En Aveyron, sur la route de l’Aubrac

En Aveyron, sur la route de l’Aubrac
Vaches en Aubrac © Louis-Michel DESERT - stock.adobe.com

Riche d’une diversité de paysages, l’Aveyron comprend sur son territoire une bonne partie du plateau de l’Aubrac qui, quasi sauvage, est une des plus belles zones naturelles que l’on puisse parcourir en France. On y accède avec profit par la vallée du Lot, laquelle est non moins splendide. Que demander de plus ? De bonnes choses à manger ou à boire ? Cela tombe bien, il y en a...

La vallée du Lot

La vallée du Lot
Espalion © Michel Doussot

Au pied du plateau de l’Aubrac coule le Lot. Cette rivière longue de 485 km prend sa source dans la montagne du Goulet (Lozère) pour se jeter dans la Garonne, à Aiguillon (Lot-et-Garonne). Sa vallée ne manque pas de sites marquants.

Dans le nord-est de l’Aveyron, le Lot est bordé par un chapelet de villages et de petites villes : Saint-Geniez-d’Olt, Sainte-Eulalie-d’Olt, Saint-Côme-d’Olt, Espalion, Estaing, Entraygues-sur-Truyère (Sainte-Eulalie-d’Olt, Saint-Côme-d’Olt et Estaing sont classés « Plus Beaux Villages de France »). Leurs quartiers anciens comprennent de remarquables constructions que l’on découvre tranquillement au gré de ruelles et de placettes, ou près de l’eau.

Musée du scaphandre © Michel Doussot

Ainsi à Espalion, qui est dominée par les vestiges du château de Calmont d'Olt, le cours de la rivière est orné du Pont-Vieux, du Vieux-Palais (16e siècle), ou d’anciennes tanneries nommées calquières. En ville se trouvent la chapelle des Pénitents, de style baroque, l’ancienne église Saint-Jean-Baptiste qui recèle entre autres les collections de l’insolite musée du Scaphandre. À l’écart du centre, on va voir la romane chapelle de Perse associée à l’abbaye de Conques.

Estaing © Michel Doussot

Se nichant au bas de coteaux verdoyants, le village d’Estaing offre des vues au charme imparable. En son cœur trône un château médiéval qui a été plusieurs fois remanié. Surmonté d’un donjon, il veille sur une cité dont les voies sont notamment parées de maisons datant du 16e au 18e siècle et où s’élève l'église Saint-Fleuret (15e-16e siècles). Ici aussi, un pont ancien enjambe le Lot.

Le nom d'Estaing est celui d’une famille qui fut importante dans la région. En 1922, celle des Giscard a obtenu l’autorisation de l’ajouter au sien. D’où le patronyme de Valéry Giscard-d’Estaing, président de la République française de 1974 à 1981. Des salles du château sont dédiées à la carrière de l'homme politique, qui est l’un des propriétaires du site.

Si vous avez la fibre vinicole, rendez-vous à la Maison de la Vigne, du Vin et des Paysages d’Estaing, où vous pouvez déguster les vins d’Estaing (AOC), rouges, blancs ou rosés, produits dans les environs.

Canyon de Bozouls © Michel Doussot

À Entraygues-sur-Truyère, qui se situe au confluent du Lot et de la Truyère, les amateurs d’eaux vives sont ravis car près de ce bourg est établie la base Canoë Nature ASVOLT à partir de laquelle on peut pratiquer canoë, kayak, rafting ou stand up paddle.

Tout près du cours du Lot, on tombe en arrêt devant le Trou de Bozouls. Ce magnifique canyon en forme de fer à cheval creusé par la rivière Dourdou présente un diamètre de 400 m et une profondeur de 100 m.

Depuis un belvédère, au cœur du bourg, vous observez cet étonnant site que vous pouvez découvrir de plus près en empruntant, à pied ou sur un vélo à assistance électrique, une route puis un sentier qui vous mènent tout en bas, dans un secteur classé Espace Naturel Sensible.

