'assainissement. Il travaille en milieu rural et urbain, fore des puits, fournit aux populations un accès à l'eau potable.

Vétérinaire
Il s'occupe de la vaccination des troupeaux et l'amélioration de leur alimentation. L'ONG de référence est Vétérinaires sans Frontières.

L’organisation et l’administration

On retrouve ces métiers « transversaux » qui concernent l'organisation et la gestion de la mission dans toutes les organisations de développement. Le poste de logisticien est le plus représenté, 27 % des missions chez MSF.


© Solidarités

Logisticien
Poste polyvalent, la personne est chargée de toute la logistique de la mission : maintenance, matériel, moyens, achats, fret, communication, etc. Peut être spécialisé en distribution alimentaire, en transport, en réhabilitation / construction, en informatique. C'est l'homme à tout faire de la mission !

Administrateur
L'homme des finances de la mission. Il s'occupe de la gestion administrative et financière du programme d'aide ainsi que celle des locaux. Il assure aussi le suivi des expatriés.

Chef de mission
Le " big boss " de la mission ! Il est responsable et supervise l'ensemble de la mission (programme et personnel). Ce poste peut avoir différentes appellations selon les ONG : coordinateur, responsable de mission, directeur de programme, etc. Un poste de responsabilité où la diplomatie et le sens de la négociation sont des atouts. Pas de tout repos !

Consultant
Les organisations font appel à eux pour des missions ponctuelles d'évaluation et d'audit selon leur spécialité : santé, agronomie, économie et droit. Leur appellation varie en fonction de la mission : observateur civil, officier, moniteur ou superviseur.

La construction

La plupart des programmes incluent une partie construction ou réhabilitation de bâtiments. C'est aussi varié que la construction de dispensaires, d'écoles, d'hôpitaux, d'habitations ou de latrines… Souvent les travaux sont réalisés par des artisans locaux, mais on fait aussi appel à des professionnels du bâtiment.


© Bioforce

Les postes
Ingénieur, techniciens du bâtiment, architectes, urbanistes, conducteurs de travaux, menuisiers, génie civil, etc.

Le transport

Acheminement des dons ou des denrées. Souvent les organisations recrutent sur place, mais certaines ONG embauchent du personnel qualifié.


© Solidarités

Les postes
Chauffeurs ou conducteurs de poids lourds, chefs de garage, mécaniciens, chefs de convoi, logisticiens transport, gestionnaires d'entrepôt, etc.

La communication

La " com " se passe plutôt aux sièges des associations, hormis les grandes ONG qui disposent de moyens suffisants pour avoir ce genre de poste sur le terrain. Le travail consiste à gérer et à diffuser l'information liée aux stratégies de communication des ONG.

Les postes
attaché de presse, journaliste. L'appellation des postes varie : délégué infos et diffusion, chargé de communication, press officer.

Le Portail de la solidarité

Le site Solidaire donne toutes les infos relatives aux domaines d'action, aux types d'engagements, aux acteurs, aux formations et métiers de la solidarité.

page précédente page suivante




LES MÉTIERS DU VOYAGE
Commercial /
Financier international
Enseignant à l'étranger
Hôtelier / Restaurateur
G.O. animateur sportif
Le personnel navigant
Diplomate
Marin / Officier de la marine marchande
Grand reporter
Auteur de guides
L'humanitaire

Vivre à l'étranger - Les articles à lire

Voyage Expatriation et Erasmus