Où manger, gastronomie et boissons Malte

Cuisine

La gastronomie maltaise est essentiellement méditerranéenne et influencée par la toute proche Sicile. Dans les restaurants, on sert donc beaucoup de pâtes, de pizzas et de pâtisseries au sucre et aux amandes.
L'influence britannique se fait sentir aussi dans les viandes rôties, grillées et les sauces (gravy).
Et, bien sûr, la mer apporte son lot de poissons et fruits de mer. Enfin, ne quittez pas l'île sans avoir goûté au lapin en sauce (fenkata), le plat ultra-typique de Malte.

Les kiosques et snacks

Hobz Biz Rejt Malte © efesenko - Adobe Stock - Hobz Biz Rejt

Beaucoup de kiosques installés au bord des routes et sur le littoral, proposent des snacks, des burgers, des fish and chips et des salades. Dans ces kiosques comme dans les pastizzeriji, vous pouvez également casser la croûte avec des pastizzi (friands), pas chers et nourrissants. Essayez aussi le sandwich typique, le hobz biz zejt, sorte de pan-bagnat garni de tomate, de câpres, d'olives, de thon ou d'anchois.

Les spécialités maltaises

Les entrées

- Le bigilla : un pâté de fèves épicé accompagné de hobza, le pain maltais.
- Les pastizzi sont de petits triangles de pâte feuilletée, traditionnellement fourrés à la ricotta. Les pastizzi tal-pizelli sont, eux, garnis d'une purée de petits pois. Il en existe également aux anchois et aux olives, mais c’est plus rare. Même s’ils sont salés, ils sont proposés comme des pâtisseries. Aussi populaires, les qassatat ressemblent à des minitourtes au fromage à base de pâte brisée.

Les soupes

- L’aljotta est une soupe de poisson avec ail, oignon et tomate.
- Le kusksu est une soupe composée d’une pâte de fèves fraîches et de petits pois accompagnée du fromage de chèvre typique de Gozo, le gbejniet.
- La minestra (version locale du minestrone italien) consiste en une soupe de légumes mêlant pommes de terre, oignons, choux, courgettes, tomates, pâtes, lentilles et pois chiches.

Les plats

- Les brungiel mimli sont des aubergines farcies à la viande de bœuf et de porc.
- Le timpana est un gratin aux macaronis, garni de viande hachée. Pas cher mais pas toujours très fin !
- Le bragioli est une sorte de paupiette de bœuf émincé préparée avec des œufs, du bacon et de la mie de pain et revenue dans une sauce au vin.

Les poissons

Poulpe © Indegerd - Adobe Stock - Poulpe

Présents sur toutes les cartes, ils sont vendus à la pièce ou au poids (assez chers). Pour éviter les (mauvaises) surprises, bien demander le prix avant de vous le faire préparer. Il est servi en sauce (tomate, câpres et ail) ou grillé. 

- La torta-tal-lampuki est la grande spécialité de l'île faite avec ce poisson très populaire qu'est le lampuki, daurade que l'on prépare en croûte avec des épinards, du chou-fleur et des noix sur une pâte sablée.
- Le poulpe (octopus) se mange en sauce tomate, pour accompagner les pâtes, ou en ragoût (stuffat tal-qarnit).
- Les fruits de mer sont proposés frits ou farcis, ou en accompagnement des célèbres spaghetti frutti di mare.

Les viandes

- Le fenek ou lapin de garenne est l'un des plats préférés des Maltais, qui le mangent en ragoût ou en sauce, avec des pommes de terre (voire des frites) ou des pâtes. On le décline en torta-tal-fenek, lapin mariné et cuit dans une sauce au vin rouge, puis servi en croûte. Le fenek mogli est un lapin frit assaisonné d'ail et de laurier, cuit dans du vin blanc.
- L'agneau est un plat très apprécié, surtout cuit au feu de bois.
- L'ilsien biz-zalza pikkanti est une langue de bœuf servie avec une sauce aux câpres.

