Culture et arts Estonie

Petit pays, faible population... le tableau pourrait paraître simple. Et pourtant, l’histoire a joué bien des tours à l’Estonie. Colons allemands, envahisseurs tatars et polonais, marchands juifs, travailleurs russes et des autres républiques de l’URSS, les minorités forment une composante essentielle de l’identité du pays. Aujourd’hui encore, seuls 69 % des habitants de l’Estonie se considèrent aujourd’hui comme estoniens (61 % en 1989).

En termes de nationalités, il y a aujourd’hui 84 % d’Estoniens, 7 % de Russes et 6 % d’apatrides. À Tallinn même, les russophones représentent 39 %, contre 53 % pour les Estoniens et 3,5 % pour les Ukrainiens.

Les Russes

La plus forte minorité est russophone : elle représente 25 % de la population, soit 350 000 personnes et jusqu’à 100 % dans certaines localités de l’est comme Narva. Cette communauté a été constituée après l’annexion soviétique de 1940, puis lors d’une opération bien orchestrée (qu’on qualifierait aujourd’hui d’épuration ethnique ?) durant les 40 années d’occupation d’après guerre.

Il fut un temps où elle représenta près de 40 % de la population de la république. Ce chiffre baisse doucement depuis l’indépendance, au fil de l’émigration et de la naturalisation des Russes d’Estonie – même si beaucoup tardent à changer de passeport et si certains refusent encore d’apprendre l’estonien !

Progressivement, le nombre de « non-citoyens » est tombé de 32 % en 1991 à 6 % aujourd’hui, grâce à un programme d’encouragement à la naturalisation qui connaît un certain succès, notamment auprès des jeunes générations.

À noter que les non-citoyens disposent de passeports spéciaux, qu’ils sont libres de circuler dans l’espace Schengen et qu’ils possèdent le droit de vote aux élections locales.

Les vieux-croyants

Tous les Russes d’Estonie ne sont pas arrivés après 1945. Les vieux-croyants (aussi baptisés raskolniki) se sont installés en Estonie au XVIIe siècle pour fuir les persécutions dont ils étaient victimes dans les grandes villes de l’Empire.

Réfractaires à la réforme de la liturgie orthodoxe ordonnée par le patriarche Nikon, ils fondèrent des communautés libres sur les berges du grand lac Peïpous, où ils vivent encore selon leurs traditions. On estime leur nombre à environ 10 000 personnes.

Les Setus

Peuple finno-ougrien, proche des Estoniens, les Setus s’en distinguent par leurs croyances : ils ont adopté la foi orthodoxe à l’époque où le pays était aux mains du tsar. Une certaine renaissance culturelle est observée depuis l’indépendance, et la langue setu est à nouveau enseignée.

Les Allemands

Maîtresse de l’Estonie pendant plus de six siècles, l’aristocratie terrienne allemande, issue des croisés et des marchands installés à partir du XIIIe siècle, a joué un rôle majeur dans l’histoire du pays.

C’est elle qui a introduit le luthéranisme. Les conquêtes suédoise puis russe n’ont pas modifié sa mainmise sur l’économie et la politique. Vers 1900, un gros millier de domaines agricoles appartenant à la minorité allemande contrôlait près de la moitié des terres arables du pays... Jamais, pourtant, la communauté ne dépassa 6 % de la population ! Une partie des Allemands émigra après l’échec de la conquête germanique des pays baltes en 1919, les autres en 1939, à la veille de l’invasion soviétique.

Les Suédois

L’une des plus anciennes minorités d’Estonie, les Suédois, se sont installés sur les îles et la côte occidentale dès la fin du XIIIe siècle. Paysans et pêcheurs vivant dans des zones isolées, ils échappèrent d’abord au servage, puis s’y trouvèrent contraints... alors même que l’Estonie était passée aux mains de la Suède ! Leur situation ne s’améliora qu’avec l’indépendance du pays.

En 1944, craignant l’arrivée de l’Armée rouge, la plupart prirent la mer pour regagner une mère patrie totalement inconnue – où la forme archaïque de langue suédoise qu’ils parlaient étonna...
Seul un millier resta. Les îles devinrent bases militaires et furent interdites à la navigation, les écoles suédoises fermées.

Aujourd’hui, les survivants de l’émigration et leurs enfants reviennent sur les traces de leur passé.

Voyage Estonie

Bons Plans Voyage Estonie

Services voyage



Forum Estonie

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Estonie

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Estonie

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Estonie

Agenda Estonie

Estonie Les articles à lire