L’Aubrac, fascinant

L’Aubrac, fascinant
Vaches en Aubrac © Michel Doussot

Appartenant au Massif central, l'Aubrac est un haut plateau d’origine volcanique dont la superficie est d'environ 3 000 km². Il s’étend dans les départements de l’Aveyron, de la Lozère et du Cantal. Son point culminant est le Signal de Mailhebiau (1 469 m).

Une des grandes activités est ici l’élevage de bovins de race Aubrac. Une autre est le tourisme de pleine nature et cela en tout saison.

Ondulant en douceur selon les caprices du relief, ou épousant des dénivelés abrupts, ses paysages sont fascinants. Des roches granitiques affleurent de-ci de-là au coeur de vastes prairies parsemées aux beaux jours de fleurs et autres plantes sauvages, telles que l’aromatique calament à grandes fleurs qui est surnommé thé d'Aubrac. Des bois, de hêtres notamment, apportent des touches sombres dans des tableaux dominés par le vert de l’herbe... ou le blanc de la neige en hiver !

Buron © Thomas Estano - stock.adobe.com

L’eau n’est pas rare sur le plateau de l’Aubrac, ce qui se manifeste par la présence de ruisseaux, rivières, étangs, lacs, cascades, ou tourbières.

Si vous êtes patient et attentif, vous aurez la chance d’observer divers animaux sauvages (grenouilles, cerfs, milans, vautours...).

L’Homme a construit ici des burons. Ces petites maisons abritaient les gardiens de troupeaux de vaches pendant l’estive, période allant de la fin du printemps au début de l’automne pendant laquelle les animaux sont amenés sur des zones de pâturages situées en montagne - ce que l’on nomme transhumance. Ces abris étaient aussi des sites de fabrication de fromages.

Les modes de vie et pratiques des éleveurs ayant changé, la plupart des burons ont peu à peu été désaffectés, certains d’entre eux étant réhabilités, notamment en lieux d’hébergement ou de restauration.

Forge de Laguiole © Michel Doussot

Outre les burons, vous trouvez des villages et des hameaux sur l’Aubrac. L’un d’eux se nomme d’ailleurs Aubrac (commune de Saint-Chély-d'Aubrac). Voué à l’accueil des voyageurs depuis le Moyen Age, il conserve des bâtiments d’une domerie, sorte de monastère hospitalier, dont une église et une haute tour.

La commune la plus célèbre de l’Aubrac aveyronnais est sans doute Laguiole. De ce bourg viennent de fameux couteaux. Vous pouvez visiter des ateliers, tels que ceux de la Forge de Laguiole, où l’on vous montre toutes les phases de leur fabrication.

Autre trésor local : le fromage Laguiole (AOP). Là encore, une visite est possible, dans la coopérative fromagère Jeune Montagne, principal producteur de cette fourme à base de lait entier et cru. D’autres fromages y sont également élaborés.

Aligot au Buron Couderc © Michel Doussot

Un de ces fromages est employé pour préparer l’aligot. Cette spécialité de l'Aubrac se compose d’une purée de pommes de terre mélangée à de la crème fraîche, de l’ail et du beurre, dans laquelle on fait fondre de la tomme fraîche en remuant le tout à feu moyen. Ensuite, on étire cette préparation en la faisant filer. Cela se mange avec une viande rouge de race Aubrac ou une saucisse, par exemple.

Autres spécialités d’Aubrac : tripou, charcuteries, truite, gâteau à la broche, fouace (sorte de brioche)...

L'Aubrac en hiver © JDA - stock.adobe.com

Après le réconfort, l’effort ! L’Aubrac est une terre bénie des randonneurs. Les plus chevronnés savent que, comme la vallée du Lot, il est notamment traversé par la via Podiensis (GR65), un des chemins empruntés par les pèlerins en route pour Saint-Jacques-de-Compostelle.

