Le Béarn des Gaves au fil de l’eau

Le Béarn des Gaves au fil de l’eau
© 2xaventures

En partenariat avec l'Office de tourisme du Béarn des Gaves

En Béarn des Gaves, l’eau joue un rôle majeur depuis l’Antiquité : rivières à saumon, bases nautiques ou cures thermales… Découvrez comment le Béarn des Gaves se vit et se visite au fil de l’eau.

Navarrenx © Sébastien Arnouts

Dans le Béarn, les rivières sont appelés « gaves ». Ici, l’eau occupe une place importante depuis l’Antiquité. Ce ne sont pas les cités de Navarrenx et de Sauveterre-de-Béarn qui diront le contraire. Elles ont été érigées sur le gave d’Oloron, avec des matériaux comme les galets, le bois et la pierre de taille. En traversant leur pont, on côtoie de très près le gave qui file sous nos pieds.

La vue sur la rivière est encore plus belle du haut des remparts de Navarrenx, notamment depuis le demi-bastion de la Clochette. Cette jolie cité bastionnée est d’ailleurs considérée comme la « capitale du saumon », tant ils sont nombreux dans le gave d’Oloron ! C’est même l’une des plus grandes rivières à saumons de France. Les « rois du gave », comme on les surnomme, naissent ici, puis s’en vont en direction de l’océan, où ils restent 2-3 ans. Ils reviennent ensuite sur leur lieu de naissance pour se reproduire. En juin, Navarrenx organise d’ailleurs la fête de la pêche et du saumon.

© Marc Desplat

À force de les regarder, on aurait presque envie de les explorer de plus près, ces majestueuses rivières…  Eh bien, c’est possible : dans le Béarn des Gaves, les sports d’eau vive font partie des activités sportives les plus appréciées. Allez hop : on embarque à bord d’un raft, accompagné d’un barreur diplômé. Au départ de Navarrenx, on s’en va par exemple braver les rapides jusqu’à Sauveterre-de-Béarn, pendant une vingtaine de kilomètres. Fous rires garantis ! Si l’on préfère la quiétude, on se tourne alors plutôt vers le canoë. Des activités que proposent 2x Aventures (base d’accueil de Sorde-l’Abbaye), USSCK (à Osserain) ou encore Rafting 64 (à Montfort).

© Office de tourisme du Béarn des Gaves

L’eau est tout aussi importante, sinon plus, à Salies-de-Béarn, la cité du sel. Tenez-vous bien : l’eau de sa source est dix fois plus salée que celle de l’océan ! Celle-ci a donné naissance au fameux sel du même nom (que l’on retrouve dans nos assiettes), mais également à de prestigieuses cures thermales….

Au 19siècle, on s’intéresse en effet de très près aux vertus curatives de l’eau salée, qui attire une bien belle clientèle. En 1857, un majestueux établissement thermal voit le jour. Il abrite toujours les thermes d’aujourd’hui, même s’il a été reconstruit en 1894 à la suite d’un incendie. D’inspiration romaine, il est classé aux Monument historiques. D’autres beaux édifices témoignent de la fastueuse époque du 19siècle, tels Le Chalet, à l’architecture byzantine, et L’Hôtel du parc.

Ce qu’elle soigne, cette merveilleuse eau salée ? Bien des maux ! Riche en oligoéléments (magnésium, calcium, fer, potassium…), elle se révèle, entre autres, anti-inflammatoire et décontracturante. Rien de tel, donc, pour se délasser après une bonne journée de randonnée ! Mais ce n’est pas tout : elle est préconisée pour soigner les problèmes gynécologiques et, notamment, l’infertilité. C’est ainsi que, chaque année, de nombreuses femmes deviennent maman après leur cure à Salies-de-Béarn.

SPA-Evasion © Thermes de Salies de Béarn - MIR

Douches, bains, massage et autres applications de boue n’attendent que nous. Dans l’espace aquatique du spa thermal, on se prélasse volontiers dans la piscine d’eau salée chauffée à 32° C, dans le hammam ou encore le spa... Dans la « grotte de sel », les vapeurs thermales nous enivrent doucement, tandis que le « lagon mer morte » nous invite à expérimenter la flottaison dans un bassin saturé en sel (300 grammes par litre). Tout pour se détendre et expérimenter une parfaite escale sensorielle.

Pour en savoir plus

Office de tourisme du Béarn des Gaves

Texte : Routard.com

Bons Plans Voyage

Béarn des Gaves - Les articles à lire