Tokyo – Kagawa, entre effervescence et sérénité

Tokyo – Kagawa, entre effervescence et sérénité
© Keita Kawazoe

En partenariat avec Tokyo Convention & Visitors Bureau

Tokyo est une métropole à l’énergie extraordinaire, une ville où tout est rythme, un véritable tourbillon d’images et de lumières. Pays de contrastes, le Japon compte aussi de magnifiques lieux, facilement accessibles, où la nature est reine et l’effervescence tokyoïte semble bien loin. Le circuit reliant Tokyo à Kagawa, et qui passe par le sud-ouest du Japon, offre ainsi un parfait mix entre histoire, découvertes culinaires et culturelles, ainsi que des panoramas époustouflants. Et on vous le promet : le dépaysement est garanti !

Jour 1 - De l’effervescence de Tokyo au sommet du Mt Takao

Jour 1 - De l’effervescence de Tokyo au sommet du Mt Takao
© Tokyo Convention & Visitors Bureau

Quoi de mieux pour faire ses premiers pas au Japon que de commencer par Tokyo ? Capitale du pays, elle est aussi l’une des villes les plus connues au monde ! Le Palais impérial, le parc d’Ueno, les musées de Roppongi, ou encore les quartiers de Shibuya et de Ginza, il y a tellement de sites majeurs à Tokyo, qu’on ne sait plus où donner de la tête. Après avoir pris le pouls de cette fascinante mégalopole, on vous invite à faire le plein d’air pur en prenant la direction du mont Takao.

A environ 1 heure de train de Tokyo, se trouve l’une des montagnes préférées des habitants de la capitale japonaise : le mont Takao. Celui-ci se dresse juste sous vos yeux dès que vous sortez de la gare de Takaosanguchi. Plusieurs façons d’accéder à son sommet s’offrent à vous : des sentiers de randonnées plus ou moins faciles et un funiculaire ou un petit télésiège qui vous épargneront la moitié de l’ascension. Une fois en haut, allez faire un tour au temple Takaosan Yakuo mais le clou du spectacle reste la superbe vue panoramique depuis le sommet. Tokyo, Yokohama et même le mont Fuji (par temps clair) se donnent en spectacle, rien que pour vos yeux !

© Tokyo Convention & Visitors Bureau

Après une bonne dose de nature grâce aux pins, aux érables japonais et aux oiseaux, il est temps de redescendre vers Tokyo pour découvrir un autre site d’exception : le Sumida Hokusai Museum. Situé dans le quartier de Ryogoku, le musée est dédié à Katsushika Hokusai, l'un des peintres japonais les plus célèbres au monde. L’artiste a, en effet, créé d’innombrables chefs-d’œuvre en près de 90 ans. Prenez le temps d’admirer l’architecture moderne du bâtiment qui contraste avec les collections qu’il accueille. Le Sumida Hokusai Museum expose près de 1,800 œuvres, principalement celles de Hokusai et jongle entre les peintures, les gravures et les estampes qui représentent à merveille le Japon traditionnel de la fin de l’époque Edo.

© Forward Stroke

Après la visite, dirigez-vous vers Ryogoku pour déguster un succulent chanko-nabe, la nourriture des lutteurs sumo. Vous pouvez aussi très bien terminer votre journée en dégustant un fukagawa-meshi, un plat à base de riz et de ragoût de palourdes et de poireaux à Fukagawa ou un dojo-nabe, à base de poisson, de poireau et d’épices, dans le quartier traditionnel d’Asakusa. Un délice !

Jour 2 - Kagawa : Takamatsu, entre ciel et mer

Jour 2 - Kagawa : Takamatsu, entre ciel et mer
© Keita Kawazoe

Après la découverte de Tokyo et ses alentours, direction l’aéroport international Haneda de Tokyo afin de découvrir un autre visage du Japon : Kagawa, située à environ 640 km de la capitale, au sud-ouest de l’archipel. 

Environ 1h20 de vol suffit pour atteindre l’aéroport de Takamatsu, d’où l’on rejoint facilement le mont Inazumi, un point de vue peu connu à Kagawa, et plus particulièrement le sanctuaire de Takaya situé à 407 mètres d’altitude. Vénéré et ancré dans l’histoire du pays, celui-ci fait partie des 24 prestigieux sanctuaires de la région de Sanuki répertoriés au début du Xe siècle. Pour atteindre Takaya, qui a été érigé en l’honneur du dieu du riz afin d’avoir de bonnes récoltes, il vous faudra monter les 270 marches de pierre qui mènent jusqu’à un torii, véritable porte dans le ciel. Ce site, qui pourrait avoir pour devise « ciel, mer et sérénité », offre un point de vue à couper le souffle sur la ville de Kanonji, la mer intérieure de Seto et les plages d’Ariake. Au fait, tous les ans au printemps, se tient un festival sur ce lieu emblématique aussi appelé le sanctuaire d’Inazumi.