Les desserts

- Le figolli est un gâteau sec à la pâte d'amande et au citron.
- Le qubbajt ou nougat est sans doute le plus populaire des desserts, concurrencé de près par le qaghaq ta'l-ghasel, un biscuit fourré à la figue.
- Le pudina (pudding anglais) est une sorte de pain perdu, auquel on ajoute des œufs, de la vanille, des fruits confits, des raisins secs, des écorces d'orange et une goutte de rhum ou de brandy.
- Le prinjolata est un gâteau fait à base de biscuits à la cuillère, cerises glacées et pignons.
- Certains biscuits sont associés aux fêtes religieuses, tel le kwarezimal, un gâteau chocolaté aux amandes et aux noix que l'on mange au moment du carême, ou le pastini tal-rahal, un beignet couvert d'un glaçage que l'on consomme pour les baptêmes.
- Comme en-cas sucré, il existe une tradition de petits gâteaux sablés (biskuttini) parfumés à l'orange ou à l'anis, que l'on achète dans les marchés ou dans de petites boulangeries.

Les boissons

Boissons non alcoolisées

- L'eau du robinet est dessalée et donc potable, mais elle a un petit goût saumâtre. Pour la boisson, mieux vaut de l'eau minérale, de préférence locale. Côté eau gazeuse, on trouve surtout de la San Pellegrino.

- Le thé, vestige de l'héritage anglais, et le café à l'italienne sont abondamment servis dans les bars et cafés de l'île. Cappuccinos souvent réussis, quoique pas toujours égaux à leur homologue italien. Et le café (au lait et de la cafetière !) est de rigueur dans les band’s club.

- Le Kinnie est une boisson locale à base de d'herbes aromatiques et d'oranges amères, très populaire à Malte. On la trouve partout, jusque dans les distributeurs automatiques et il en existe une version light.

Boissons alcoolisées

- La bière locale la plus connue est la Cisk, une bonne blonde pas chère. Sinon, il existe aussi la Hopeleaf, légèrement rousse en canettes rouges, et la Blue Label, côté brune.
À Gozo, la brasserie Lord Chambray, brasse une bière artisanale (mais de façon industrielle) à base de malt et houblon importés de plusieurs pays de l’Union européenne : la Golden Bay, la Blue Lagoon et la San Blas sont disponibles dans certaines supérettes et grandes surfaces et dans les boutiques de l'aéroport.

- Les vins maltais : rouges, rosés et blancs, issus d’une longue tradition : les premières vignes sont plantées par les Romains. Mis en sommeil par l’occupation musulmane, le vignoble se développe à nouveau avec l’arrivée des chevaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Mais les Britanniques font arracher la vigne pour y substituer du coton.

Au début du XXe siècle, Emmanuel Delicata et Marsovin fondent leurs caves, suivis quelques années plus tard par Meridiana. Tous font un vin correct avec des cépages français (chardonnay, merlot, syrah, cabernet franc et cabernet sauvignon), auxquels ils assemblent des cépages endémiques de l’île, le gellewza (raisin noir) et le girgentina (raisin blanc).
Mais étant donné le manque d’espace, et donc de terre pour cultiver le vignoble (800 ha seulement), la production est faible et consommée à 95 % sur place. Les cuvées les plus réputées sont le Nexus de Meridiana, le Primus, le Grand Maître et l’Antonin Blanc de Marsovin, ainsi que le Malta Grown Chardonnay’s blanc d’Emmanuel Delicata.
En outre, Marsovin produit également une méthode champenoise, le Cassar de Malte.

Les vignes se situent au nord, à l’est et autour du port de Marsaxlokk. L’île de Gozo produit un bon vin rouge, et un rosé à base de syrah. À la campagne, de nombreuses familles fabriquent leur propre vin pour leur consommation personnelle.
On peut visiter les caves de Marsovin et de Meridiana.

- Les Maltais consomment parfois la Madlien (Madliena), une liqueur aux herbes aromatiques, produite à Naxxar. La bajtra est une autre liqueur concoctée à base de figues de Barbarie. Tandis que Leila est un nouveau digestif à base de caroube (un fruit assez répandu à Malte), produit par Meridiana.

Voyage Malte

Bons Plans Voyage Malte

Services voyage



Forum Malte

Voir tous les messages
Restos et gastronomie

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Restos et gastronomie Malte

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Malte

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Malte

Agenda Malte

Malte Les articles à lire