Cuisine, gastronomie et boissons Réunion

Cuisine

Essentiellement créole, même si l'on trouve des restaurants indiens, chinois et bien sûr « métros », la cuisine réunionnaise est bonne, copieuse et souvent épicée. On y sent une nette influence indienne. Les recettes rappellent aussi les plats malgaches et africains.
Les produits locaux sont pour beaucoup dans l'originalité de la cuisine réunionnaise. Certains fruits cueillis verts sont avant tout cuisinés en tant que légumes. Ils sont utilisés comme fruits une fois mûrs. Étonnante richesse de saveurs !
Les restaurants ferment généralement tôt, midi et soir (sauf sur la côte ouest, et encore !).

Viande ou poisson ?

Concernant la viande, on trouve surtout des volailles (poulet en cari, canard fumé), de temps en temps du cabri, du porc ou du bœuf.

En poissons et crustacés, au choix : espadon, marlin, thon banane, grosses crevettes (les camarons) et langoustes (chères les unes comme les autres). À Salazie et à la rivière Langevin, on profite de bonnes truites d’élevage. À noter que le poisson est parfois... congelé. Dommage.

Les plats traditionnels créoles

- Le cari : à La Réunion, un repas traditionnel sans cari est presque impensable. Il y a le cari-poulet (le plus fréquent), le cari-poisson, le cari-zourites, le cari-langouste, etc. En fait, on met quasiment ce qu'on veut dedans !
Le cari est une préparation non pimentée qui respecte des règles de base : dans une cocotte en fonte (règle impérative), saisir la viande ou le poisson, faire réduire des tomates et ajouter curcuma (safran-pays), ail et oignon, puis laisser mijoter. Bien sûr, il existe des variantes.
L'accompagnement est tout aussi important : du riz et des petits bols remplis l'un de grains (légumes secs en sauce, généralement lentilles ou pois), l'autre de brèdes (feuilles de certaines plantes, malheureusement de moins en moins servies), sans oublier les rougails (condiments en principe très pimentés).
Manger le cari répond à tout un cérémonial : se servir en premier du riz, sur lequel on dispose les grains, puis la viande ou le poisson (ou autre) et enfin les condiments. Ne pas mélanger le tout !

- D'autres plats ressemblent beaucoup au cari et sont aussi très fréquemment proposés : c'est le cas du massalé (mélange d'épices) et du boucané (manière de préparer certaines viandes), mais surtout du rougail.

- Le rougail : préparation quasiment identique à celle du cari, à la différence près que la cuisson des épices, oignons, etc., se fait à feu vif et qu'il n'y a pas de curcuma. Le rougail que vous trouverez le plus fréquemment dans les restaurants est le fameux rougail-saucisse. Il existe d'autres variantes.

- Les civets : les Réunionnais cuisinent beaucoup de civets ; civet-coq, civet-zourites, civet-canard, civet-cerf.

- Le pâté créole : le pâté créole est aux Réunionnais ce que la dinde aux marrons est aux habitants de la métropole, un plat des grandes occasions. Ce pâté se présente sous forme de tourte, avec une pâte brisée ou briochée, et garnie avec une farce de poulet ou de porc agrémentée d'épices, de tomates, d'oignon, d'ail... et d'une goutte de vermouth.

Les principaux fruits de La Réunion

Outre les ananas, les mangues, les avocats, les bananes, les cocos et les pêches, on trouve une ribambelle de fruits tropicaux. Paradoxalement, les restaurants en servent peu. Allez sur les marchés !

Citons l'ananas, la banane, la carambole, le fruit de la Passion, le goyavier, le litchi, la mangue, la papaye, le tamarin...

Boissons

On trouve des vins de métropole de bonne qualité à prix corrects dans les grandes surfaces. Mais puisque vous êtes dans l'océan Indien, ce sera peut-être plutôt l'occasion de goûter aux vins du « nouveau monde » comme ceux d'Afrique du Sud, souvent de très bonne qualité.
On trouve à La Réunion une grande variété de bières d'importation (dont la Phoenix de l'île Maurice), mais les vedettes incontestées sont la Bourbon, appelée Dodo, et la Fischer, toutes 2 brassées sur place, cette dernière sous licence. La Dodo a même une petite sœur : la Métiss, Dodo fruitée (aux litchis).
La région de Cilaos, dans l'intérieur, produit les seuls vins de La Réunion. Le vin isabelle, très sucré, se prend en apéritif. D'autres cépages ont été introduits à Cilaos, qu'on déguste à table.
Cilaos est par ailleurs bien connue dans l'île pour sa production d'eau pétillante.
Mais la vraie boisson « nationale » est le rhum, omniprésent.

Le rhum

Les insulaires ne se sont pas contentés de fabriquer du sucre avec la canne. Ils produisent aussi énormément de rhum. Mais la qualité diffère selon la matière première utilisée, le jus de canne (rhum agricole) ou la mélasse (rhum traditionnel).

Attention au rhum maturé (moins de 18 mois) : léger en apparence mais redoutable...

Avec le rhum, on peut confectionner des rhums arrangés, des punchs (avec jus de fruits et épices) ou des cocktails.
N'oubliez pas de goûter au café-vanille. On trouve dans les supermarchés des bouteilles « Pause Café », qui sont en fait des punchs café-vanille au goût de liqueur de café.

Le rhum arrangé

À La Réunion, « arranger » le rhum est un sport national. C'est un mélange de rhum traditionnel et de beaux fruits qu'on laisse macérer de 6 mois à 2 ans avec le faham, une orchidée sauvage. Un peu comme les eaux-de-vie de nos campagnes.
Tous les fruits tropicaux de La Réunion servent à faire des rhums arrangés qui portent bien leur nom : rhum-coco, rhum-vanille, rhum-ananas, etc.

Bons Plans Voyage Réunion

Services voyage



Forum Réunion

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Réunion

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Réunion

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Réunion

Agenda Réunion

Réunion Les articles à lire