Culture et traditions Champagne-Ardenne

Champagne

Ce sont les Romains qui ont apporté la vigne lors de la conquête de la Gaule (pour la région, en 57 av. J.-C. environ).

L'apparition du vin effervescent de Champagne - fruit d'une seconde fermentation spontanée au printemps suivant les vendanges - est attestée au moins au début du XIVe siècle : les vins blancs sont alors appréciés pour leur pétillement naturel. On trouve probablement là l'ancêtre du champagne.

En 1493 apparaît le terme de « vin de Champagne », désignant le vin produit sur le territoire de l'entité géographique et administrative de la généralité de Châlons.

À la fin du XVIIe siècle, si Pierre Pérignon (1638-1715), le fameux moine cellérier de l'abbaye d'Hautvillers, près d'Épernay, plus connu sous le nom de dom Pérignon, n'a jamais été « l'inventeur » du champagne, son talent a sans doute consisté à pratiquer l'assemblage des meilleurs vins dont il disposait afin d'obtenir une qualité irréprochable.

Début XVIIIe siècle, les Champenois apprennent à faire mousser artificiellement le vin. Le 8 mars 1835, une ordonnance royale officialise l'apparition de la bouteille de champagne.

Artisanat

De l'artisanat est née l'industrie... Si les orientations de l'économie moderne ont mis à mal l'industrie régionale, la Champagne-Ardenne cultive aujourd'hui ces éléments patrimoniaux.

Le haut fourneau du domaine de Vendresse, dans les Ardennes - le dernier du département -, est classé Monument historique. Six siècles de métallurgie ardennaise y sont mis en scène à travers un spectacle son et lumière.

À Nogent, dans la Haute-Marne, et dans les 22 villages du Bassin nogentais, on produit toujours des couteaux. Le musée de la Coutellerie à Nogent témoigne de ce savoir-faire.

Fayl-Billot, au sud de la Haute-Marne, est la capitale française de la vannerie, c'est-à-dire de la culture et du tressage de l'osier. La Maison de la vannerie est le centre de référence technique, culturel, historique et commercial de la profession.

À Mouzon, dans les Ardennes, se trouve un musée unique en Europe : le musée du Feutre de laine, le plus vieux textile du monde, inventé voici presque... 8 000 ans !

À Troyes et à Romilly-sur-Seine, dans l'Aube, les musées de Vauluisant et le musée vivant de la Bonneterie font revivre l'histoire du textile, qui fit la gloire du département.

À Troyes encore, il faut s'intéresser à l'art du vitrail, dont la tradition consacre depuis le Moyen Âge la capitale auboise comme la « ville sainte du vitrail ».

Pour rester dans une thématique pas très éloignée, à Écordal, dans les Ardennes, on trouve le Moulin à couleurs, une étonnante fabrique de pigments naturels et bio, l'une des deux dernières en France.

Enfin, on ne saurait passer dans l'Aube sans se rendre à Bayel, où l'on travaille le verre depuis le règne de Philippe le Bel. Les maîtres verriers de la Cristallerie royale de Champagne y façonnent le cristal entièrement à la main (soufflage, taille, gravure, dorure...).

Architecture et habitat dans l'Ardenne

Les premiers bâtisseurs

Dans ces paysages grandioses sculptés par la nature, les hommes emploient leur génie à graver leur empreinte depuis la nuit des temps. Les Celtes d’abord colonisent certaines cimes et y établissent des oppida, véritables camps retranchés. Le plus souvent perdus dans les forêts et envahis par une végétation luxuriante, ceux-ci font parfois l’objet d’une mise en valeur pédagogique.

Les Romains ont aussi laissé des traces palpables. Dans les campagnes, des fouilles ont révélé d’antiques exploitations agricoles.

Châteaux

Disons-le tout net : l’Ardenne est le domaine des forteresses du Moyen Âge. Au sud du massif, on a généralement recours à de la pierre de taille calcaire, comme à Sedan ou à Montcornet. Une fois profondément enfoncé dans le relief, on rencontre de pures fortifications de montagne, des nids d’aigles aux épaisses murailles, élevées avec les moyens du bord : calcaire (Poilvache) parfois mêlé de brique (Hierges), dalles de schiste...

Tous ces sites s’adaptent à l’évolution des techniques de siège, se dotant de flanquements circulaires percés d’archères au XIIIe siècle, puis de tours à canons au XVe siècle, capables de résister à une artillerie toujours plus puissante tout en permettant l’usage d’armes à feu portatives. Le château de Sedan, par exemple, est à lui seul un catalogue d’évolution de l’architecture médiévale.

