Alpes - L'accès au mont Blanc strictement limité

Alpes - L'accès au mont Blanc strictement limité
© sanderstock - stock.adobe.com

Rappelons que, depuis le mois de juin et jusqu'au 29 septembre, l’accès au mont Blanc est strictement réglementé.

Pour limiter les risques d’insécurité et d’incivilité sur ce site qui attire jusqu’à 25 000 personnes par an, il est désormais exigé d'avoir réservé dans l’un des trois refuges de l'itinéraire avant d’entreprendre l’ascension du toit de l’Europe par la voie normale d'escalade du mont Blanc (Tête Rousse, Aiguille du Goûter, dôme du Goûter, arête des Bosses). Un camp de base de 40 places dans des tentes collectives a également été installé à Tête Rousse.

Le quota se limite à 254 alpinistes, ce qui correspond à la capacité d’accueil des trois refuges (Nid d'Aigle, Tête Rousse, Goûter) avec le camp de base inclus.

Et ne vous avisez pas de faire du camping sauvage, car les alpinistes en infraction seront durement sanctionnés : camper sur un site classé est passible de deux ans de prison et 300 000 euros d'amende…

Plus d'infos sur le net : Le Parisien

Infos destination : Alpes

Actus Alpes

Alpes Les articles à lire

Voyage Alpes

Bons Plans Voyage

Services voyage