Açores Lago Verde et Lagoa Azul
i

Culture et arts Açores

L’Histoire des Açores en quelques dates

- 1427-1452 : découverte par Diogo de Silves (ou 1432 selon d’autres sources) et premier peuplement des Açores par les Portugais. Les dernières îles découvertes sont Corvo et Flores en 1452.

- 1580-1640 : les Açores et le Portugal sous domination espagnole.

- 1640 : restauration de la souveraineté portugaise

- 1717 : les Açores deviennent une province du Portugal

- 1829 : victoire des Libéraux lors de la bataille de Praia (Terceira) pendant la guerre civile portugaise. Angra est nommée capitale du Portugal par Pedro IV qui entreprend la reconquête du pays depuis les Açores.

- 1834 : accords d’Evora-Monte et établissement d’un régime libéral et constitutionnel au Portugal.

- 1945 : établissement d’une base américaine à Lajes (Terceira).

- 1976 : les Açores deviennent une région autonome du Portugal.

- 1986 : entrée du Portugal dans l’Union européenne

Quelques Açoriens célèbres

- Manuel de Arriaga (1840-1917) : premier président du Portugal.

- Teófilo Braga (1843-1924) : philosophe, second président du Portugal.

- Nelly Furtado (1978) : chanteuse pop née au Canada, de parents açoriens.

- Francisco de Lacerda (1869-1934) : chef d’orchestre qui a fait toute sa carrière en France, ami de Debussy.

- Vitorino Nemésio (1901-1978) : écrivain portugais, auteur de plusieurs œuvres sur les Açores.

- Pedro Miguel Pauleta (1973) : célèbre joueur de foot, ancien du PSG.

- Domingos Rebelo (1891-1975) : peintre emblématique des Açores, influencé par l’œuvre de Cézanne et Matisse.

« Açorianité » et diaspora

Les premiers habitants de l’archipel ont beau avoir été des Portugais – les îles étaient désertes à leur découverte –, les Açoriens se distinguent du reste du pays par leur langue parlée qui diffère sensiblement du continent, mais surtout par leur identité singulière.

L’écrivain açorien Vitorino Nemésio a créé le concept d’« açorianité (açorianidade) »  pour décrire l’âme de son peuple, forgée par l’éloignement, l’insularité, la résistance aux éléments et un sens très fort de la communauté qui en découle.

Longtemps isolés du reste du monde, les Açoriens ont eux aussi développé ce sentiment si portugais de saudade. Une sorte de mélancolie mêlant nostalgie et espoir, renforcée par l’émigration de masse qui a touché la plupart des familles de l’archipel.

Car l’exil fait aussi partie de l’identité et de l’histoire des Açores. La rudesse des conditions de vie et la pauvreté ont entraîné une forte émigration dès le 19e siècle, particulièrement en direction du Canada, des États-Unis et du sud du Brésil. Aujourd’hui, on estime que plus d’un million d’Açoriens (ou de personnes d’origine açorienne) vivent à l’étranger.

Architecture et patrimoine

Les Açores possèdent un intéressant patrimoine architectural qui rappelle celui du Portugal continental, avec la présence de styles Renaissance, baroque et manuélin. Le développement de l’urbanisation aux 16e et 17e siècles a légué de superbes édifices religieux, militaires ou civils, notamment à Ponta Delgada ou Angra do Heroismo. Leur architecture est adaptée au contexte local avec, notamment, l’utilisation de pierres volcaniques (basalte, trachyte, ignimbrite).

Ville atlantique illustrant parfaitement l’urbanisme du 16e s., tracée selon un plan rigoureux et harmonieux, Angra do Heroismo (Terceira) est classée au Patrimoine mondial de l’Unesco. Son centre-ville, avec ses ruelles pavées, ses églises et palais, ses maisons aux balcons en fer forgé et sa forteresse en font l’une des plus belles villes de l’espace lusitanien. L’architecture civile d’Angra a d’ailleurs inspiré le Pelourinho, quartier de Salvador de Bahia (Brésil), également classé à l’Unesco.

Musées

Art, ethnographie, histoire, religion, folklore, traditions… Les musées offrent un aperçu aussi riche que diversifié de la culture açorienne. Parmi les musées à voir :

- Sur São Miguel : musée Carlos Machado (zoologie et botanique), musée de Vila Franca (archéologie), musée d’Art sacré de Ponta Delgada, musée casa do Arcano de Ribeira Grande (art religieux)

- Sur Terceira : musée d’Angra do Heroismo (art), trésor de la cathédrale (art religieux)

- Sur Pico  : musée des Baleiniers à Lajes, musée du Vin à Madalena

- Sur São Jorge : musée d’art sacré de Velas, musée ethnographique

- Sur Faial : musée de Horta (ethnographie), musée de scrimshaw à Horta

Walk n’Talk : le street art made in Açores

Fondé par les artistes locaux Jesse James et Diana Sousa, le festival Walk n’Talk, qui a lieu tous les ans à Ponta Delgada en juillet, invite des graffeurs et des designers du monde entier pour des performances street art à travers la ville. 

Les œuvres sont conservées par la suite sur les murs et le mobilier urbain de Ponta Delgada, formant des parcours street art à travers la ville. Saluez la gigantesque Baleine bleue de l’artiste Hazul Luzah de notre part !

Préparez votre voyage aux Açores avec nos partenaires

Les idées Week-ends, les derniers reportages aux Açores

Infos pratiques Açores

Bons plans voyage

Réservez votre hébergement de cet été
Réservez votre hébergement de cet été
Il est encore temps de réserver votre hébergement pour cet été. Découvrez la sélection de notre partenaire Booking.com
Voir l'offre

Les événements Açores

Forum Culture et arts Açores

Les dernières discussions Culture et arts Açores

Photos Açores

Lagoa do fogo
Lagoa do fogo

posté par Delph Charlet

Delph Charlet
Au dessus du monde
Au dessus du monde

posté par lilip1996

Lagao do fogo depuis le sud
Lagao do fogo depuis le sud

posté par mymiam78

mymiam78