Santé et sécurité Mauritanie

Santé

Eau et sécheresse

En raison de l'extrême sécheresse, il y a plutôt moins de maladies bactériennes en Mauritanie qu'ailleurs en Afrique de l'Ouest, mais attention cependant aux coups de chaleur ; pour les éviter, il faut se couvrir et boire beaucoup, surtout la nuit, et ne jamais oublier l'eau quand on voyage.

L'eau est en général étonnamment saine en Mauritanie. Là où il y a un robinet, il y a très peu de risques. Elle est en revanche plutôt calcaire dans l’Adrar.
Préférer les bouteilles d’eau, nommées indifféremment « Evian » par les Mauritaniens. Très bon marché (10 MRU soit 0,25 cts les 0,75 cl), cette eau est tirée des nappes mauritaniennes, notamment de la source de Bénichab, dans la région de l’Inchiri.

Dans le cas d’achat de bouteilles d’eau en plastique, penser au recyclage. Pour leur donner une deuxième vie, stockez-les jusqu’à rencontrer un ou une vendeuse de jus de bissap ou autre. Donnez-lui, elle saura quoi en faire.

L’eau des puits non traitée est à proscrire, notamment dans les premiers jours qui suivent votre arrivée. Prévoir des pastilles purificatrices et désinfectantes type Micropur.

Paludisme et sida

Le paludisme sévit particulièrement dans toute la vallée du fleuve Sénégal et jusqu'à Néma, mais il est inexistant à Nouakchott ou plus au nord.

On pense souvent que le niveau de pandémie du sida est bas en Mauritanie. Mais le sujet est encore un tel tabou que les chiffres sont à prendre avec des pincettes. Prenez toutes les précautions, et sachez qu'on peut se procurer des préservatifs dans les meilleures pharmacies et au CNH, le Centre national d'hygiène, qui propose par ailleurs le dépistage VIH anonyme et gratuit.

Pharmacies, dispensaires et médication

Ne soyez pas surpris par les nombreuses enseignes « Pharmacie » que l'on trouve dans les villes. Difficile de faire la différence entre le pharmacien et le marchand. En effet, certaines ne sont que des points de vente ou de revente de médicaments. On y trouve parfois des produits périmés ou des médicaments provenant de l'aide humanitaire... Pas la peine donc de se surcharger en quittant la France ; pensez juste à contrôler la date de péremption en achetant sur place.

En brousse, on vous abordera souvent pour vous demander un remède pour tel ou tel mal. Les gens n'ont pas l'habitude d'être soignés et sont donc sensibles à même de très faibles doses d'aspirine. Si vous voulez rendre service, vous pouvez en acheter par plaquettes en ville pour pas cher, avant de prendre les pistes.

En revanche, les populations rurales ne connaissant pas la posologie des médicaments, il est préférable de les remettre à un dispensaire, si celui-ci existe. Vous pouvez toutefois donner un comprimé ou 2 à un(e) malade, qui l’ingérera devant vous. Le don d’antibiotiques est à proscrire pour les mêmes raisons.

Sécurité

Depuis novembre 2017, la Mauritanie est successivement passée du rouge intégral (formellement déconseillé par le ministère des Affaires étrangères) au orange partiel, puis, en février 2019, au jaune partiel pour certaines régions.
Ce changement fait suite à d’importantes dispositions prises par le gouvernement mauritanien pour sécuriser le territoire : maillage étroit du terrain, implication des populations rurales, communication renforcée entre la police, la gendarmerie et l'armée. Reconnu par le Quai d’Orsay, le dispositif et les mesures mauritaniennes se sont accompagnées d’un redécoupage sécuritaire du pays.

Le ministère des Affaires étrangères déconseille formellement de se rendre dans tout le Nord et l'Est de la Mauritanie :

  • au nord de la ville de Zouérate ;
  • à l’est d’une ligne Ghallaouia – Akhrejit ;
  • au nord-est d’une ligne Zouérate – Ghallaouia ;
  • au sud-est d’une ligne Akhrejit – Kankossa ;
  • et dans la bande frontalière avec le Mali.

En outre, la zone frontalière de Nouadhibou jusqu’à Zouérate est déconseillée sauf raison impérative :

  • au nord d’une ligne Choum – Aghouedir ;
  • à l’est d’une ligne Aghouedir – Tichit ;
  • au sud-est d’une ligne Tichit – Kaedi.
  • Cette zone inclut les wilayas de l’Assaba, du Gorgol, et du Guidimaka.

Sur cet itinéraire, il convient de ne pas quitter la piste.

En raison des conditions de circulation dangereuses (état des routes et des véhicules, divagation d'animaux...), il faut éviter de conduire la nuit (plus d'infos sur les transports et déplacements en Mauritanie.

Drogue

La loi mauritanienne réprime sévèrement (poursuites judiciaires, assorties de périodes de garde à vue et de détention provisoire) le trafic de stupéfiants et leur consommation. L’alcool et le cannabis, notamment, entrent dans la catégorie des stupéfiants, au même titre que les drogues dites « dures ».

Voyage Mauritanie

Bons Plans Voyage Mauritanie

Services voyage



Forum Mauritanie

Voir tous les messages
Santé et sécurité

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Santé et sécurité Mauritanie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Mauritanie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Mauritanie

Agenda Mauritanie