Agenda culturel, fêtes et festivals

Fêtes de Bayonne

Fêtes de Bayonne
© R.Guichenducq

L’un des plus grands événements festifs de France. Chaque année, fin juillet, ce sont plusieurs centaines de milliers de « festayres » qui envahissent Bayonne pendant 5 jours et 5 nuits !
Les Fêtes n’ont cessé de prendre de l’ampleur depuis leur création en 1932, à l’initiative du comité des fêtes de l’époque sur le modèle des Fêtes de Dax, Mont-de-Marsan et bien sûr Pampelune (d’où la généralisation de la tenue blanc et rouge). Le programme est à peu près le même chaque année, avec des rendez-vous obligés. D’abord, l’ouverture des Fêtes, le mercredi soir, quand le maire et ses invités remettent au peuple les clés de la ville. À cette occasion, quand débute la mascleta (explosion de bombes en rafales), il est d’usage de se nouer autour du cou un foulard, rouge de préférence.
La musique est omniprésente ; dès 8h, les orchestres sillonnent la ville : gaiteros et txistularis basques, mais aussi ensembles de jazz, fanfares et orphéons (et même cliques militaires). Des apéritifs-concerts ont lieu tous les jours à 12h, et les bals publics se déroulent tous les soirs de 22h à 3h, en face de la mairie, sur le carreau des Halles et sur l’esplanade Roland-Barthes.

Quel est le programme des fêtes de Bayonne ?
Tous les jours, à 12h, devant la mairie, les bandas réveillent le roi Léon, roi des Fêtes. Ce réveil est précédé de défilés de géants en carton-pâte dans les rues de la ville. Chaque fin d’après-midi, à 19h, place Jacques-Porte, a lieu un dantzazpi : des centaines de personnes dansent ensemble des fandangos et des sauts basques. Un programme spécial a été élaboré pour les enfants avec des goûters dans les jardins publics, des tamborradas. L’après-midi, à 17h30, les courses de vaches landaises sur la place Saint-André (ou Paul-Bert) incitent les touristes téméraires à éprouver quelques frissons.
Les mercredi et dimanche, au Trinquet moderne, parties de pelote à main nue pour le Master des Fêtes de Bayonne. C’est l’un des grands tournois de ce jeu, le plus pur et le plus exigeant. Le jeudi est consacré aux enfants, avec des encierros txikis (petits encierros), où les gosses courent au milieu de faux toros en carton poussés par des adultes : c’est sans danger, et ils adorent.
Le vendredi soir est appelé « la soirée des célibataires » : en principe, les hommes sortent entre eux et les femmes entre elles. Mais, rassurez-vous (ou déplorez-le), tout ça reste (assez) sage.
Le samedi à 18h se déroule une corrida à cheval, et le soir, c’est le corso lumineux : des chars défilent au cœur de la foule et devant un jury chargé de désigner le plus original.
Trois points forts ponctuent le dimanche : la messe des Bandas à 11h, à l’église Saint-André, corrida des Fêtes à 18h et finale du Master de pelote au Trinquet moderne à 20h. Enfin, à minuit, c’est l’énorme feu d’artifice qui précède la cérémonie de l’enlèvement des foulards : sur la place de la Liberté, on dénoue symboliquement le foulard puis on le brandit en jurant de le renouer l’année suivante.

Quand : du 29 juillet au 2 août 2020
Site internet : Fêtes de Bayonne
Fiche destination : Pays basque et Béarn

Agenda

Voyage Pays basque et Béarn

Bons Plans Voyage

Services voyage



Pays basque et Béarn Les articles à lire