Itinéraires thématiques Nice

Histoire

  • On ne s’en étonnera guère : dès l’origine, l’homme a trouvé cette côte à son goût. Il y a 400 000 ans (au moins !) que Nice est habitée, comme en témoigne cette hutte de branchages découverte au pied du mont Boron, aujourd’hui reconstituée au sein du musée de Paléontologie humaine de Terra Amata.
  • Les Romains préfèrent, eux, une autre colline, celle de Cimiez, pour construire, entre les Ier et IIIe siècles, la ville de Cemenelum, dont subsistent aujourd’hui de significatifs vestiges : arènes, thermes…
  • Le Moyen Âge choisit une 3e colline. Celle-là même qu’avaient d’ailleurs élue les Grecs pour fonder Nikaia vers le IVe siècle av. J.-C.
  • Dès le XIe siècle s’y développe donc un gros bourg autour d’un solide château et d’une cathédrale.
  • Or, la furie destructrice de Louis XIV, en 1706, réduit tout cela à quelques pierres éparses, tout juste propices à une agréable balade sur cette colline du Château.
  • Des fortifications extérieures, également démantelées par le Roi-Soleil, ne demeurent que les fondations, visibles dans une étonnante crypte archéologique.
  • À 2 pas, le vieux Nice, qui de faubourg s’est fait centre-ville dès le XVIIe siècle.
  • Le musée Masséna, par ailleurs splendide écrin de style Premier Empire, évoque joliment cette période de l’histoire de la ville.
  • Et puisqu’on vous sent un peu frustré d’avoir visité une cité pleine d’histoire mais aucun château, grimpez donc jusqu’au fort du mont Alban, édifié à partir de 1557.
  • Ce sera peut-être aussi l’occasion de vous projeter dans les étoiles à l’observatoire astronomique érigé par Eiffel et Garnier au XIXe siècle dans un site moins sujet aux lumières parasites que l’observatoire de Paris.
  • Il vous restera ensuite à explorer le très riche héritage architectural de styles Belle Époque, Art nouveau, Art déco, que recèlent la promenade des Anglais ou les quartiers de Cimie  et Carabacel. Ah !
  • Pour finir, si vous vous payiez un petit voyage sur une ligne ferroviaire héritée du début du XXe siècle, qui a bien su prendre le virage du XXIe siècle ? Direction la gare du Sud, et en voiture pour le fameux train des Pignes !

Art et musées d'art

  • Hormis Paris, nulle autre ville en France n’entretient un lien aussi étroit avec toutes les expressions artistiques. Une histoire (de l’art) qui commence, de ce qu’on en connaît, dès le XVe siècle avec Louis Brea, le grand peintre primitif niçois dont on découvrira les œuvres dans plusieurs églises de la ville, notamment celle du monastère franciscain de Cimiez.
  • L’histoire se poursuit au XVIIIe siècle avec Carleo Andrea Van Loo, dont les toiles sont exposées au musée des Beaux-Arts, aux côtés d’œuvres d’autres peintres niçois de naissance (les père et fils Mossa) ou d’adoption (Raoul Duffy).
  • Parce que nombreux sont, au XXe siècle, les peintres à s’être installés à Nice et dans les proches environs : Matisse, qui a aujourd’hui droit à son musée, tout comme Chagall, ou Cocteau, qui a décoré la chapelle Saint-Pierre à Villefranche-sur-Mer et la villa Santo-Sospir au cap Ferrat. Et c’est à Nice qu’une poignée d’artistes locaux (Arman, Ben, Yves Klein…) ont lancé l’école de… Nice !
  • On découvrira au MAMAC les œuvres des membres de cet important mouvement de l’art contemporain.
  • Puisqu’on parle d’art contemporain, sur les hauteurs, la villa d’Arson organise des expos très pointues (gratuites !) d’artistes d’aujourd’hui.
  • Et la ligne L1 du tramway est un véritable musée d’art contemporain à ciel ouvert.
  • Enfin, dans un tout autre genre, Nice abrite l’étonnant musée international d’Art naïf Anatole-Jakovsky.

Plage et baignade

  • Alphonse Allais rêvait de villes à la campagne, Nice est une ville à la mer : il suffit de 5 mn, montre en main, pour gagner du vieux Nice la plage de Castel, 1re, à l’est, de ces plages niçoises qui s’étirent ensuite vers l’ouest, au long de la promenade des Anglais, sur 7 bons kilomètres.

Elles sont, pour l’essentiel, publiques et gratuites mais, autant vous prévenir, le sable y est rare : la grève est ici largement recouverte de gros galets gris et blanc. Certes, c’est moins confortable pour s’étendre sur une serviette, mais ça évite d’avoir du sable un peu partout lorsqu’on retourne en ville (toute proche, on vous l’a écrit plus haut !).

  • Excellente initiative : 2 plages, celles du Centenaire et de Carras, sont accessibles aux handicapés.
  • Pour les amateurs de plages privées, la ville en compte quelques-unes comme la Castel Plage, une chouchoute des Niçois gays,
  • ou les très chics Blue Beach ou Neptune Plage.
  • Les amateurs de baignade vintage opteront (adhésion obligatoire) pour le Club nautique de Nice et son plongeoir,
  • ou bien pousseront jusqu’à la plage de la Plateforme, où le maillot reste dans le sac. Cette dernière étant en limite de Villefranche-sur-Mer,
  • on enchaîne naturellement sur cette ville avec sa plage des Marinières : enfin du sable,
  • tout comme celle de la baie des Fourmis à Beaulieu-sur-Mer.
  • Le cap Ferrat compte lui aussi quelques petites criques bien sympathiques.

Voyage Nice

Bons Plans Voyage Nice

Services voyage



Forum Nice

Voir tous les messages
Itinéraires

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Itinéraires Nice

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Nice

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Nice

Agenda Nice

Nice Les articles à lire

Quand on pense à Nice, on imagine surtout sa vieille ville pittoresque et la promenade...

Même quand elle est triste et que le ciel est nuageux - ce qui est rare -, Nice est...