© Kagawa Prefecture

L’air deviendra ensuite plus iodé lorsque vous atteindrez la plage de Chichibugahama, l’une des merveilles du Japon. Cette longue plage s’étendant sur près d’un kilomètre forme un banc de sable et constitue un formidable lieu de baignade. S’il n’y a pas de vent et que la marée est basse, l’endroit se transforme en miroir naturel où le ciel vient se refléter. Tout simplement magique ! Très prisée des photographes, Chichibugahama est encore plus spectaculaire en fin de journée. Les dernières lumières du soleil viennent alors caresser la surface lisse des bassins afin de créer un reflet parfait.

Jour 3 - Yashima, l’observatoire de Takamatsu

Jour 3 - Yashima, l’observatoire de Takamatsu
© Kagawa Prefecture

Après Takamatsu, il est temps de découvrir un autre site exceptionnel de la région, Yashima. Une surprenante formation géologique d’origine volcanique, située à l’est de Takamatsu et dont le nom en japonais signifie « île-toit » en raison de la forme plate de son sommet. C’est également un lieu historique où se déroula la célèbre bataille entre les clans Genji et Heike, il y a plus de 800 ans.

© Kagawa Prefecture

Pour atteindre le sommet de Yashima, qui culmine à 293 mètres d’altitude, plusieurs options s’offrent à vous. Mais d’abord, il vous faudra prendre le train depuis Takamatsu (15 minutes environ). Sautez ensuite dans l’une des navettes (Sanjo Shuttle Bus) et environ une vingtaine de minutes plus tard, vous arrivez à destination. Vous pouvez aussi opter pour le taxi, la voiture ou, pour les plus sportifs, emprunter le chemin de randonnée.

Avant de vous précipiter pour découvrir la vue, ne manquez pas le temple Yashimaji. Ce remarquable sanctuaire fait partie des 88 temples du pèlerinage de Shikoku. Yashimaji en est le 84e site. Flânez aussi dans les différentes petites boutiques installées au sommet ou allez saluer les poissons qui ont élu domicile dans l’aquarium.

© Keita Kawazoe

Enfin, les minutes ayant filé à toute allure, il est grand temps d’aller profiter du coucher du soleil et de découvrir le superbe panorama. Là, sous une lumière orangée, la ville de Takamatsu et les îles de la mer intérieure de Seto offre un somptueux spectacle. Comme suspendus dans le temps, vous y observerez ainsi l’un des plus beaux couchers de soleil de votre séjour au Japon.

Jour 4 – Shodo Island, le Japon romantique

Jour 4 – Shodo Island, le Japon romantique
© Kagawa Prefecture

Si Shodo Island Angel Road est particulièrement populaire auprès des couples, cela ne veut pas dire que les amis ou les familles ne sont pas les bienvenus. Après tout, il serait dommage de louper cet endroit magique qui se situe sur Shodoshima, la seconde plus grande île de la mer intérieure de Seto. Remarque anodine, le nom de l’île se traduit par « l’île du petit haricot », nous, on trouve ça mignon.

© Kagawa Prefecture

Mais revenons à l’Angel Road. Celle-ci est en réalité un banc de sable blanc long de 500 mètres reliant trois petites îles avec Shodoshima. La « route » n’apparaît que deux fois par jour lorsque la marée est basse… alors il faudra être attentif si vous souhaitez déclarer votre flamme. Car une légende dit que, si vous marchez main dans la main avec l’élu(e) de votre cœur sur l’Angel Road et que vous faites un vœu, il devrait se réaliser.

Vous voulez mettre toutes les chances de votre côté ? Rendez-vous au Promising Hill Vista Point situé au sommet d’une petite colline. Sonnez la cloche si vous croyez en l’amour éternel et scellez votre relation en accrochant un coquillage avec vos noms. Dans tous les cas, ce point d’observation offre une très belle vue sur l’Angel Road et promis, ça vaut le détour !

Après cet épisode romantique, il sera temps de rejoindre Takamatsu Airport pour vous envoler vers Haneda, l’aéroport de Tokyo, et conclure en beauté votre périple japonais.

Pour en savoir plus

https://www.chushikokuandtokyo.org

Texte : Routard.com

Mise en ligne :

Japon Les articles à lire

Voyage Japon

Bons Plans Voyage

Services voyage