Vauban et consorts

Et puis, de temps à autre, voici qu’un Vauban vient mettre son grain de sel et bouleverse les plans originaux pour installer des garnisons pléthoriques et une artillerie dévastatrice.

Certaines places sont en revanche démantelées et sombrent dans l’oubli. Aujourd’hui, on se contente généralement de cristalliser les ruines, de les stabiliser pour freiner leur désagrégation.

Certains forts, enfin, reflètent le temps où les relations franco-allemandes étaient pour le moins tendues (doux euphémisme...) : fort des Ayvelles, appartenant au célèbre système Séré de Rivière, mis en place après la guerre de 1870 pour protéger la frontière est du pays ; fort de Villy-la-Ferté, ouvrage le plus à l’ouest de la ligne Maginot construit par les « Mozart du béton » dans les années 1930.

Églises

D’autres réalisations témoignent de la ferveur religieuse d’antan. La diversité prédomine : gothique à l’abbatiale de Mouzon ou à la basilique Notre-Dame-d’Espérance de Charleville-Mézières... Certaines abbayes de l’Ardenne, fondées au XIXe siècle ou intégralement rebâties au XXe siècle, sont de style néogothique ou néoroman.

Parfois, surtout en milieu rural, les églises se transforment... en forteresses ! Cela est particulièrement vrai en Thiérache ardennaise : aux XVIe et XVIIe siècles, sur fond d’insécurité chronique liée aux guerres successives, des communautés dotent leur sanctuaire paroissial de canonnières, de bretèches, d’échauguettes, histoire de s’y retrancher et s’y défendre en cas de péril. Pas question de se protéger ainsi d’une immense armée, mais plutôt de ces petites bandes errantes qui profitent du chaos ambiant pour s’adonner au pillage, avec tous les débordements que l’on imagine. Quelques spécimens au hasard : Bossus-lès-Rumigny, Verpel, Signy-le-Petit...

Habitat civil

C’est cette même volonté de s’abriter qui incite de petits seigneurs à bâtir des fermes ou des manoirs sommairement fortifiés, au moins jusqu’au milieu du XVIIe siècle, comme la maison à Bar, sur la commune de Mont-Dieu.

Les villages ardennais révèlent à l’air libre les matériaux qui se trouvent dans leur sous-sol : de l’ardoise et du schiste dans le massif (avec des exceptions locales), de la pierre calcaire au sud. La pierre de Dom-le-Mesnil par exemple, aisément reconnaissable à sa belle couleur ocre, confère aux maisons un esthétisme rare. L’architecte de la fascinante place Ducale de Charleville-Mézières, splendeur du XVIIe siècle, l’a largement utilisée en jouant avec goût de l’alternance de teintes, la mêlant à la brique rouge en façade et la coiffant d’ardoise grise en toiture.

Vous découvrirez par ailleurs de drôles de villages étrangement étirés, dont les habitations et les bâtiments publics (église, mairie, maison communale...) s’alignent sagement le long d’un axe unique. Ces « villages-rues » sont aussi bien présents dans l’Ardenne que dans les crêtes préardennaises ou en plaine : Malmy (commune de Chémery-Chéhéry), Termes (section de Chiny)...

Pour conclure, un mot sur le patrimoine industriel : frappé dans les années 1970 par la crise, la région a vu de nombreuses usines fermer leurs portes, et la multiplication des friches. Depuis quelques années, la tendance est à la valorisation de cet héritage architectural, avec notamment l’implantation d’activités culturelles dans des locaux où battait autrefois un cœur ouvrier : musée de la Métallurgie à Bogny-sur-Meuse, Maison de l’Ardoise de Rimogne...

Voyage Champagne-Ardenne

Bons Plans Voyage Champagne-Ardenne

Services voyage



Forum Champagne-Ardenne

Voir tous les messages
Culture

FILTRER LE FORUM SUR UN THÈME

Les dernières discussions du forum Culture Champagne-Ardenne

Ils cherchent un compagnon de voyage

Voir toutes les annonces

Vous cherchez un compagnon de voyage pour un trek, un voyage itinérant ou un tour du monde ? Un routard pour louer avec vous une maison à l'autre bout de la terre ?

Petites annonces Champagne-Ardenne

Voir toutes les annonces

Déposez gratuitement vos annonces concernant la vente, l'achat, l'échange ou le don de guides, cartes, sacs, objets utiles, souvenirs de voyage...

Actus Champagne-Ardenne

Agenda Champagne-Ardenne

Champagne-Ardenne Les articles à lire