Vitoria-Gasteiz : la capitale du Pays basque espagnol

Vitoria-Gasteiz : la capitale du Pays basque espagnol
Vitoria-Gasteiz © NoraDoa - stock.adobe.com

S’étendant au sud de Bilbao dans une plaine entourée de petites montagnes, Vitoria-Gasteiz est une ville capitale à la fois tranquille et vivante, fière de son passé et moderne. Gros plan sur une cité discrète qui gagne à être connue.

Vitoria-Gasteiz, ville capitale

Vitoria-Gasteiz, ville capitale
Plaza Virgen blanca © Quintas - Turismo del Ayuntamiento de Vitoria-Gasteiz

Capitale de la province d’Alava, Vitoria-Gasteiz est aussi celle de la Communauté autonome du Pays basque. S’y trouvent le siège de son gouvernement et son parlement.

Cette ville possède un nom double. Sa composante castillane, Vitoria, est dérivée de Nueva Victoria, appellation donnée à une place forte fondée ici par Sanche VI de Navarre en 1181. Basque, le nom Gasteiz est celui d’un hameau constitué antérieurement, sur une colline.

Notez que durant la guerre d’Espagne napoléonienne, en 1813, les Français ont été boutés de Vitoria par les Anglais alliés aux Espagnols et aux Portugais lors d’une bataille qui a inspiré une symphonie à Beethoven.

Le Casco Antiguo, la vieille ville de Vitoria-Gasteiz

Le Casco Antiguo, la vieille ville de Vitoria-Gasteiz
Cathédrale Santa Maria © saiko3p - stock.adobe.com

Les ruelles de ce vieux quartier surnommé Almendra se dégustent une par une. On y remarque des bâtiments dont les origines vont du Moyen Âge à la période baroque : églises, palais...

Une de ses pièces maîtresses est sans conteste la cathédrale Santa María. Cet édifice gothique possède, comme beaucoup d’églises, une riche histoire sur le plan architectural. Elle se découvre grâce à une visite complète, de ses fondations au sommet de sa tour. Vous apprenez ainsi de quelle manière ce témoin fragile du passé de Vitoria-Gasteiz a évolué et fait l’objet d’une patiente restauration-consolidation.

Au pied du Casco Antiguo s’étend la grande plaza de la Virgen Blanca, site majeur de la ville, qui est bordé de maisons dont les façades arborent des bow-windows typiques de la région.

La ville moderne

La ville moderne
Zone humide protégée de Salburua © Daniel Llano - Turismo del Ayuntamiento de Vitoria-Gasteiz

La ville s’est étendue dans la plaine environnante au fil du temps. Touchant le Casco Antiguo, vous trouvez des rues datant du 19e siècle et des débuts du 20e. L’une des voies les plus charmantes et le Paseo de Fray Francisco, qui est bordé de belles demeures.

Dans ses quartiers anciens et modernes, Vitoria-Gasteiz comprend plusieurs musées intéressants. Vous avez l’Artium (art contemporain), un musée des Beaux-arts (19e et 20e siècles), un autre dédié à l’art sacré, ainsi que des lieux consacrés à l’archéologie, aux sciences naturelles, aux armes et armures, aux cartes à jouer, ou encore aux lanternes !

Ville comprenant plusieurs parcs et jardins, Vitoria-Gasteiz est ceinte d'un Anneau vert. Celui-ci permet de faire le tour de la ville à pied ou à vélo avec comme grandes étapes six parcs, dont la zone humide protégée de Salburua.

Le Pays basque, autour de Vitoria-Gasteiz

Le Pays basque, autour de Vitoria-Gasteiz
Salines de Añana © NoraDoa - stock.adobe.com

Lieu de séjour confortable, Vitoria-Gasteiz est une bonne base permettant de se balader dans la région.

Un site étonnant est à voir dans l’une de ces belles vallées qui environnent la ville : les salines de Añana. Leurs origines remontent à l’Antiquité, au moins. Des sous-sols regorgeant de sel remonte une rivière dont le flux est constitué de saumure. Grâce à un système de canalisations aussi rustique qu’efficace, cette saumure est répandue sur de nombreuses plates-formes.  Comme vous pouvez le voir en bord de mer, à Noirmoutier par exemple, la chaleur du soleil fait s’évaporer l’eau, et ne reste plus qu’à récolter le sel. Le site se visite toute l’année, mais le travail des sauniers s’effectue en été, quand les plates-formes sont d’un blanc éclatant

Le sel, ça donne soif… Prévoyez des bouteilles d’eau et partez à la découverte de la Route des vins de la Rioja Alavesa, entre Laguardia et Elciego. Principalement rouges, ces vins faits à partir de raisin Tempranillo, Grenache, Mazuelo et Graciano bénéficient de l’appellation DOC Rioja.

Sans oublier de se balader dans le village ancien et fortifié de Laguardia ou d’aller voir le dolmen La Chabola de la Hechicera, on visite des caves nichées dans les vignobles. Un des sites vedettes est celui de Marques de Riscal, à Elciego. On le doit à l’architecte Frank Gehry, auteur du musée Guggenheim de Bilbao.

La grande ville de Bilbao est l’autre destination de choix que l’on peut rejoindre facilement depuis Vitoria-Gasteiz. Une escapade sur la côte Atlantique est alors possible, voire recommandée !

Fiche pratique

Retrouvez les adresses, bons plans et infos pratiques dans le Routard Pays basque, Béarn en librairie

Consulter nos guides en ligne Pays basque et Espagne

Bilbao Tourisme 

Euskadi/Pays basque Tourisme 

Espagne Tourisme 

Vitoria-Gasteiz 

Comment y aller ?

Trois fréquences quotidiennes Hop ! à destination de Bilbao, au départ de Paris Charles-de-Gaulle. Location de voiture pour se rendre à Vitoria et faire la route des vins de la Rioja.

Se déplacer en ville

On peut circuler à pied ou à bicyclette sans problème dans Vitoria-Gasteiz. Un tapis roulant permet de monter en haut du Casco Antiguo, qui est sur une colline ! Sinon, des bus et des tramways sillonnent la ville.

Où dormir ?

Hotel Dato : c/ Eduardo Dato, 28. Dans une rue piétonne et central, un hôtel de charme à prix sages. Doubles 53-58 €.

- B&B Casa de los Arquillos : paseo Los Arquillos 1. Près de l’église San Miguel, une adresse de qualité au cœur du quartier historique. Doubles 65-90 €.

Quelques adresses gourmandes

- Mercado de Abastos. Le marché couvert de la ville mérite le détour. On y trouve quantité de produits locaux et des « gastrobars » où l’on peut s’initier aux saveurs de la gastronomie basque.

- Sagartoki : c/ del Prado 18. Un bar à pintxos, petits mets délicieux typiques du Pays basque, avec un dispositif traditionnel dans l’entrée et une salle moderne en prolongement. Le chef a remporté le prix des meilleurs pintxos du Pays basque. Compter 2 € à 2,5 € par pintxo.

- Restaurante El Portalón : c/ Corriera 151. Des plats traditionnels basques, avec une touche moderne, dans une ancienne auberge du 15e siècle. Menu du jour 35 €. Carte 40-45 €.

- Restaurante Zaldiaran : av. de Gasteiz 21. Une excellente adresse étoilée. Certes un peu cher, mais si vous voulez vous faire plaisir…  Carte 50-70 €.

Texte : Michel Doussot

Mise en ligne :

Pays basque et Béarn Les articles à lire

Voyage Pays basque et Béarn

Bons Plans Voyage

Services voyage