En hiver, nombre de sentiers se transforment en pistes de ski de fond ou de randos en raquettes. On peut également pratiquer le ski alpin dans de petites stations comme celles de Laguiole et Brameloup.

L'Aveyron, autour de l'Aubrac

L'Aveyron, autour de l'Aubrac
Conques © kevin_guillois - stock.adobe.com

Depuis Entraygues-sur-Truyère, vous pouvez partir à la découverte des gorges de la Truyère qui longent le nord de l’Aubrac. On y voit entre autres des châteaux, comme celui de Valon, le village Mur-de-Barrez et sa Tour de Monaco, des barrages hydroélectriques et retenues d’eau...

D’Entraygues-sur-Truyère encore, vous avez aussi la possibilité d’aller faire un tour du côté des villages perchés du Fel et de La Vinzelle qui dominent la vallée du Lot.

Non loin se trouve le divin site de Conques, splendide village ancien recelant une église abbatiale qui est un chef-d’œuvre de l’art roman.

À voir encore : Rodez, capitale de l'Aveyron où vous avez une belle cathédrale, le musée Soulages, le musée Fenaille qui expose notamment une collection de statues-menhirs datant du Néolithique...

Et bien entendu, si vous en avez le temps, prolongez votre exploration du plateau de l’Aubrac en Lozère et dans le Cantal.

Fiche pratique

Retrouvez toutes les infos pratiques et les adresses dans le Routard Lot, Aveyron, Tarn en librairie

Consulter notre guide en ligne Midi toulousain

Aveyron Tourisme 

Parc naturel régional de l’Aubrac 

Comment y aller ?

Vols Paris Orly-Rodez avec Amelia. Trouvez votre billet d’avion

En train : Rodez se trouve à 7 h de Paris, 2h30 de Toulouse. Location de voiture indispensable pour sillonner la région.

Où dormir ?

- Les Terrasses de Majorac : à Bozouls.  Dans un cadre offrant un superbe panorama, ce domaine dispose d’appartements, de chambres suite et d’un dortoir en tant que couchages supplémentaires.

- Le Buron des Enguilhens : à Condom-d'Aubrac. Un buron situé en pleine nature au cœur de l’Aubrac, proposé par l’association Les Burons des 4 frères. Rustique, mais avec le nécessaire. Tranquillité assurée !

- L’Annexe d’Aubrac, à Aubrac (Saint-Chély-d’Aubrac). Un établissement de type guest house décoré de façon insolite.

Trouvez votre hôtel en Aveyron.

Où manger ?

- Chez mon Père : 20, rue François-d'Estaing, à Estaing. Tél. 05 65 44 02 70. Au cœur du village. Cuisine généreuse, familiale.

- Buron du Couderc, à Aubrac (Saint-Chély-d’Aubrac). On y déguste notamment l’aligot, entouré de paysages typiques de l’Aubrac.

- La Domerie, à Aubrac (Saint-Chély-d’Aubrac). Un hôtel dont le restaurant vous sert des spécialités d’Aubrac.

- Le Suquet : Route de Laguiole à Laguiole. Le restaurant gastronomique de Sébastien Bras mérite que l’on casse sa tirelire... Dans une salle avec vue panoramique, vous dégustez d’inventifs mets salés et sucrés faisant notamment la part belle aux saveurs de végétaux provenant du monde entier. Une formule déjeuner comprend la visite du jardin des Bras. La partie hôtel du Suquet est également de haute qualité !

Randonner

Bureau des accompagnateurs des Monts d'Aubrac, à Saint-Chély-d'Aubrac. Tél. 06 32 69 02 52.

Randonnées accompagnées en toute saison.

Texte : Michel Doussot

Midi toulousain - Occitanie Les articles à lire

Voyage Midi toulousain - Occitanie

Bons Plans Voyage

Saveur Marché : l’appli pour les marchés

Saveur Marché : l’appli pour les marchés

A voir, à faire
Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Voyages Culturels
Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Hôtels

Services voyage